Art & Culture

Published on juin 11th, 2018 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Chanteur d’opéra et réalisateur de film indépendant : Un entretien avec Marco Antonio Varela

Marco Antonio Varela.

Marco Antonio Varela est une sensation dans le monde de l’opéra. Plus précisément, il est ténor d’opéra professionnel et au cours de cet entretien, il nous dévoile ce qui se cache derrière sa formation classique et partage avec nous ses divers intérêts dignes d’un homme de la Renaissance.

Sa carrière lui a permis de se produire en Europe, en Chine et en Amérique latine. Vous l’avez peut-être entendu au Ron DeCar’s Event Center, à l’Université du Nevada à Las Vegas, à l’Henderson Symphony, l’Opéra  de las Vegas, la Leukemia & Lymphoma Society de Las Vegas, au Mandalay Bay Arena, d’où il a chanté en direct sur HBO, pour un auditoire international de plusieurs millions de personnes, ainsi que lors d’événements spéciaux pour l’Ambassadeur de Monaco, le Consulat mexicain ou la première dame du Guatemala, pour n’en nommer que quelques-uns.

Marco Varela est né à Mexico où il commença à étudier la musique au Centre de Développement pour Artistes aux Studios de Televisa. Il commença sa carrière professionnelle à l’Opéra de Seattle où il chanta pendant des années et raffina son art avec des professeurs du plus haut niveau tels que M. George Fiore qui fut également le professeur de la soprano internationale Beverly Sills. M. Varela eut l’occasion unique d’être lui-même professeur au New York Metropolitan Opera.

Varela a produit ses propres Cd, et possède un calendrier de performances bien rempli, chantant pour des récitals, concerts, opéras, ou événements spéciaux et soutient des organismes caritatifs. Dans cet entretien, il nous parle de sa passion pour le chant et de son nouvel intérêt pour la production cinématographique.

Marco a écrit et réalisé un court-métrage : « The Last Call, » qui a remporté un prix et a été accepté ici et en Italie. Il travaille actuellement sur son premier long métrage intitulé « An Echo in Time. »

 

 

Comment vous êtes-vous intéressé au chant?

Je me suis intéressé à l’apprentissage du chant pendant mes années de lycée. J’ai vraiment aimé faire partie de la chorale de l’école et j’ai demandé à mon père s’il connaissait quelqu’un qui pourrait me donner une sorte de test vocal pour voir si je devrais apprendre à chanter professionnellement. Il trouva quelqu’un qu’il connaissait, qui travaillait au Centre de Développement pour Artistes aux Studios de Televisa à Mexico. Après quelques essais vocaux, ils m’ont offert de commencer à prendre des cours, auxquels j’assistais après mes cours à l’université.

Quel aspect surprendrait la plupart des gens d’être un chanteur d’opéra professionnel ?

Tout le travail nécessaire pour préparer un opéra. Il faut non seulement être capable de projeter sa voix vers 4000 personnes sans micro, mais le faire dans une langue étrangère et jouer le rôle car il s’agit de théâtre en direct, et sans faire d’erreurs, car après tout, c’est du direct !

Comment décririez-vous votre voix ? Si vous pouviez posséder n’importe quel autre type de voix, lequel choisiriez-vous et pourquoi ?

Ma tessiture me définit comme un ténor qui est la gamme la plus élevée qu’un homme puisse chanter. Ce type de voix est beaucoup moins fréquent que le baryton ou la voix de basse et aussi le plus difficile (à mon avis) à développer. Je ne pense pas que je voudrais changer pour un autre type de voix, mais si je le faisais, ce serait pour la voix de basse, étant donné qu’il existe des rôles intéressants écrits pour cette voix.

The Last Call.

Quel est votre chant préféré ?

Je ne peux pas dire quel aria je préfère parce qu’il y en a beaucoup, mais j’aime  la musique de Verdi, Mozart et Puccini.

Avez-vous hérité du gène de l’Opéra d’un membre de votre famille ?

J’ai hérité du gène de la musique du côté maternel de ma famille. Ma grand-mère chantait et jouait de l’orgue à l’église et mon grand-père jouait du violon. Je suis le premier chanteur et non musicien dans la famille.

Avez-vous jamais eu le trac ?

Oui, tout le monde l’a, et on doit constamment contrôler cette peur pour qu’elle ne ruine pas une grande performance. Après de nombreuses années de chant, cela cesse d’être un problème et on peut utiliser cette énergie pour amplifier la passion de la performance.

Avant de chanter, mangez-vous ou buvez-vous quelque chose de spécial pour détendre vos cordes vocales ?

An Echo In Time.

Beaucoup d’eau, on doit être très bien hydraté pour permettre aux cordes vocales d’être flexibles et souples.

Y-a-t-il quelque chose qui vous enthousiasme particulièrement dans votre avenir ? Parlez-nous de votre nouveau rôle dans la réalisation de films – pouvez-vous nous décrire les deux films dans lesquels vous avez été impliqués en quelques phrases ?

Oui, il y a trois ans, que j’ai eu l’occasion d’écrire, de diriger et de produire mon premier court métrage, « The last Call, » qui a été accepté à deux festivals de cinéma, dont l’un en Italie et qui m’a permis de remporter un prix ici aux États-Unis.

Ce fut un projet tellement agréable que j’ai décidé de continuer et de commencer à développer mon projet actuel « An Echo in Time, » qui est un film en long métrage 90.

Combien de temps a-t-il fallu pour exécuter la recherche et faire le film ?

Je travaille sur mon long métrage depuis maintenant trois ans. Il faut beaucoup de travail, de recherche et de passion pour assembler tous les éléments de ce genre de puzzle. Certains films prennent plus de temps, donc au sein de notre start-up cinématographique, Maverick Media Corporation, nous allons travailler sur plusieurs projets en même temps au fur et à mesure que nous obtenons les fonds pour chacune d’entre eux.


About the Author

was born in the royal city of Versailles, France and have lived in the United States since 1996. After earning a Bachelor's degree in History from the University of California Berkeley and studying for a Master program in education at the University of Southern California, she went on to teach French to aspiring UNLV and CSN students in Nevada. When she is not teaching, she is writing, interviewing people in a wide range of circumstances, pitching story ideas to writers and editors, taking pictures, traveling, painting or trying delicious foods.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑