Art & Culture

Published on décembre 15th, 2017 | by Laurence de Valmy

0

Agathe Bouton une approche moderne de la gravure

Agathe Bouton.

Agathe Bouton est une artiste française, travaillant principalement dans diverses formes de gravure, mais aussi en peinture et collage. Elle a vécu dans 7 pays différents et ces expériences l’ont amenée à “se réinterpréter” avec (son) art et à trouver de nouvelles techniques et inspirations “. Elle a remporté de nombreux prix pour son travail, repoussant les limites de la gravure traditionnelle et il fait partie de la collection permanente de la Bibliothèque Nationale de Paris. Elle est actuellement inspirée par l’architecture de Philadelphie et présentera sa série dans une deuxième exposition solo “Reflections and Light” à la 3rd Street Gallery de Philadelphie ce mois de novembre. Vous pouvez également consulter son process sur cette video dans son studio.

 

Parlez-nous un peu de la façon dont vous êtes devenue artiste. Quel a été votre parcours ?

Je suis née dans une famille d’artistes en région parisienne, très tôt, je sais que je ferai quelque chose de mes mains. Quelque chose d’artistique. Mon père, artiste-peintre, me fait une petite place dans son atelier et m’emmène volontiers lorsqu’il part peindre au petit matin. Ma voie est tracée. Suite à la réussite d’un concours, j‘intègre l’Ecole Supérieure des Arts Appliqués Duperré à Paris. La formation est généraliste. Je touche à tout : peinture, gravure, photo, céramique… J’obtiendrai un premier diplôme en beaux-arts et puis par la suite un BTS en Art et design textile.

Comment décririez-vous votre approche artistique?

J’exprime ma créativité sous diverses formes, mais ces dernières années, j’ai choisi la gravure comme la meilleure forme d’expression pour moi. Mon approche de cette technique traditionnelle, cependant, est inhabituelle – mon travail tend à être plus coloré et pictural, et moins graphique, que la gravure traditionnelle. Je prends l’approche d’un peintre pour la gravure – j’explore la plaque et ses multiples variations potentielles à la fois chromatiques et graphiques.

Vous avez voyagé et avez vécu dans de nombreux pays. Comment ces expériences de vie ont-elles influencé votre travail?

Depuis que j’ai quitté Paris il y a 13 ans, j’ai vécu à Londres (Royaume-Uni), à Rangoon (Birmanie), à Abidjan (Côte d’Ivoire), à Dakar (Sénégal) et à Istanbul (Turquie) avant de m’installer aux États-Unis. Mon travail est inspiré et alimenté par toutes les expériences et les cultures que j’ai découvertes au cours de mes voyages.Chaque fois je devais me réinterpréter, trouver de nouvelles techniques et de l’inspiration – ce qui était difficile mais tellement utile car cela m’a permis de gagner en confiance et de construire un portfolio solide et polyvalent.

Vous approchez la gravure d’une manière moderne. Pouvez-vous décrire comment vous avez réussi à moderniser cet outil traditionnel ?

Mon travail de gravure dépasse les limites du médium traditionnel de la gravure et de l’impression. Avec une plaque, au lieu de créer une série de reproductions, je laisse l’émotion transformer l’impression à chaque passage sous presse, ce que je fais plusieurs fois. J’utilise différentes techniques d’enlèvement de l’encre de la plaque, d’utilisation des rouleaux, d’impression sur différents papiers, et même de création de collages. Par conséquent, chaque impression varie de celle d’avant, avec une composition et une atmosphère différentes.

Qui sont vos artistes préférés ?

J’ai passé mon enfance dans les musées et expositions diverses mais si je devais retenir qu’un seul artiste ce serait pour la peinture Nicolas de Staël et pour la gravure Rembrandt avec ses magnifiques eaux fortes qui m’émeut tout particulièrement.

D’où vient l’inspiration pour vos nouvelles créations?

Depuis que j’ai déménagé à Philadelphie, j’ai été inspirée par l’urbanisme que je vois autour de moi.

Ma dernière série a été principalement inspirée par l’architecture, y compris les entrepôts abandonnés – cette série se concentre sur les détails de ces grandes façades, avec leurs patchworks de fenêtres brisées. Je suis attirée par la beauté intrinsèque de ces bâtiments – archivant la palette de couleurs dans une évocation de l’inspiration originale.

Comme l’a noté la curatrice Leeza Ahmady, je m’approprie «la perte, la détérioration et la dégradation comme un aspect physique essentiel de ce monde et le transforme ou le recycle dans l’ordre, la sérénité et la beauté». Ces impressions sont des monotypes, les couleurs apparaissant dans différentes nuances, densités et demi tons.

Y a-t-il une anecdote que vous aimeriez partager ?

Il y en plusieurs mais je retiendrais celle assez récente d’un coup de fil reçu il y quelque mois d’un parfait inconnu qui avait vu mon travail par hasard sur internet et qui depuis m’a acheté 2 œuvres. J’aime beaucoup ces clins d’œil d’en haut qui vous font sentir l’importance de votre travail, c’est très encourageant et bien sur aussi très flatteur.

Quel est le projet de vos rêves ?

Mon rêve je le vis déjà avec cette liberté que j’ai de pouvoir créer. La chance que j’ai eu de parcourir le monde et celle de pouvoir communiquer mon art au-delà des frontières. Dans l’avenir j’aimerai pouvoir intégrer une résidence d‘artiste, appréhender davantage la gravure en 3 dimension et faire évoluer mon œuvre vers une dimension monumentale.

 Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Me sachant maintenant pour un certain temps sur le territoire américain, je vais continuer à approfondir cette série inspirée de l’architecture urbaine de Philadelphie, j’ai de ce fait une 2ème exposition de cette série ce mois de Novembre à la 3rd Street Gallery de Philadelphie.

Your links toward your social networks

agathebouton@gmail.com

www.agathebouton.com

www.facebook.com/agathebouton.artist

www.instagram.com/agathebouton

 


About the Author

is a French born artist, who lives and works in New York area. She is a painter working with acrylics for the wide possibility of this medium. She has followed art classes both in France and the USA and was awarded an Artist Residency by the Eileen Kaminsky Foundation (ESKFF) at Mana Contemporary,NJ in 2017. She created the blog "The Curious Frenchy" and is a now contributor to French Quarter Magazine. https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑