Histoire

Published on octobre 18th, 2014 | by Anne-Fleur Andrle Stephan

0

How Molière inspired Shakespeare : or the influence of French on English

web-shakespeare-getty

Shakespeare et Molière. Photo par independent.co.uk

Que vous viviez en Angleterre, aux Etats-Unis, en Australie, ou que vous soyez simplement un avide lecteur de langue anglaise, vous avez dû le remarquer : le français est omniprésent dans la langue de Shakespeare.

Nos chers Académiciens se battent pour la survie de notre langue et pour son bon usage, luttent contre l’invasion de l’anglais dans notre belle langue de Molière, mais détrompez-vous ! Le français a bel et bien établi siège chez nos cousins d’Outre Manche.

« Un exemple récent de « faux-amis » qui m’a valu l’incompréhension de mon boucher : je me décide à préparer un filet mignon à mes invités. À la française bien entendu. Je vais chez le boucher et demande un beau filet pour six personnes. Le boucher me sort un morceau de bœuf. Après presque 10 minutes à argumenter (et à me faire détester des clients qui attendaient derrière moi), j’ai finalement compris qu’aux Etats-Unis, on appelle filet mignon un filet de bœuf, voire même à peu près toute belle pièce de bœuf tendre. »

Plusieurs exemples. Tout d’abord, le gallicisme. Il s’agit d’un mot anglais qui est utilisé dans sa signification française en anglais, et là, on trouve de tout : de l’anglais de tous les jours (entrepreneur, crayon, crème brûlée, rendez-vous, etc.), aux expressions (coup d’état, en route, à la mode, crème de la crème, bizarre, etc.), puisqu’on vous le dit : le français est partout ! Il y aussi les mots anglais avec une empreinte française très prononcée (par exemple forest et forêt), ou encore les mots français qui sont bels et bien français mais qui ont perdu leur sens originel (la fameuse « library » et la bibliothèque, faux-amis que l’on nous enseigne lors de nos premières heures d’anglais sur les bancs d’école), et j’en passe !

Hastings

Conquête de l’Angleterre par les Normans en 1066. Photo par herodote.net.

Oui, mais alors, pourquoi ? D’où viennent ces mots ? (à part de France bien entendu) Linguistes et historiens tendent à s’accorder sur le fait que la plupart de ce vocabulaire est entré dans la langue anglaise lors de la conquête de l’Angleterre par les Normands, en 1066. Autant dire que ça ne date pas d’hier, et que non, Internet n’y est pour rien ! Mais pourquoi à ce moment là ? Eh bien justement, à cette époque, l’Angleterre n’avait pas de langue « officielle » {tout comme les Etats-Unis aujourd’hui d’ailleurs, CQFD} et les habitants communiquaient par le biais d’un grand nombre de dialectes celtes et germaniques, suite aux occupations et installations des Romains, Saxons, Angles, Jutes et Vikings. Ainsi, lorsque les Normands ont « débarqué », les anglais parlaient un joyeux mélange de tout ceci, avec une forte influence germanique : bingo ! 1066 d’ailleurs, c’est l’année du couronnement de Guillaume 1er d’Angleterre (mais si ! Guillaume le Conquérant) et, cet événement marqua le début de relations intriquées entre l’Angleterre et la Normandie.

Le français ne sortira pas complètement indemne de cette époque non plus, car au contact de nos amis les Anglais, le normand (joyeux mélange de picard, de wallon et le la langue d’Oïl) deviendra « l’anglo-normand ».

La suite de l’histoire va significativement changer la donne. Cent ans de guerre (1337-1453) entre la France et l’Angleterre ne crée pas de liens propices à l’échange culturel volontaire entre les peuples ennemis, et le français sera considéré comme la langue de l’ennemi. C’est d’ailleurs à cette époque qu’Henri IV accéda au trône, avec la particularité d’être le premier roi d’Angleterre à avoir l’anglais comme langue maternelle.

1635.Academie

C’est en 1635 que Richelieu créa l’Académie Française. Photo par vallee-du-ciron.com.

Il faudra attendre la Renaissance et le siècle des Lumières pour rendre ses lettres de noblesse au français. Ces périodes concourent au prestige politique, littéraire et artistique de la langue française. C’est d’ailleurs en 1635 que Richelieu créera l’Académie Française, ce qui assied considérablement le français comme langue de culture, des intellectuels, en Europe.

Bibliographie :
1. How French Has Influenced English, by Laura K. Lawless, www.french.about.com
2. Honni soit qui mal y pense : l’incroyable histoire d’amour entre le français et l’anglais, Editions Robert Laffont, 2001, by Henriette Walter
3. Wikipedia.

 


About the Author

Coming from the "Far west" of France, Anne-Fleur grew up in Finistere (Brittany). Currently working in the hightech industry, she represents a French company specialized in smartglasses apps in the US. Engineer by training and based in Boston, she loves to get back to her Briton roots a couple of times a year. After graduating from the Université de Technologie de Compiegne, in France , she decided to pursue her studies in biomedical sciences at the graduate school of the State University of New York (SUNY) in Buffalo, NY. Driven by sciences and her desire to learn, Anne-Fleur hosted a radio show, "les échos de l'innovation" (literally innovation echoes) for a couple of years, offering debates and interviews, aiming to dissect misconceptions in science and technologies for the layman. Always thirsty for discovery, she loves traveling, initiating new projects and exploring the ocean, on a sailing boat or with her snorkel.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑