Gastronomie

Published on janvier 4th, 2020 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Entretien avec Elisabeth Holder Raberin, coprésidente de la célèbre patisserie Ladurée

Comment vous décririez-vous en trois mots ?

Courageuse, tenace et française

Comment décririez-vous Ladurée en trois mots ?

Authenticité, savoir-faire et parisien

Crédit Photo : Ladurée

Ladurée a plus de 150 ans. Qu’est-ce qui est important pour vous dans son histoire outre le fait que se soit une entreprise familiale ? Qu’est-ce qui est important dans sa modernisation ?

C’est magique d’avoir une marque avec un tel ADN et d’avancer au fil des siècles, en améliorant chaque détail pour qu’elle existe encore pendant 150 ans. Et pour ce qui est d’être une entreprise familiale, que puis-je dire, c’est mon style de vie, je ne sais rien d’autre.

D’où vient le nom Ladurée ? Quelle était la relation de votre famille avec le Ladurée original ?

La famille Ladurée a  installé son 1er salon de thé à Paris. C’est au cours d’un déjeûner dans ce salon où nous avions nos habitudes que nous avons rencontré la 3ème génération. Par la suite, ils ont  demandé des conseils à mon père car ils voulaient vendre. Quelle merveilleuse opportunité pour un boulanger dans le commerce alimentaire depuis la 5ème generation ! Ils ont travaillé avec nous pendant 7 ans. C’est vraiment une belle histoire de confiance et de transmission.

Crédit Photo : Ladurée

Quelle est l’origine du macaron ?

C’est une pâtisserie italienne des années 1800.

Le macaron est vraiment de nouveau en vogue –  Qu’est-ce qu’un macaron parfait ?

Des années d’expérience, les meilleurs ingrédients et du temps.

Avant Ladurée, vous aviez une expérience chez Hermès ?

J’ai adoré travailler chez Hermès, c’est une véritable histoire d’amour. Cette expérience m’aide tous les jours. J’ai appris le sens du détail, le perfectionnisme, le respect des produits, et aussi que les artisans sont vraiment le cœur de la maison (versus le pâtissier de Ladurée) et enfin le travail en famille.

Avez-vous déjà reçu des conseils commerciaux stellaires ?

Mon père dit toujours “rien ne résiste à la ténacité!” Et le conseil que j’aime donner à mon stagiaire que j’ai entendu  chez Hermès “quand vous saurez beaucoup, vous pourrez parler un peu”

Vous travaillez en étroite collaboration avec votre mari, Pierre-Antoine Raberin, et votre frère, David Holder – quelle est cette dynamique ?

Ainsi qu’avec mes parents, et mon autre frère Maxime… Affaires & famille ne font qu’un, ça ne s’arrête jamais, mais en même temps j’en suis très heureuse.

Quelle a été la partie la plus facile et la plus inattendue de la croissance de l’entreprise ?

Faire croître une entreprise est un défi de tous les jours, mais un défi très excitant et intéressant.

Pouvez-vous partager des faits amusants sur le macaron Ladurée ?

Lorsque nous avons ouvert à New York, je voulais une saveur spécifique pour rendre hommage au New Yorkais, nous avons choisi une saveur raisin-cannelle. Ce fut un échec à New York et un succès à Paris !

Pouvez-vous parler de vos boîtes collaborations ? Les gens les collectionnent. Je les collectionne aussi.

Nous avons été les premiers à collaborer avec un créateur de mode il y a environ 20 ans. C’est vrai, nous avons des collectionneurs à travers le monde et les histoires sont incroyables. Certains clients envoient des photos des boîtes de leur cuisine, placard, chambre bébé, bureau… Elles ont vraiment une seconde vie.

Le style chez vous c’est congénital… Quel est  votre style de décoration personnel et le design des boutiques? Où aimez-vous acheter vos décors ?

J’adore aller aux Puces de St Ouen (brocante) à Paris et dans quelques galeries. Mon style est moderne et coloré à New York et très années 60 chez moi à la campagne.

Crédit Photo : Ladurée

Quelle est l’importance du marché américain pour l’expansion de la marque Ladurée? Avez-vous l’intention de lancer Ladurée dans d’autres endroits que ceux qui existent déjà (New York, Los Angeles, D.C. et Miami) aux États-Unis ?

Le e-commerce est la prochaine étape, c’est un grand magasin (virtuel) à gérer !

Quels sont vos pâtisseries, macarons et plats salés préférés chez Ladurée ?

Le nouveau millefeuille végétalien à la vanille, le macaron Rose et la salade californienne Matthew Kenney créée pour nous.

Matthew Kenney, Elisabeth Holder Raberin
Crédit Photo : Ladurée
Crédit Photo : Ladurée
Crédit Photo : Ladurée
Crédit Photo : Ladurée

Les macarons Ladurée peuvent-ils être expédiés ?

Oui bien sûr, vous pouvez visiter notre site Internet https://www.laduree.us


About the Author

est originaire de Versailles. Elle a toujours voulu découvrir le monde, ce qu'elle a fait à partir de 17 ans lorsqu'elle a eu la chance d'étudier à l'étranger à Rhonda, en Espagne. Elle a parcouru le monde de Hong Kong à Taiwan, de l'Irlande à l'Autriche, en passant par le Luxembourg, le Liechtenstein et Monaco, et a découvert l'ensemble des pays de l'Italie et du Maroc. Elle se sent réellement citoyenne du monde. Elle s'est enfin installée plusieurs années à Los Angeles où elle a travaillé au Consulat de France à Los Angeles. Passionnée par les arts et l'histoire, elle a obtenu une Licence en histoire de l'Université de Californie à Berkeley et a étudié un programme de maîtrise en éducation à l'Université de Californie du Sud. Elle a enseigné le français à UNLV et CSN au Nevada. Elle est la fondatrice et la rédactrice en chef du French Quarter Magazine, dans lequel elle écrit, interviewe des personnes dans des domaines très variées, propose des idées d'écriture aux écrivains et aux journalistes, prend des photos et écrit actuellement son premier livre traduit sur la vie de Coco Chanel qui est remplie d'aventures, d'intrigues, d'histoire et d'amour.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑