Cannes except, during the fes..." /> [:en]Sylvie’s voyages “The French Riviera”[:fr]Les voyages de Sylvie “La côte d’Azur”[:] – French Quarter Magazine

Travel

Published on July 12th, 2014 | by Sylvie Tuaillon

2

[:en]Sylvie’s voyages “The French Riviera”[:fr]Les voyages de Sylvie “La côte d’Azur”[:]

[:en]

Cannes except, during the festival season, remains a classic and sophisticated destination. Under the sky and the sea, which are definitively an azure blue, you can appreciate all the refinement of a quality holiday resort. Residences and hotels that are sea front with their either private beaches, restaurants where the culinary talent outstrips the quantity, the style of the pedestrian streets which in July offer sales of excellent quality, these stores put out a big spread to continue their first place in this region.

You can choose a hotel at the peak of the city, a good compromise after the rush. You will find peace in the back country at the end of the day (which is an accessible luxury) composed of wonderful small hotels masked in the scrubland, eg: the hotel ” La Lune de Mougins “, at the edge of a swimming pool lit by candles. With your drink, you will spend restful evenings in the company of cicadas. Make no mistake, if Mougins or Valbonne shelter a vast community of British people, it is a little bit because they once made the choice to emigrate to paradise.

If you want to live a totally crazy experience, with some luck you will be able to attend the Tour de France, which passes through the area, with its noisy procession. Plan two hours on the edge of a road between two villages, to see the passing of the champions with their wet shirts.

grasse-devenir-un-nez-grasse

Galimard perfume shop. Photo by Découvrez – Partir en France

To visit Grasse is kind of paying tribute to this capital of perfumes. The Galimard perfume shop offers a free visit to their museum, and sells its fragrances at factory prices.

Saint-Tropez is a place in which you should stop, especially in the summer (plan board games during the traffic) and patience to find a place in pay parking lots! But there are constant memories there that remain in the air, one after parties, when one has extra time on beaches : La voile rouge. And the old harbor which is used as a tie to yachts from which arrogant creatures in evening dresses with glasses of champagne in hand disembark, all this while you savor the divine home-made ice cream from Barbarac at 4 euros for flavors.

Marseille is as well surprising as disturbing, it plays colin maillard between its traditions and its ethnic wealth. Visit restored old harbor and its emotional old districts. Marseille should be smell and feels. In any case the Marseille of former days has not faded, the city is there and vibrates under the cobblestones. The new renovation works in the city is as a new seismic plate. Marseille represents ambiguity: indomitable and adaptable at the same time.

Patio a Saint-Paul de Vence

Patio in Saint-Paul de Vence. Photo by Sylvie Tuaillon

Saint-Paul of Vence is just a small diamond that seems to rest in an unreal jewelry box: it is the height of the back country of Nice. This citadel overhangs naturally between heaven and earth and the city is suitable throughout the valley on the acoustic plan. At the entrance of the village, the hotel ” La Colombe d’Or ” prepares the visitor for the sublime. Far off, the sea does not go away too much either. This place could be an artist’s dream. Its doll houses, its tiny patios, and its alleys of bewitching cobblestones offer the visitor a memory outside of time.

Nice is a generous patchwork. In this city, you can find almost everything you may have dreamed about. Mythical hotels: the old mansion of Sacha Guitry ” Le Petit Palais “, stunning restaurants ” Le Safari ” and its flavors of the South, the historic visits, old Nice: a real Aladdin’s cave, which abounds in diverse and varied shops you can find the real leather made from a leather store in Florence that has inexpensive prices: shop ” Ponte Vecchio. ” The long promenade by the sea is known to be romantic as well as animated.

To go to the Principality of Monaco, you can choose the bus and take advantage of the magnificent seaside. And for the return, take the train which crosses the mountain quickly, because of all the employees who are returning from their offices. Other than the private events that are very frequent at the Casino, it is not guaranteed that you can approach what you want and even less visit it.
Two more beautiful places that one should visit on this rock which is place certainly one of the best spots in the world, are the botanical garden and the aquarium.
One deserves to linger in Monte Carlo: modern buildings and mansions sprinkle the sides of the hills, are appear to be piled on top of each other, big luxurious balconies off of the bedrooms are directly across from the kitchen windows of the neighbors. The bathroom window is against the boudoir window of the neighbor. It is a “shantytown for millionaires.” The main street, built like a true highway dedicated to the Grand Prix crosses this mishmash where the price of each square meter does not only rise, but is also selected by the upper layer of the elite. From your window that faces the south coast, you can always enjoy an impressive view of the rest of the sea. From the north coast, you have access to the Grand Prix that passes right in front of your living room window ?!

The French Riviera offers, equally, bucolic beauty, trendy seaside locates, wild sites and deserts for Parisian migrators.

 [:fr]

Cannes en dehors du festival, reste une destination classique et raffinée. Sous le ciel et la mer définitivement azur, vous pourrez apprécier tout le raffinement d’une villégiature de qualité. Les résidences, les hôtels, le front de mer avec ses plages plutôt privées, les restaurants où le talent devance la quantité . Les rues piétonnes d’un chic inégalable vous offrent en juillet des soldes d’excellentes qualités et mettent les petits plats dans les grands pour pérenniser la première place dans cette région.

Vous pourrez choisir un hôtel sur les hauteurs de la ville, un bon compromis après le rush. Vous retrouverez le calme de l’arrière pays en fin de journée (c’est encore un luxe accessible) ,de merveilleux petits hôtels cachés dans la garrigue, ex: l’hôtel “La Lune de Moulins.” Au bord d’une piscine éclairée par des bougies, avec votre drink, vous passerez de douces soirées en compagnies des cigales. Ne vous y trompez pas, si Mougins ou Valbonne abrite une vaste communauté de Britanniques, c’est un peu parce qu’ils ont fait un jour le choix de s’expatrier au paradis.

Si vous voulez vivre une expérience totalement folle, avec un peu de chance vous assisterez en direct au Tour de France qui passe dans le coin, avec son cortège bruyant. Prévoir plutôt deux heures sur le bord d’une route entre deux villages, pour y voir passer de près des champions mouiller le maillot.

grasse-devenir-un-nez-grasse

Parfumerie Galimard. Photo par Découvrez – Partir en France

Visiter Grasse c’est un peu rendre hommage à cette capitale du parfum. La parfumerie Galimard propose une visite gratuite de son musée, et vend ses fragrances à prix d’usine.

Saint-Tropez est une halte qui se mérite en été (prévoir des jeux de société durant les embouteillages) et de la patience pour trouver une place dans les parkings payants ! Mais il y a des souvenirs persistants qui flottent dans l’air : La Voile Rouge, célèbre « club plage privée », petit Ibiza sur la plage de Pampelonne à Ramatuelle. Le vieux port qui sert d’attache aux Yachts d’où sortent des créatures en tenues de soirée coupes de champagne à la main, pendant que vous dégustez une divine glace artisanale de chez Barbarac à 4 euros les deux parfums.

Marseille est aussi surprenante que dérangeante, elle joue à colin maillard entre ses traditions et ses richesses ethniques. Visitez le vieux port restauré et ses émouvants anciens quartiers. Marseille se sent et se ressent. En aucun cas Marseille d’antan s’est évanouie, elle est là qui vibre sous les pavés. Les nouveaux travaux de rénovations de la ville sont comme une nouvelle plaque sismique. Marseille joue l’ambiguïté : indomptable et adaptable à la fois.

Patio a Saint-Paul de Vence

Patio à Saint-Paul de Vence. Photo par Sylvie Tuaillon

Saint-Paul de Vence est juste un petit diamant posé sur un écrin irréel : les hauteurs de l’arrière pays de Nice. Cette citadelle surplombe naturellement entre ciel et terre et elle s’approprie toute la vallée sur le plan acoustique. A l’entrée du village, déjà l’hôtel “la Colombe D’or” prépare le visiteur au sublime. Au loin la mer ne s’éloigne pas trop non plus. Ce lieu pourrait être le rêve d’un artiste. Ses maisons de poupées, ses patios minuscules et ses ruelles pavées envoûtent et offrent aux visiteurs un souvenir en dehors du temps.

Nice est un patchwork généreux. Vous pourrez dans cette ville trouver pratiquement tout ce dont vous rêvez. Des hôtels mythiques : l’ancien hôtel particulier de Sacha Guitry “le Petit Palais”, des restaurants épatants “le Safari”et ses saveurs du Sud, des visites historiques, le vieux Nice : une véritable caverne d’Ali Baba, qui regorge de boutiques diverses et variées. Vous pourrez trouver de la maroquinerie en cuir véritable made in Florence à petits prix : boutique “Ponte Vecchio.” Sa longue promenade en bord de mer romantique et animée.

La Principauté de Monaco

La Principauté de Monaco. Photo par Sylvie Tuaillon

Pour se rendre dans la Principauté de Monaco, vous pourrez choisir le bus pour l’aller et profiter du magnifique bord de mer. Et pour le retour prendre le train qui traverse la montagne rapidement, avec tous les employés qui reviennent du bureau.
En dehors des événements privés ultra fréquents du Casino il n’est pas garanti que vous puissiez ne serait-ce que vous en approcher et encore moins le visiter.
Les deux plus belles visites à réaliser sur ce rocher situé sûrement sur l’un des meilleurs spot au monde, sont le jardin botanique et l’aquarium.
Monte-Carlo mérite quand même de s’y attarder : des immeubles modernes et des hôtels particuliers jonchés à flanc de collines, sont entassés les uns contre les autres (balcons grand luxe de la chambre à coucher contre la fenêtre de la cuisine de la voisine, salle de bain contre boudoir du voisin…) comme un bidonville pour millionnaires. La rue principale, construite comme une véritable autoroute dédiée au Grand Prix, traverse ce méli-mélo où le prix du mètre carré ne s’envole pas seulement, mais sélectionne toute la couche supérieure du gratin. Toujours de votre chambre à coucher côté Sud vous pourrez bénéficier d’une vue imprenable sur ce qui reste de mer, côté Nord vous aurez accès au Grand Prix qui passe justement devant les fenêtres de votre salon?!

La Côte d’Azur offre sur un plan d’égalité des beautés bucoliques ou des stations de bords de mer branchées, des sites sauvages et déserts ou de la transhumance parisienne.

 [:]


About the Author

[:en]benefited from a mixed culture, with a Spanish mother and a French father. She spent a long part of her childhood in Spain. She studied two years in London where she met her current British husband, whom she married thirty years later in Las Vegas. She has lived practically all her life in Paris, working as an international buyer. Traveling as often as possible she seeks new horizons. Her real passion remains literature. Settled since 2012 with her daughter and her new husband in the United States: " - I cannot imagine myself as an American, I was not already even completely French… I feel citizen of the world, my heart is a patchwork. My best friend is Turkish and lives in Istanbul. Even my dog is Belgian.[:][:fr]a bénéficié d'une culture mixte, avec une mère espagnole et un père français. Elle a passé une longue partie de son enfance en Espagne. Elle a étudié deux ans à Londres où elle a rencontré son mari britannique actuel, qu'elle a épousé trente ans plus tard à Las Vegas. Elle a vécu pratiquement toute sa vie à Paris en tant qu'acheteuse internationale. En voyageant aussi souvent que possible, elle cherche de nouveaux horizons. Sa vraie passion reste la littérature. Installée depuis 2012 avec sa fille et son nouveau mari aux États-Unis: "Je ne peux pas m'imaginer américaine, je n'étais même pas complètement française…" Je me sens citoyenne du monde, mon cœur est un patchwork. Mon meilleur ami est Turc et vit à Istanbul, même mon chien est belge.[:]



2 Responses to [:en]Sylvie’s voyages “The French Riviera”[:fr]Les voyages de Sylvie “La côte d’Azur”[:]

  1. Laure says:

    Très joli résumé de la Côte d’Azur avec tous ses traits de caractères…

  2. Sylvie TUAILLON says:

    Thank you so much Dear Laure for your comment !!! At least one person read my article 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to Top ↑