Art & Culture

Published on janvier 14th, 2016 | by Kirsten King

0

Une pièce de Chagall inspire des classes à un Studio d’Art Local

King and Gracie V

King et Gracie V. Photo par Kirsten King.

L’artiste locale et instructeur, Sarah King, a complète une année des études dans la peinture française en se concentrant sur Marc Chagall dont l’œuvre va agir comme un cadre de référence pour des motifs de démarrage. “Les étudiants du King Art Studio, en particulier ceux qui ont pris des leçons ici depuis l’ouverture ne sont pas étrangers aux maîtres français,” dit Sarah King. Après avoir analysé les techniques des artistes parmi Rousseau, Monet, Gauguin, Matisse, les étudiants examinèrent Chagall tout le temps de l’exposition. L’année 2015 marque le 100ème anniversaire de The Birthday de Chagall, une occasion qui a contribué à convaincre Sarah King d’utiliser Chagall comme dernier sujet d’étude pour ses élèves cette année-là. “L’Art de Chagall m’a toujours ému. J’ai son oeuvre suspendue dans ma maison et dans mon bureau… Chagall est un conteur, et ce qu’il a à me dire dans The Birthday est l’une de ses plus belles histoires.” Cette peinture rappelle un travail d’amour entrepris par la muse de Chagall, Bella Rosenfeld, pour faire de l’anniversaire de l’artiste en 1915 un jour particulier. Après quelques difficultés à déterminer sa date de naissance, Bella était en mesure de rendre visite à Chagall ce jour-là, apportant avec elle un repas et des fleurs soigneusement enveloppées dans des châles brodés. Les châles ont été utilisés pour orner la chambre de l’artiste, et Chagall appréciait ses dons comme il peindrait l’événement maintenant. Ce Chagall voudrait tellement revivre l’expérience encore et encore, transféré immédiatement la toile à portée de main. Ce moment de félicité étant gravé dans sa mémoire est un témoignage de son appréciation de l’activité réfléchie de Bella et l’adoration que les deux amants éprouvaient l’un pour l’autre. Le couple s’est marié trois semaines plus tard.

“Les délices de Chagall dans la fantaisie et l’ensemble de son art racontent une histoire… ce sont des éléments que je voudrais vraiment travailler avec nos étudiants pendant cette période», dit Sarah King. «Je sentais que les étudiants pourraient être concerner et, plus important encore, ça permettrait de mieux leur permettre d’exprimer plus d’émotion.” L’artiste King croit que de nombreux étudiants à Las Vegas n’ont pas souvent le temps ni les moyens de “raconter leurs histoires totalement” dans un cadre typique de l’école. « Beaucoup de parents et d’étudiants eux-mêmes, vous le diront… Le district scolaire souffre d’un manque de subventions concernant les arts et aussi d’un manque de fournitures. Nous sommes ici pour aider à compenser cela.” L’artiste King sent aussi que cette poursuite est préférable dans un décor de studio, à l’opposé de la grande instruction de groupe offerte dans son autre entreprise. “C’est toujours un bon moment et nos participants partiront avec quelque chose de magnifique… La réalité est que quelques heures passées au cours d’une fête de la peinture ne sera pas nécessairement identique avec ce qui se passe au cours des leçons régulières et courantes… Voilà pourquoi les projets de narration de Chagall sont si proches et chers à mon cœur en ce moment “, dit l’artiste.

Eva's and Leyla's stories

Les histoires d’Eva et Leyla. Photo par Kirsten King.

Alors que la scène décrite dans The Birthday démontre l’amour romantique, il y a au moins deux artistes au King Art Studio qui se concentrent sur l’affection familiale: Eva Ensthaler et sa fille, Leyla. Le travail en cours d’Eva nous raconte son histoire et celle de son enfant, regardant en arrière un moment où Leyla avait seulement trois ans. «Je voulais exprimer l’amour que je ressentais pour Leyla, le lien entre nous, l’innocence de ce moment… Elle venait de se réveiller d’une sieste, et elle regardait le monde… Je voulais capturer sa vulnérabilité et la protéger », dit Ensthaler. L’oeuvre, une sorte de portrait instantané des deux est similaire à la tendresse des parents qui reflète dans la peinture de la femme et de l’enfant de Chagall (Bella et Ida à la fenêtre (1916)). Leyla, maintenant six ans, a également créé une image autour de la liaison entre elle et sa mère. Ce récit peint les imagine toutes les deux en jeu dans un cadre bucolique. Leyla explique: “je pense à quelque chose que je voudrais que nous fassions.” L’oeuvre de Leyla est celle qui combine les techniques qu’elle a apprises, et qu’on retrouve dans son coup de pinceau impressionniste, et qui montre une aptitude remarquable pour son âge.

Eva and Leyla at work

Eva et Leyla au travail. Photo par Kirsten King.

Tandis que Sarah King encourage ses élèves à faire la plupart de leurs heures de studio, elle favorise également la pratique à la maison. «Je me plais à penser que nos étudiants pourraient bénéficier de leurs progrès artistiques s’ils faisaient des efforts supplémentaires.” Pour les étudiants qui pourraient ne pas avoir les mêmes fournitures à la maison ou qui préfèrent tout simplement réaliser leur travail au studio, Sarah King soutient la poursuite de la lecture et la réflexion après une leçon. “Je sais que prends beaucoup d’entre eux en plus d’explorer leurs propres talents indépendamment prennent sur eux et sont à la recherche d’un artiste en vedette ou d’un oeuvre… Ils savent qu’ils sont les bienvenus quand ils empruntrent les livres que j’ai dans le studio, bien que beaucoup soient orientés vers les lecteurs de niveau collége », dit Sarah King. Dreamer from the Village: The Story of Marc Chagall and Marc Chagall: Life is a Dream sont deux livres mieux adaptés aux intérêts d’un public plus jeune. Ces titres sont recommandés par Sarah King qui explique que les deux livres attirent l’attention sur les faits essentiels de l’artiste et sa carrière, en racontant la vie de Chagall sous une forme semblable à un conte de fées. «Je voudrais ces livres même en tant qu’adulte car ils relatent des points biographiques de Chagall, mettant l’accent sur le rêve et la narration… et peu importe qui ou ce que vous y apprenez, voilà ce que l’art est, c’est ce que la vie est.”


About the Author

mm

Kirsten King is a keen traveler, currently interested in cultural studies. She has been teaching locally and abroad since 2006. Participating in French Quarter Magazine allows her to contribute to the sharing of culture and knowledge between our two countries - a joyful and exciting adventure.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑