Théatre & Littérature

Published on novembre 8th, 2019 | by William Thoral

0

Ray Bradbury, le maître du fantastique

Raymond Douglas Bradbury, plus connu sous le nom de Ray Bradbury, est né le 22 Août 1920 à Waukegan dans l’Illinois. Fils d’Esther Marie Moberg et de Leonard Spaulding Bradbury, il descend par son père d’une des célèbres sorcières de Salem.

Est-ce que cela a pu influencer son choix de carrière ? Possible, car en 1937, à seulement 17 ans, il publie sa première nouvelle de science-fiction baptisée Script.

Diplômé un an plus tard à l’école secondaire de Los Angeles, il poursuit l’écriture de nouvelles pour des magazines spécialisés,  avant de devenir écrivain à temps plein à la fin de l’année 1942.

Ce n’est cependant qu’en 1947 que sort son premier roman, Dark Carnival. C’est  d’ailleurs cette même année qu’il épousera Marguerite MacClure. De cette union naîtront quatre filles.

Les années 50 seront pour le jeune écrivain synonyme de succès. C’est en effet en 1950 qu’il publiera le recueil de nouvelles fantastiques qui le révélera au grand public, Chroniques martiennes.

Mais Ray Bradbury ne s’arrêtera pas là puisque dans la même décennie prolifique, outre l’adaptation de ses nouvelles en bandes-dessinées, il éditera  l’Homme illustré, Les Pommes d’or du soleil, le Pays d’Octobre, Un Remède à la mélancolie, mais surtout, le prodigieux Fahrenheit 451.

Cette dystopie dépeint une société obscure où la lecture, qui dans toute société engendre le questionnement et la réflexion, est considérée comme un acte antisocial et dangereux.

Une unité spéciale de pompiers est chargée de brûler tous les livres à la température de 451 degrés Fahrenheit, celle de l’auto-combustion du papier.

Montag, l’un de ces pompiers pyromanes, rêve de son côté d’un monde différent qui ne bannirait pas la littérature et l’imaginaire au profit d’un bonheur immédiatement consommable. Il devient alors un dangereux criminel, impitoyablement poursuivi par une société qui désavoue son passé.

Le succès de ce roman lui donnera une adaptation cinématographique en 1966 par le cinéaste français François Truffaut.

Bradbury touchera également au théâtre puisqu’il réalisera en 1963 sa première pièce intitulée Café Irlandais, suivies de plusieurs autres sur la décennie.

Ce ne sera qu’en 1986 qu’il reprendra finalement la plume pour éditer plusieurs nouveaux romans.

Bradbury sera victime en 1999 d’une attaque cérébrale, ce qui ne l’empêchera pourtant pas de continuer à étoffer son œuvre grâce au concours de l’une de ses filles à qui il dictera ses textes.

Ray Bradbury s’éteindra à Los Angeles le 5 juin 2012, à l’âge de 91 ans.

Immortalisé par une étoile sur le mythique Walk of Fame d’Hollywood, le célèbre auteur verra également son nom donné au prix remis par le regroupement d’auteurs de science-fiction américaine et qui récompense l’excellence d’une œuvre dramatique, présentée au cinéma, à la télévision, sur internet, à la radio ou au théâtre.

Alors qu’il se considérait comme un auteur de Fantasy non centré sur un genre, Ray Bradbury aura marqué à jamais le monde du fantastique.

Cet article a été traduit en anglais par John Wilmot.


About the Author

a grandi à Provins, une ville médiévale classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Il vit actuellement en Vendée. Il est passionné depuis son enfance par l'univers des mangas (Les Chevaliers du Zodiaque, Fly ou Chroniques de la Guerre de Lodoss), des jeux vidéo (Final Fantasy VII, Secret de Mana et Zelda) et des histoires héroïques - Fantasy par JRR Tolkien, David Gemmell et Terry Goodkind. Il décide alors de créer des personnages et un monde où la magie règne, où rien n'est impossible, où le courage et la volonté transcendent les êtres. Ainsi, son livre Cristar est né, l'épée de la légende, dont le tome 1 a été publié en 2012. Les nombreux impacts positifs des lecteurs et de la presse locale étaient justes pour l'auteur : la suite vient d'apparaître.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑