Art & Culture

Published on août 27th, 2017 | by Laurence de Valmy

1

Un peu plus près des anges avec l’artiste Susan Hannon

L’artiste californienne Susan Hannon est connue pour ses sculptures d’ailes à taille humaine, créées à partir de bibles anciennes qui « ont leur propre énergie, leur propre vibration grâce à tous les esprits qui sont entrés en contact avec leurs pages. »

J’ai découvert son œuvre via la BG Gallery à Santa Monica, CA et j’ai eu un véritable coup de cœur pour ses ailes en papier délicates. Susan a gentiment répondu à mes questions lors d’un échange chaleureux durant lequel nous avons parlé de livres anciens, d’art, de la place de la religion dans la société et de spiritualité.

En donnant une seconde vie et une nouvelle signification à ces livres oubliés, ces sculptures nous invitent à méditer sur la vie, la rédemption et notre passage sur terre. L’artiste souhaite avec son travail nous transmettre un message de respect, d’amour entre les humains et de tolérance au-delà de toute religion.

Je suis très heureuse de partager ce magnifique travail chargé de sens dont nous avons besoin aujourd’hui peut-être plus que jamais.

Comment êtes-vous devenue sculptrice?

J’ai hérité de mes capacités artistiques de mon père – un dessinateur très talentueux, qui n’a pas eu l’opportunité d’étudier l’art. Alors quand il a vu que j’avais certaines aptitudes, il m’a encouragée à dessiner. J’ai dessiné et peint dans tous les médiums existants. J’ai tout de suite aimé le fait de travailler avec mes mains et le contact avec l’argile a été une véritable révélation. Suite au décès de mon père à 38 ans, je n’ai pas eu moi non plus la possibilité de poursuivre une éducation artistique. Alors, j’ai suivi d’autres voies et en parallèle j’ai continué mon travail artistique. J’ai eu la chance d’obtenir un travail, qui en gérant bien mon temps, me laissait un peu de temps personnel pour mon art. L’une des premières choses que j’ai créée a été une ligne de bijoux en argile polymère sculptés à la main. J’ai toujours été curieuse de travailler avec de nouveaux matériaux et ma ligne « Hearts and Flowers » a eu beaucoup de succès grâce au retour de la mode de la période victorienne. Suite à ce succès, j’ai décidé de développer une œuvre plus importante et plus significative et j’ai évolué vers des sculptures florales qui m’ont donné accès à mes premières galeries d’art.

 Quand et comment avez-vous commencé la série des ailes d’anges?

Après mes sculptures florales, j’ai décidé de travailler sur un projet que j’avais à l’esprit depuis des années et qui me tenait à cœur. Pourquoi, je n’en n’avais aucune idée. J’ai créé une sculpture d’un homme nu qui plonge dans les airs. Il s’agit de trois figures entières effectuant les différentes positions d’un plongeon. Le titre est « Front Dive, Half Twist. » J’avais prévu une série entière de ces plongées et j’étais décidée à les faire toutes. Mais les choses ont changé. En 2008, comme n’importe quel artiste, je voulais trouver plusieurs débouchés pour cette première série de trois sculptures. J’ai décidé d’utiliser l’une d’elles comme une représentation de Jésus et je voulais lui mettre des ailes dans le dos. Mais des ailes vraiment intéressantes. C’était aussi un moment où j’ai été consternée et déçue par les gens et la société en général. J’ai vu tant de manque : manque de tolérance, manque de gentillesse et manque d’humanité chez les gens. Notamment avec des personnes qui se vantaient par ailleurs d’être de « bons » chrétiens. J’ai également observé la tendance croissante de la réinterprétation de la parole de Dieu à des fins personnelles. J’ai donc décidé d’utiliser la Bible. J’ai pensé « qui va s’en soucier? » Comme personne ne mettait en action les paroles de la Bible, voyons si des ailes faites de la Parole de Dieu nous rapprochent un peu du ciel. Ce travail m’a également évoqué l’histoire d’Icare, une autre idée à laquelle je suis encore très attachée. Quand j’ai fini cette première paire et les ai vues au mur, je me suis rendue compte, que c’était une œuvre en elle même. Les gens y ont réagi très fortement. Personne n’était neutre. J’ai choisi le titre de la série «You Get Me Closer To God» à partir des paroles de la chanson «Closer» de Nine Inch Nails.

Vous créez les ailes avec des bibles anciennes, ce qui, bien sûr, leur donne une signification particulière. Pouvez-vous m’en dire plus sur votre message et votre objectif avec ce travail ?

Cette première paire d’ailes a été faite à partir d’une vielle bible catholique, très abimée, aux pages manquantes ayant appartenu à une femme nommée Lettie. Comme j’ai préparé les pages pour la fabrication des plumes, j’ai vu que toutes les phrases et toutes les références à l’adultère étaient soulignées au stylo ou au crayon. Cela m’a fait froid dans le dos. Et cela a changé mon point de vue. À partir de cette seule expérience, ces bibles ont pris une toute nouvelle signification pour moi. Ces livres que je manipulais étaient le recueil de la vie des gens. Et même de plusieurs générations.

Ces bibles anciennes contiennent des fleurs de champs pressées, des trèfles à quatre feuilles et des annonces d’Église oubliées depuis longtemps. Je trouve des petits morceaux de papier avec un ou deux versets, et le nombre de fois qu’il faut les répéter pour trouver un soulagement ou une résolution miraculeuse à un problème.

Au milieu de ces bibles, il y a les pages «famille,» avec les dates de naissances, de mariages et de décès écrites joliment à la plume plongée. A un moment, il n’y a plus de nouvelles entrées et je me demande ce qui a pu arriver à cette famille dont ce livre si important est tombé entre mes mains.

C’est une expérience humaine, une connexion et le reflet de mon estime pour l’histoire des humains et des âmes ordinaires. Ces livres ont leur propre énergie, leur propre vibration grâce à tous les esprits qui sont entrés en contact avec ces pages. Même si ce n’était que leur nom écrit à la pointe du crayon pour qu’il ne soit pas oublié.

A propos de vos sculptures d’hommes qui plongent… sont-ils les anges qui ont perdu leurs ailes ?

Eh bien, je ne les avais jamais vu de cette façon, mais maintenant que vous le mentionnez, probablement ! Merci de me l’avoir suggéré, cela me donne une nouvelle perspective sur mon travail !

Que préférez-vous de votre travail en tant qu’artiste ?

C’est de récupérer ces livres mis au rebus, prêts pour le recyclage papier et de leur donner une nouvelle vie en les transformant en quelque chose de beau et d’emblématique. J’espère toujours que toute personne qui regarde mon travail voit cette «deuxième chance.» Que rien dans cette vie ne peut être méprisé parce que quelqu’un d’autre l’a jugé sans valeur. J’adore le concept de résurrection et ces ailes sont comme un Phoenix magnifique qui s’élève des cendres.

Avez-vous une anecdote que vous souhaitez partager ?

Un jour, je travaillais sur mes plumes en écoutant le Dr Brian Weiss, un psychiatre connu pour ses recherches sur la réincarnation et les vies antérieures. Il parlait de la façon dont certaines personnes ont peur de la hauteur et que cela peut être lié à une vie passée. « Vous auriez pu être poussé d’un parapet, » a-t-il déclaré. A ce moment là, j’ai regardé mes murs d’ailes et mes sculptures de plongeurs et j’ai pensé « l’air est dans tout ce que je fais en ce moment, l’air, le vol, le corps suspendu dans l’air. Peut-être que je fais ces ailes parce que dans une vie passée, j’ai été repoussée d’un parapet et que j’essaie de me sauver. » Puis il m’est apparu que non. J’étais celle qui poussait les gens du parapet. Et je fais des ailes pour toutes ces victimes. Je me rachète dans cette vie.

Quelle est la question que l’on vous demande le plus ?

D’où viennent ces bibles ?

Quelle est la question que vous aimerez que l’on vous pose ?

Quelle est votre religion ?

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

Je viens de finir une paire d’ailes repliées à partir d’une bible publiée en 1851. Elle est verticale et c’est la première de ce type que je fais. Elle fait 1,2 m de long et 90 cm de large avec un sous-titre « Gardien. » Un autre projet qui me tient à cœur et qui est prêt à être assemblé : une très grande paire d’ailes faites à partir d’une bible espagnole de 1952 (qui comprenait entre autre les résultats d’une mammographie de sa propriétaire datant de 1998 !). Cette paire est pour moi un hommage à toutes les personnes qui ont été blessées, emprisonnées, torturées et condamnées à mort durant l’inquisition espagnole.

 

 


About the Author

is a French born artist, who lives and works in New York area. She is a painter working with acrylics for the wide possibility of this medium. She has followed art classes both in France and the USA and was awarded an Artist Residency by the Eileen Kaminsky Foundation (ESKFF) at Mana Contemporary,NJ in 2017. She created the blog "The Curious Frenchy" and is a now contributor to French Quarter Magazine. https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



One Response to Un peu plus près des anges avec l’artiste Susan Hannon

  1. Pingback: Susan Hannon creates Art for the soul – The Curious Frenchy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑