Histoire

Published on août 19th, 2016 | by Joshua Chanin

0

Dépression, Stress, Révolution: Les Frustrations Sexuelles de Louis XVI

Il y a longtemps en Europe, la tradition voulait que lorsqu’un roi se marie, il consomme son mariage immédiatement (de préférence le soir même) afin de produire un héritier pour la couronne et d’assurer la continuation de la lignée royale. Le Roi Louis XVI eut la malchance de ne pouvoir consumer son mariage que sept ans après cette importante date. The roi français, qui régna sur l’empire de sa nation bienaimée de 1774 jusqu’à sa décapitation en 1793, se révéla être un très mauvais chef d’état. Il était incapable de donner des ordres appropriés, de gérer ses finances et autres dettes royales, et complètement inconscient des difficultés de son peuple lors des dernières années de son régime. En plus de ses nombreux soucis de monarque, ses problèmes corporels, des épisodes de dépression profonde, et des moments de doute lors de prises de décision pendant la Révolution Américaine plongèrent le roi dans une période de frustration sexuelle de près de dix ans.

9682534e99442f3e6c9bf086222e4ce4

Prince Louis-Auguste fut marié à la belle Maria Antonia (mieux connue sous le nom de Marie Antoinette). Photo par Wikipedia.

Au tendre âge de 15 ans en 1770, le prince Louis-Auguste fut marie à la belle Maria Antonia (autrement connue sous le nom de Marie Antoinette). Le prince français avait été un enfant très actif, notamment avec des activités de plein air telles que le tir à l’arc, la chasse et la lutte avec ses jeunes frères. Tout souriait à ce jeune homme, qui était destiné à suivre les pas royaux de son grand-père et régner sur l’un des empires les plus importants de la planète. Son corps était parfait et il était très beau d’après les canons de son époque. Mais lorsqu’il épousa sa cousine au deuxième degré, quelque chose changea. Le roi, autrefois admiré pour sa beauté et son agilité, n’arrivait pas à conclure avec sa nouvelle femme, causant des difficultés dans le mariage et nourrissant les spéculations du public français que le diable était présent dans le berceau royal.

Alors que le Prince Louis vieillit et devint le roi de France en 1774, il apparut évident que l’adolescent avait des problèmes au niveau de ses organes génitaux. Des médecins royaux furent consultés et découvrirent que Louis souffrait de phimosis, une condition d’adhérence du pénis rendant les relations sexuelles extrêmement difficiles et douloureuses. Un courtisan autrichien déclara, « la nature semble avoir privé le dauphin de tout ». Le couple royal tenta de planifier différentes opérations chirurgicales pour le jeune roi, malgré ses réticences, mais aucune ne fut concrétisée pendant les deux premières années parce qu’apparemment Louis avait trop peur de se faire opérer. Les docteurs avaient recommandé une circoncision, qui a cette époque pré anesthésique impliquait de réaliser la petite incision dans le prépuce a l’aide d’un couteau, très peu d’hygiène et sans médicaments. Louis refusa tout net d’être opéré. La reine, désirant que son mariage produise une nombreuse progéniture, s’allongeait chaque soir près de son mari et attendait que quelque chose se produise. Et rien ne se passait. Elle s’impatienta, le roi déménagea pour ses propres appartements, et le mariage commença à se désintégrer. Le public s’inquiéta et il semblait que la lignée royale atteignait sa fin. Les années s’égrenaient lentement et le jeune couple n’avait toujours pas d’enfant. Ce fut finalement le frère aîné de la reine, l’Empereur Romain Sacré, Joseph II qui le persuada en écrivant des lettres au monarque lui expliquant que l’opération aiderait le pays, ainsi que la continuité des familles royales européennes. D’après l’auteur britannique Antonia Fraser, l’empereur dit du roi que « cela est incompréhensible, parce qu’avec tout cela, il a parfois des émissions, mais dit que ce qu’il fait, il le fait par devoir et non par plaisir ». Nous savons à présent que le roi pouvait avoir des érections après son opération, étant donné qu’il eut enfin de réels rapports sexuels en 1777, mais avait encore du mal à y trouver du plaisir.

Le Roi Louis XVI souffrit aussi de moments de dépression profonde pendant sa courte vie. Pendant les premières années de son règne la France connut une période de réformes, car nombreux étaient ceux qui avaient accepté la notion de tolérance envers les non-catholiques. Emeutes et violence éclatèrent dans tout le pays. Quand les maigres récoltes estivales de 1773 et 1774 entrainèrent une augmentation du prix des céréales, le public descendit dans la rue dans une série d’éruptions violentes contre le gouvernement national et le roi. Louis se retira dans les appartements sombres de ses nombreux châteaux, craignant la destruction de la couronne et de sa famille. Il était sombre et instable. Il ne ressentait pas la joie ni l’excitation nécessaires pour effectuer des relations sexuelles avec sa femme. Ses serviteurs et invités racontaient qu’il ne quittait pas ses appartements pendant des jours. Tout au long de son règne, le roi fut intimidé par le monde extérieur, s’entourant souvent de ceux en qui il avait une confiance absolue, ignorant ceux qui avaient vraiment besoin de lui. Cette attitude lui porterait préjudice plus tard, et participera à la chute du roi, lorsque les paysans affamés se rebelleraient contre la famille royale pendant la révolution française.

La violence en Amérique du Nord, qui devint la Révolution Américaine, commença à s’aggraver à partir du début de 1770 à la suite du Massacre de Boston et continua pendant la plupart du règne du Roi Louis. Souffrant d’un manque d’argent, de matériels, d’infrastructure et d’un gouvernement faible, les anciennes colonies britanniques harcelaient constamment leurs alliés les plus fidèles, les Français pour les aider dans la lutte pour leur indépendance. Elles envoyèrent même leurs propres ambassadeurs, Benjamin Franklin et John Adams. La majorité du public voulait une revanche sur l’Angleterre et récupérer les terres nord-américaines que leur nation avait laissées à l’ennemi à cause de la défaite française de la Guerre de Sept Ans (1763). Louis favorisa tout d’abord ce point de vue, mais retint toute décision jusqu’à la fin des années 1770. Il fut dit que Louis hésita si longtemps parce qu’il ne voulait pas engager son pays dans une autre guerre avec la Grande Bretagne, étant donné que la France était endettée et n’avait plus la puissance navale et humaine d’autrefois. Le roi pensait que ses forces ne pourraient combattre l’ile assoiffée de puissance, qui à l’époque bénéficiait de la plus importante marine de guerre du monde. Cette décision difficile ajoutait au stress déjà existant du roi concernant ses problèmes sexuels et sa dépression, le laissant seul et apeuré dans ses appartements presque chaque nuit. Finalement après beaucoup de réflexion et de discussions, les Américains furent sauvés par les Français, qui en 1778 décidèrent de participer à la Révolution Américaine, et aidèrent à vaincre les Anglais. Alors que la chanson « Le monde à l’envers » était jouée, les Anglais capitulèrent enfin et se livrèrent aux forces nord-américaines après la bataille de Yorktown en octobre 1781. Le futur avait changé pour les Américains grâce à une décision audacieuse du Roi Louis XVI, qui manqua les festivités parce qu’il était pris dans un cycle de tourments incessants.

94d15978b35dc988bf409018c4483792

Marie-Therese Charlotte, fille, et unique enfant survivant, de Marie Antoinette et Louis XVI de France, Duchesse de Angouleme. Photo par Tea at Trianon.

Le Roi Louis XVI et la Reine Maria Antonia consommèrent éventuellement leur mariage sept ans après leur mariage, au grand soulagement du public français, tout d’abord persuadé que leur famille royale souffrait d’une malédiction diabolique ; et à celui de la famille du roi, qui était à présent assurée que la succession se ferait. Marie-Thérèse Charlotte naquit en décembre 1778, suivie par trois autres enfants. La Princesse Charlotte sera la seule de la famille à survivre la Révolution Française (1789-1799).

Au moment de son horrible mort en 1793, lorsque ses concitoyens trahirent sa famille et les condamnèrent à mort, le Roi Louis XVI avait perdu le charme et l’allure de sa jeunesse et s’était transformé en un homme laid et obèse, incapable de gérer sa vie ou les problèmes affligeant sa nation. Le monarque avait tout le potentiel pour assurer la continuité familiale, mais le destin l’accabla quand son mariage s’asphyxia à cause de ses frustrations sexuelles. En plus de ses douleurs et problèmes avec ses organes génitaux, le roi souffrait d’une dépression profonde et réalisa que les difficultés de son pays étaient un fardeau trop lourd pour ses épaules incompétentes. La décision lourde et difficile de joindre les colons dans leur lutte pour l’indépendance juste après la défaite française en Amérique du Nord lui nuit mentalement et physiquement ; il tourna indirectement et involontairement son pays vers le son des cloches de la liberté individuelle. Louis XVI fut un homme malchanceux, qui, au travers de douleurs intenses et d’un repli égocentrique, fut déstabilisé par son époque et affligé d’un corps malade. Alors que les évènements joyeux des naissances et célébrations avaient commencé à illuminer sa vie, elle lui fut brutalement ôtée, et finalement son héritage sera celui d’un architecte de l’indépendance américaine, mais aussi d’un spoliateur des libertés et de la prospérité françaises.

Bibliography:
Fraser, Antonia. Marie Antoinette: The Journey. New York City, New York: Anchor Publishing, 2002.
Harrison, Dennis (translator). “History of Circumcision: The Truth about Louis XVI’s Marital Difficulties.” Progres en Urologie 12 (2002): 132-137.
McGasko, Joe. “Wedded, Unbedded, and Beheaded: The Human Side of Louis XVI and Marie Antoinette.” Biography.com, January 21, 2014. http://www.biography.com/news/king-louis-xvi-and-marie-antoinette-execution-anniversary.

Cet article a été traduit en français par Sandrine Sweeney et corrigé en anglais par Aubrey Wadman Goetsch.


About the Author

Joshua Chanin is a recent graduate from Austin College, Texas, obtaining his undergraduate degree in history and political science. He will be attending the University of Texas in Arlington in the fall of 2016, where he hopes to obtain an MA and a Ph.D. in history. Chanin plans to become a professor of American history in later life (focusing on the American Revolution), and has published pieces for the Texas Lifestyle Magazine, Midwest Book Review, and the Armstrong Undergraduate Journal of History. He loves sharing his new research and findings with everyone, especially the readers of the French Quarter Magazine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑