Interviews

Published on juillet 3rd, 2018 | by Laurence de Valmy

3

L’architecte de renom Philippe Maidenberg apporte sa “French Touch” aux Etats-Unis

Né et élevé à Paris, l’architecte et designer d’intérieur Philippe Maidenberg a bâti sa réputation dans l’hôtellerie avec des designs éclectiques qui lui valent une notoriété internationale et de multiples récompenses dont entre autres les «World Luxury Hotel Awards» 2014 pour l’Hôtel 123 Sébastopol à Paris.

L’expertise de Philippe Maidenberg dans l’hôtellerie a conduit son agence à travailler sur d’autres projets, allant de la restauration, aux espaces de coworking ainsi que des espaces résidentiels, puisque dans les hôtels «tous les espaces de vie coexistent sous un même toit». Il a récemment été invité par Post Brothers à concevoir des espaces pour Presidential City, le plus grand projet résidentiel de Philadelphie, PA et il a d’autres projets à venir aux États-Unis.

Hôtel 34B Paris, conçu par Philippe Maidenberg.

Philippe est motivé par la qualité des relations avec les clients et les collaborateurs. Son amour pour la musique, l’art et le cinéma l’a amené à faire appel aux talents d’artistes, de musiciens et de metteurs en scène remarquables pour inspirer certains de ses projets les plus célèbres. La liste impressionnante de collaborateurs comprend Claude Lelouch, Jean-Paul Belmondo, Rickie Lee Jones, Ennio Morricone, Peter Gabriel, Gilberto Gil, Youssou N’Dour, Archie Shepp et Roger Hodgson.

Philippe Maidenberg.

Nous sommes heureux que Philippe ait accepté notre invitation à discuter de son parcours, de son approche et de ses projets à venir qui l’amèneront d’Afrique aux États-Unis.

Quelles ont été les étapes clés dans votre parcours vous amenant à créer votre propre entreprise? 

Cela a été assez simple car j’étais incapable de bosser chez les autres donc mon choix a été vite fait ! Bien sûr j’ai fait des stages pendant mes études, l’un à Chicago d’ailleurs. Comme j’avais un besoin d’indépendance absolue, j’ai vite enchaîné après mes études avec la création de mon agence. J’ai commencé seul longtemps et aujourd’hui nous sommes sept, ce qui reste une agence très indépendante. Avec le temps, je me suis spécialisé sur l’hôtellerie, suite à une rencontre il y a 20 ans, avec le propriétaire de plusieurs hôtels. On a fait 10 ou 15 hôtels ensemble dont certains ont eu beaucoup de succès et ensuite ça s’est développé avec d’autres clients hôteliers, restaurateurs promoteurs etc.

Vous avez travaillé sur des projets très différents de l’hôtellerie à des projets chez des particuliers. Quels sont les projets qui vous plaisent le plus ? 

J’ai fait beaucoup de résidentiel avant de commencer l’hôtellerie. Je viens d’une famille qui avait un tour operateur donc les hôtels faisaient partie de notre vie et il n’y a pas de hasard finalement. Actuellement le résidentiel est en train de revenir, plutôt à l’échelle du bâtiment que de l’appartement. Je travaille sur des projets de bureaux «  co working » qui arrivent à vitesse grand V car les promoteurs comprennent l’importance du design dans ces projets. Ils viennent nous les proposer car justement on vient de l’hôtellerie, qui réunit tous les lieux de vie sous un même toit. Les projets qui m’amusent le plus sont ceux que j’ai faits avec des musiciens, des acteurs et réalisateurs. C’était des expériences géniales où je me suis retrouvé à travailler avec des gens comme Belmondo, Lelouch qui ont joué le jeu alors qu’ils n’avaient plus rien à prouver.

Comment sont venues ces collaborations ?

Cela faisait longtemps que je voulais travailler avec des artistes mais c’est compliqué pour un hôtel en termes de budget, de travailler avec des artistes reconnus. Pourtant j’avais toujours cette idée en tête mais je ne savais pas comment la réaliser. Un projet d’hôtel s’est présenté à cote de l’Olympia et il y avait une évidence avec la musique et comme elle fait partie de ma vie, j’ai proposé ça aux musiciens que j’aimais. Ca a fonctionné, ils ont joué le jeu et pour certains sont devenus des amis comme Jacques Higelin, donc cela a été de très belles expériences artistiques et humaines. Pourtant ce n’était pas évident car il s’agissait de recréer leur univers. Pour des artistes comme Lelouch qui ont 50 ans de carrière, il ne faut pas se tromper. Ils ont tous été très simples. Par exemple j’ai eu l’occasion de rencontrer dans le même type de projet, Peter Gabriel via Manu Katché et c’est une super star d’une grande simplicité.

Presidential City.

Comment qualifiez vous votre style ? 

C’est difficile de répondre à ça pourtant je devrais avoir une réponse ! Il y a un fil conducteur à mon travail mais j’essaye de ne pas refaire la même chose ce qui est une des difficultés de ce métier. Avec Internet on sait ce qui se passe dans le monde entier en temps réel et on a tout vu. Il y a des hôtels qui ouvrent partout dans le monde et parfois dans des lieux incroyables mais très souvent, on retrouve des choses déjà vues. Ma grande question est qu’est ce que j’apporte de différent et d’amusant.

Vous avez conçu des escaliers et des corridors très graphiques. D’ou vous vient l’inspiration pour ce type de créations ?

Les escaliers et les couloirs sont les seuls endroits où on peut faire un truc « extrême ». On peut aller plus loin pour que ce soit un moment photogénique et marquant car ce n’est qu’un passage. On vise un effet alors que dans les lobbys où les chambres cela doit être un peu plus discret. Et puis il y a une réalité qui est que ces endroits marquants vont être recherchés par les promoteurs car ils sont très « instagramables ». Cela fait partie du jeu. Pour l’hôtel c’est un moyen d’obtenir de la communication et c’est incontournable. Je ne les ai pas conçus pour ça, mais si les gens les partagent, c’est que c’est réussi. Notre travail et de concevoir des lieux agréables et de raconter une histoire. Instagram c’est une capture de ce moment-là et aujourd’hui on a tout de suite la réaction des gens.

Lobby de l’hôtel inspiré par le réalisateur français Claude Lelouch.

Vous avez beaucoup de réalisations en France mais également à l’étranger. Où est-il possible de voir vos créations aux USA ? 

Je viens de terminer un premier projet à Philadelphie avec Post Brothers pour Presidential City qui est le plus gros projet immobilier de la ville. Il y a quatre immeubles de 250 appartements, chacun avec son lobby, sa salle de fitness et au centre des piscines, très belles d’ailleurs et des espaces communs. Nous avons fait le lobby et un appartement témoin et finalement ça se rapproche de l’hôtellerie car il y a beaucoup de lieux de vie commune. C’était une expérience intéressante où nous avons fait la conception et eux la réalisation. C’était du travail à distance, qui a parfaitement bien marché.

Il y a-t-il quelque chose qui vous a étonné aux Etats-Unis en terme d’architecture ?

Le plus étonnant pour moi c’est le niveau de bruit. Les climatisations par exemple font beaucoup plus de bruit mais comme les gens ont l’habitude ce n’est pas considéré comme un problème alors qu’en France ce ne serait pas possible ne serait ce que d’un point de vue législation. Cela évoluera sans doute…

Quel est le projet de vos rêves ?

Il y a tellement de choses possibles… sans doute poursuivre des projets aux USA pour avoir une échelle différente et des questions différentes. En même temps il se passe beaucoup de choses en France en terme de co living, c’est intéressant aussi. Si je pouvais avoir un projet de rêve ce serait de ne pas avoir à m’occuper d’administration et de travailler uniquement avec des gens avec qui j’ai plaisir à travailler! Ce serait plutôt l’échange humain au-delà du projet en tant que tel.

Quels sont vos projets pour les mois à venir ?

Nous avons beaucoup de projets, d’hôtels évidemment mais pas seulement car je voulais donner une autre orientation à l’agence. On prépare un hostel c’est entre l’auberge et l’hôtel avec des chambres à plusieurs et des parties communes très importantes ou l’on passe plus de temps que dans sa chambre. On travaille également sur un projet de co working assez important. J’ai également un projet au Togo. C’est la transformation d’un bâtiment existant pour lui redonner vie avec un mix d’hôtel et de résidence et la démarche est très intéressante. L’hôtellerie évolue avec tout un tas de nouveaux services et de possibilités et cela va donner des lieux extrêmement vivants.

Et pour finir, votre monument historique préféré ?

J’ai toujours aimé le travail de Frank Gehry qui est pour moi l’un des plus grands architectes. Je vous conseille le film « Sketches of Franck Gehry » de Sydney Pollack qui parle de leur amitié et du travail de Gehry. Mais sinon mon premier choc architectural reste le Guggenheim a New York, j’avais 10 ans et cela m’a marqué. Ce n’est pas le plus grand mais il est extraordinaire car il y a toujours une vie au centre et c’est un coup de maitre.

Philippe Maidenberg

instagram.com/pmaidenberg

 


About the Author

is a French born artist, who lives and works in New York Great area. She is a painter creator of the POST series, painted Instagram of the past revisiting art history. She was awarded an Artist Residency by the Eileen Kaminsky Foundation (ESKFF) at Mana Contemporary,NJ in 2017. She created the blog "The Curious Frenchy" and is a now contributor to French Quarter Magazine. https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



3 Responses to L’architecte de renom Philippe Maidenberg apporte sa “French Touch” aux Etats-Unis

  1. GROSBOIS says:

    So proud que les grands architectes Français et notre célèbre French Touch soient appréciés un peu partout ds le monde. Merci pour cet article et…. Bonne année 🙂

  2. Pingback: Celebrated architect Philippe Maidenberg brings his French Touch to the USA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑