Événements

Published on juillet 4th, 2016 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

1

La Cérémonie du quatre Juillet au Cimetière Picpus!

FullSizeRender-92

Intérieur de la Chapelle. Photo par Isabelle Karamooz.

Je pense que c’est l’un des endroits magiques de Paris et aussi l’un de ses meilleurs secrets. Picpus est unique pour différentes raisons, et notamment une que plus d’Américains devraient connaitre : c’est là que le Général Marquis de La Fayette, l’un des héros de la Révolution Américaine, est enterré. C’est un lieu remarquable non seulement pour son histoire macabre, mais aussi pour le fait que hommes et femmes, adultes et enfants, roturiers et aristocrates partagent la même tombe. Leurs noms sont inscrits sur les murs de la petite chapelle du couvent à l’entrée du cimetière.

J’ai eu la chance et le privilège de recevoir une invitation spéciale pour la cérémonie annuelle du Quatre Juillet de la part des « Sons of the American Revolution in France », et suis très reconnaissante d’avoir pu faire partie d’un Quatre Juillet aussi mémorable que je l’avais imaginé. Je remercie particulièrement mon cher ami et historien Patrick Villiers.

Cette année, la cérémonie privée a exceptionnellement eu lieu le 30 juin, et un nombre considérable de visiteurs américains et français, ainsi qu’une présence substantielle de l’armée française, de nombreux dignitaires français, ainsi que Jane Hartley, l’ambassadrice américaine auprès de la France, y ont assisté malgré le temps incertain. Nous étions tous là pour rendre hommage à la contribution du Marquis de La Fayette à la guerre d’Indépendance américaine contre les Britanniques.

IMG_4909

Un agrandi du mur qui liste les victimes de la terreur. Comme vous pouvez le voir, cela comporte également leur âge et métier, si connus. Photo par Isabelle Karamooz.

La cérémonie commença dans la cour de la petite chapelle où l’Ambassadrice Hartley, comme prévu, arriva la dernière. De la cour, la fanfare, l’Ambassadrice, les représentants des armées françaises et américaines, et la petite foule, y compris moi avec la vice-commandante Senior VFW Poste 605 Kristina Keenan et le vétéran Brassert, parcoururent une distance d’environ 90 mètres à travers une magnifique pelouse ombragée, jusqu’à un petit cimetière entouré d’un mur, dans le coin droit du petit parc. Les tombes des La Fayette, où le Général La Fayette, sa femme Adrienne de Noailles, et son fils George Washington La Fayette sont enterrés, se tiennent dans un coin du cimetière ceint par une petite barrière.

IMG_4878

Les tombes de La Fayette, où le Général Lafayette, sa femme Adrienne de Noailles, et son fils George Washington Lafayette sont enterrés, sont dans un coin du cimetière, entourés par petite barrière. General Lafayette a servi dans la révolution Américaine et a eu de la terre de Bunker Hill placée sur sa tombe. Photo par Isabelle Karamooz.

L’Ambassadrice Hartley se tint droite pendant que la fanfare militaire française joua d’une façon très émouvante, comme peut-être seules les fanfares militaires peuvent le faire, la Marseillaise, puis « Star Spangled Banner », l’hymne américain. La cérémonie continua avec l’échange officiel annuel du drapeau Américain, qui flotte au-dessus de la tombe depuis de très nombreuses années, y compris pendant la période d’occupation nazie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le drapeau qui avait flotté pendant un an fut descendu de son mât et plié avec soin en forme traditionnelle de triangle. Un nouveau drapeau fut monté à sa place. A ce moment, la fanfare militaire française joua l’hymne américain à nouveau. Tous les militaires américains saluèrent, les autres Américains placèrent leur main sur leur cœur, et les militaires français saluèrent aussi. L’Amérique est en effet redevable envers la France pour son aide pendant la Guerre d’Independence, et les Français sont redevables envers les Américains pour les deux guerres du vingtième siècle. Chaque pays fait bien de se rappeler l’aide reçue par l’autre.

Enfin de nombreux arrangements floraux furent déposés sur la tombe par des représentants des deux gouvernements, ainsi que de plusieurs organisations militaires et patriotes telles que les « Sons of the American Revolution », les « Daughters of the American Revolution », la « Society of Cincinatti », les « Friends of La Fayette », le maire de Paris, le président de la République Française, la législature française, et enfin le gouvernement américain représenté par l’Ambassadrice Hartley.

FullSizeRender-83

Une certaine quantité de visiteurs Américains et Français, ensemble avec une considérable présence militaire française, beaucoup de dignitaires français, et Jane Hartley, l’Ambassadeur Américaine de la France attendue à la cérémonie. Photo par Isabelle Karamooz.

Avant de quitter la cérémonie, je suis entrée dans la petite chapelle (il faut la longer à la sortie) et me suis rendu tout au fond, où de chaque côté de la nef se trouvent deux énormes plaques portant les noms, âges, professions et date de décès de chacune des 1306 personnes enterrées dans les tombes communes. Roturiers et nobles connurent la même fin et reposent désormais ensemble.

Pour ceux qui aimeraient visiter le cimetière Picpus, ses horaires sont erratiques et souvent imprévisibles. Généralement, Picpus est ouvert du mardi au dimanche, souvent de 14h00 à 18h00, de la mi-avril à aout. D’octobre à la mi-avril il est ouvert de 14h00 à 16h00. Il est fermé les jours fériés, le lundi, et en septembre, et pour la célébration du Quatre Juillet. Je vous recommande d’appeler avant de vous y rendre, au 01 43 44 18 54.


About the Author

was born in the royal city of Versailles, France and have lived in the United States since 1996. After earning a Bachelor's degree in History from the University of California Berkeley and studying for a Master program in education at the University of Southern California, she went on to teach French to aspiring UNLV and CSN students in Nevada. When she is not teaching, she is writing, interviewing people in a wide range of circumstances, pitching story ideas to writers and editors, taking pictures, traveling, painting or trying delicious foods.



One Response to La Cérémonie du quatre Juillet au Cimetière Picpus!

  1. Kathy Mahan says:

    At one time in my life, I spent many hours in Lafayettes’s headquarters at the Brandywine Battlefield Park in Chadds Ford, Pennsylvania.–I worked ther as a docent. He was wounded in that battle. The house he stayed in was owned by a Quaker– Gideon Gilpin who happens to be one of my many Quaker ancestors. I would love to attend the ceremony someday. Is that possible as I am a simple American citizen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑