Fashion

Published on juillet 12th, 2014 | by Julie Chaizemartin

2

Buly : a French beauty touch

Un lieu à la fois chic et suranné vient d’ouvrir ses portes en plein cœur de la capitale parisienne, rue Bonaparte, à deux pas de l’Ecole des Beaux-Arts et des bords de Seine. Chez Buly, c’est une boutique hors du temps, recréée sur le modèle des anciennes boutiques avec mobilier de bois sculpté, lourd comptoir recouvert de marbre et un charme extraordinaire.

DSCN3017-2

Buly, une boutique old school. Photo par Julie Chaizemartin

Le charme à la française
L’idée vient du couple parisien Victoire de Taillac et Ramdane Touhami qui a pensé un endroit où les soins du corps pourraient être exaltés et correspondre au chic parisien. Le pari est gagné ! La parfumerie Buly propose une gamme de produits innovants sur des étagères de style 18e siècle. On pourrait y entrer en robes d’époque que ça ne choquerait pas. Luxe et raffinement portent ici l’exception française que nombre de touristes recherchent dans la capitale ainsi que la clientèle bourgeoise de la rive gauche. On s’est fait dire que les plus nombreux à venir tester parfums et huiles végétales étaient les Américains, exigeants quant à la qualité de la composition des soins pour le corps.

Un parfumeur parisien célèbre du 19e siècle
Mais ne nous y trompons pas, les prix sont abordables pour tout le monde et chacun peut ainsi plonger dans l’histoire d’une parfumerie au décor ancien transformée en boutique à la mode. Audacieux et séduisant le concept ravira les amoureux de la culture, du patrimoine et de la mode. Victoire de Taillac et Ramdane Touhami avaient déjà relancé l’illustre Maison Française Cire Trudon. Chez Buly, c’est avant tout l’atmosphère et le charme des boutiques anciennes qu’ils ont voulu mettre en valeur pour séduire la clientèle. On y trouve des parfums à l’eau, des huiles végétales, des poudres exfoliantes, des pommades et des laits, des ustensiles pour cheveux, des éponges naturelles ainsi que de l’encens fabriqué par les moines du Mont Athos en Grèce et les fameuses bougies aux senteurs délicates. L’inspirateur du lieu est le célèbre maître-parfumeur du 19e siècle, Jean-Antoine Bully (dont la boutique actuelle a repris le nom en enlevant un « l » pour ne pas choquer les anglo-saxons) qui avait deux boutiques parisiennes, une rue Saint-Honoré et une rue Montorgueil, et qui s’était fait connaître avec son « vinaigre de toilette » que s’arrachait le tout Paris pour se frictionner le corps et sentir bon. Ce Monsieur Bully aurait même inspiré Balzac pour son « César Birotteau » qui narre la gloire et la décadence du parfumeur parisien. Bully finira en effet ruiné après la mise à sac de son officine lors des soulèvements populaires de 1830.

Les huiles végétales

Huiles essentielles. Photo par Julie Chaizemartin

Des produits de beauté naturels
Si le décor nous plonge dans une boutique du 18e siècle, la gamme des produits proposés est tout à fait innovante, ne contenant ni parabens, ni phenoxyethanol, ni silicone. Certains produits sont assez extraordinaires : les fientes de rossignol du Japon qui constituent une poudre de gommage pour la peau et rend celle-ci lisse et lumineuse, ou encore l’huile d’émeu aux propriétés cicatrisantes et antiseptiques qui stimule le renouvellement cellulaire et la racine de l’araak, naturellement antiseptique, connue depuis des milliers d’années pour l’entretien des dents et des gencives.

Les flacons de parfums Buly Eau Triple

Bouteilles de parfum (Water Triple). Photo par Julie Chaizemartin

Luxe, calme et senteurs
Une odeur délicate de rose et d’encens plane dans l’air et imprègne le bois des étagères où sont rangés d’élégants flacons de parfums et de pots de verre. Ici tout semble luxe, calme et senteurs. La magie des recettes anciennes opère jusque dans le packaging et les étiquettes qui reprennent des modèles d’époque. Les noms des parfums se disent avec délicatesse : tubéreuse, bergamote, makassar, lichen d’Ecosse, miel d’Angleterre, bigarade, rose de Damas, al kassir…

Le chic parisien qui séduit
Il aura fallu trois ans de travaux pour transformer l’espace (une ancienne galerie d’art) en lieu chargé d’histoire. Victoire de Taillac nous indique que chaque objet a été choisi avec soin pour sa valeur historique et artistique. Le pari est gagné, entrer dans l’officine nous ramène plus de 150 ans en arrière. Aujourd’hui, comme Jean-Antoine Bully en son temps, les maîtres des lieux formulent à leur tour leurs inventions cosmétiques. On ressort de la boutique avec une sensation de bien-être, et un doux voile de senteur sur la peau qui nous accompagnera toute la journée. Le 100% naturel allié au dernier chic parisien en font une curiosité et une boutique à visiter. Idée de cadeaux garantie !

Officine Universelle Buly
6 rue Bonaparte, 75006 Paris
www.buly1803.com
info@buly1803.com
Tel : 01 43 29 02 50
Ouvert tous les jours de 10h à 19h sauf le dimanche.

How to find remedies online? So it’s no wonder that online pharmacies is becoming more popular over the last years. Few remedies are used to treat emasculation. Topics such as « buy sildenafil citrate online » and « sildenafil 50 mg price » are so popular now. This article focuses on the evaluation of erectile dysfunction and « sildenafil citrate side effects« . Of all the matters in the field of healthcare that pique our attention most, it’s sexual soundness problem, notably « undefined ». Low self-esteem, venous leak, some diseases, and certain medicines can reduce your sex drive. Stress affects all sides of life including sex drive. People must always ask physician for occupational advice about Viagra. Keep in mind online pharmacy which is prepared to sell such medicaments like Viagra without a valid prescription is fraudulent. When you get from an unknown company, you run the risk of getting counterfeit drugs.


About the Author

Historienne de l'art et journaliste. Diplômée en droit et en histoire de l'art à la Sorbonne et à l’École du Louvre, Julie collabore à plusieurs magazines sur des sujets historiques et culturels. Elle a également créé en 2011 un fonds de dotation qui soutient des projets de sauvegarde du patrimoine à l'étranger (en collaboration avec l'UNESCO) et est l'auteur du livre "Ferrare, joyau de la Renaissance italienne" publié en 2012 (éditions Berg International).



2 Responses to Buly : a French beauty touch

  1. Sophie Maningue de Chanaud says:

    Excellent article… j’adore que mes amies franco-américaines me fassent découvrir ma ville et ses nouveaux trésors

  2. Cette boutique est un bijou ! J’adore le côté vintage. Un cabinet de curiosités où l’on célèbre les vertus des ingrédients naturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑