Le Guide Michelin : une véritable institution qui récompense les p..." /> “Le Guide Michelin” – French Quarter Magazine

Gastronomie

Published on décembre 23rd, 2016 | by Anne-Fleur Andrle Stephan

0

“Le Guide Michelin”

Le Guide Michelin : une véritable institution qui récompense les plus grands chefs en France de ses fameuses étoiles. On connaît tous, au moins de nom.

michelin-1900-2

Première couverture du “Guide Michelin” en 1900. Photo par www.beqbe.com.

Mais … Michelin ? On connaît aussi non ? La célèbre marque de pneus française. Vous êtes-vous déjà demandé comment un fabriquant – certes célèbre – de pneus était devenu la référence en termes de cuisine fine et gastronomique ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre aujourd’hui.

Qu’est-ce que le Guide Michelin ?
On l’appelle souvent le ” Guide Rouge “, de par sa célèbre épaisse couverture rouge. Il s’agit en fait d’une sorte d’annuaire hôtelier et touristique, qui a vu le jour en 1900 lors de l’exposition universelle à Paris.

Le guide Michelin sélectionne chaque année depuis le début du 20ème siècle hôtels, restaurants et gîtes, sur lesquels des critiques laissent quelques mots. La critique tient toujours en 3 lignes grand maximum. Déjà 115 ans pour ce célèbre guide, qui depuis sa première parution a été vendu à quelques 30 millions d’exemplaires !

Je vous le disais, ce précieux guide a vu le jour à l’occasion de l’exposition universelle se tenant à Paris en 1900. Il s’agissait alors d’un guide publicitaire offert pour tout achat de pneus Michelin. Ce sont les débuts de la démocratisation de la voiture (on compte seulement 2400 chauffeurs à l’époque !). En effet, en 1900, la plupart des ventes de Michelin portaient sur les pneus de vélos car les voitures (hors chevaux) en étaient encore à ses balbutiements. Il fallait donner au grand public une bonne raison d’en avoir une et de voyager dans leur pays. L’idée derrière ce guide était donc de référencer les arrêts indispensables de l’automobiliste à travers le pays : du garagiste à l’hôtel, en passant par les médecins et quelques cartes de villes potentiellement ” étapes “. Pas encore de restaurants à l’époque !

Après une petite dizaine d’années d’existence, le guide décide de se séparer des publicités pour éviter que l’on puisse questionner ses choix éditoriaux. Dès 1920, le guide n’est plus gratuit et est vendu. Pour la petite histoire, André Michelin aurait rendu visite à l’un de ses revendeurs de pneus et aurait vu une pile de guides Michelin utilisée comme cale dans l’atelier de travail. André aurait décider de vendre le guide en partant du principe que l’Homme ne respecte que ce qu’il paie.
C’est aussi cette année là qu’apparaitront les restaurants dans le guide. Les clients peuvent soumettre leurs critiques au guide et celles-ci sont complétées par les premiers inspecteurs anonymes.

Mais pourquoi Michelin investit autant dans ce guide ? Les mentions ” Mérite un détour ” ou ” vaut le voyage ” cherchent en fait à récompenser les grandes tables mais aussi (et surtout ?) à inciter les automobilistes à ” user leurs pneus ” ! La première année est un peu difficile en termes de ventes mais le guide s’en sort la tête haute.

Quelques années plus tard apparaissent les fameuses étoiles : en 1926, les ” étoiles de bonne table ” ; puis en 1931 le classement en 1, 2 ou 3 étoiles, concentré dans un premier temps sur un grand axe routier reliant Paris, Lyon et Marseille, pour ensuite se développer sur tout le territoire français.

Petite anecdote – non vérifiée – en 1940, les Allemands sont équipés de guides Michelin et celui-ci leur facilite nettement l’invasion française. Fort de cette leçon, lors du débarquement sur nos côtes en 1944, il est convenu que le guide serait imprimé à Washington DC et distribué à chaque officier une reproduction de la dernière édition (1939) afin de faciliter la progression des troupes sur les routes et dans les villes française détruites par les Allemands.

gastronomie-guide-michelin-11353848comae

Le nouveau michelin-étoilé en 2015. Photo par www.lci.tf1.fr.

Aujourd’hui, les guides Michelin sont plus nombreux. Le Guide Rouge reste la référence en termes de restaurants et hôtels en France. En 2006, le guide s’est ouvert au reste du monde. Ainsi vous pourrez trouver le guide dans toute l’Europe, mais aussi celui de New York ou encore Tokyo. Le guide propose également aujourd’hui le guide ” Les Coups de Cœurs “, dédié aux hôtels et maisons d’hôtes, ” Les Guides Gourmands ” pour les restaurants régionaux typiques, ou encore le ” Guide Vert ” à vocation touristique.

Un pari osé mais plutôt réussi car 115 ans après son lancement, le Guide Michelin est devenu sans conteste LA référence en terme de gastronomie. Avez-vous déjà testé un restaurant étoilé au Michelin ? Racontez-nous !


About the Author

vient du "Far west" de la France. Anne-Fleur a grandi dans le Finistère (Bretagne). Travaillant actuellement dans le secteur des technologies de pointe, elle représente une société française spécialisée dans les applications de lunettes intelligentes aux États-Unis. Ingénieur de formation et basée à Boston, elle adore revenir à ses racines britanniques plusieurs fois par an. Après avoir obtenu son diplôme de l'Université de Technologie de Compiègne, en France, elle a décidé de poursuivre ses études en sciences biomédicales à l'école doctorale de l'Université d'État de New York (SUNY) à Buffalo, NY. Passionnée par les sciences et son désir d'apprendre, Anne-Fleur a animé pendant quelques années une émission radiophonique "Les échos de l'innovation", proposant débats et interviews dans le but de disséquer les idées fausses en sciences et technologies. Toujours assoiffée de découvertes, elle adore voyager, initier de nouveaux projets et explorer l’océan, sur un voilier ou avec un tuba.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑