Interviews

Published on février 8th, 2020 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Virna Lorentz, l’auteur d’un premier roman “Lune Pourpre”

Virna Lorentz m’a séduite par son “charisme” et son assurance – elle est née à Monaco avec des origines multiculturelles, à la fois romaines et bretonnes. Linguiste, elle maîtrise cinq langues et devient traductrice interprète et se spécialise en traduction juridique. L’idée de son premier roman lui apparaîtra comme une évidence pendant la visite de la Cathédrale Notre-Dame de Rouen. Dès lors, elle n’aura de cesse de guetter le moment opportun pour donner vie à ses personnages, et ne plus jamais s’arrêter d’écrire.
Nous avons rencontré Virna à Monaco où elle nous a parlé de son premier roman, “Lune Pourpre.” Elle a présenté son roman au public le jeudi 6 février dernier à l’Alliance française de Las Vegas lors d’une présentation de livre.

https://www.virnalorentz.com/

Ça signifie quoi être écrivain ?

Être écrivain me permet de donner libre cours à mon inspiration et à mon imagination. L’écriture est un bon moyen de voyager, et de vivre plusieurs vies grâce à mes personnages. Je finis souvent par m’identifier à eux en décortiquant leurs émotions. L’écriture est une expérience unique, mais aussi une incroyable thérapie.

Certains de nos lecteurs découvriront bientôt votre nouveau livre et ne connaissent pas “Lune Pourpre.” Pouvez-vous nous en parler un peu ?

En un mot, je dirai que LUNE POURPRE est un roman puissant, troublant, dans lequel s’entremêlent la sorcellerie, la suspicion et la trahison. L’intrigue se noue au XVIème siècle en Normandie. Trois jeunes sont pris au piège d’une relation triangulaire qui se soldera par une tragédie, doublée d’une chasse aux sorcières. Quant au dénouement, il a pour pierre angulaire conspirations et machinations.

L’idée de cette fiction m’est venue dans des circonstances pour le moins déconcertantes, un jour neigeux de décembre 2002, lors de ma première visite de la ville de Rouen en Normandie. Je n’avais jusqu’alors, jamais songé à écrire un roman. Au lendemain de cette visite, je me suis réveillée en ayant à l’esprit le canevas de LUNE POURPRE. Au début, je ne savais pas réellement quoi en faire, dans la mesure où j’étais sur le point de me lancer en tant que chef d’entreprise. Les projets littéraires n’avaient pas leur place dans mon agenda pour les 14 années à venir ! Néanmoins, j’ai gardé à l’esprit une citation très connue en littérature française, « Tout vient à point à qui sait attendre ».

Mes second et troisième romans s’inscrivent tous deux dans une saga familiale à couper le souffle, inspirée d’une histoire vraie. Élise en est l’héroïne. J’ai rencontré sa petite-fille à Las Vegas il y a fort longtemps.
En 1944, quelques semaines après le débarquement de Normandie, Élise rencontre Bradley. La jeune femme appartient à la bourgeoisie normande ; elle est déjà fiancée. Bradley est un G.I. noir américain de la Nouvelle-Orléans. Une romance passionnelle éclot instantanément entre eux. L’amour de toute une vie. Un amour interdit, déraisonnablement scandaleux à l’époque, au nom duquel Élise renoncera à tout, contre vents et marées. Mais une tragédie majeure ravagera à jamais leurs destinées, jusqu’à ce que la vérité émerge près de soixante-dix ans après les faits.

Parlez-nous un peu de votre routine pour écrire. Écrivez-vous tôt le matin, ou toute la nuit ? Stylo ou ordinateur ?

Je préfère écrire la nuit, bien que cela ne soit pas toujours compatible avec une vie maritale. Par conséquent, je passe des nuits blanches à écrire uniquement lorsque mon époux est en voyage d’affaires, et s’il ne l’est pas, je fais en sorte de m’en tenir à des horaires de bureau.

Qu’-est-ce qui vous pousse à écrire ?

Je trouve mon inspiration en Normandie et aux États-Unis, de préférence dans le Nevada, l’Arizona et l’Utah, mais aussi dans la rencontre avec des personnes de cultures différentes.

Quels romanciers admirez-vous ? Etes-vous un auteur qui interagit beaucoup avec ses lecteurs ?

J’ai toujours été une inconditionnelle de Toni Morrison. Elle décrit merveilleusement la nature humaine, et offre une vision très aiguisée de la condition des femmes noires dans la société.
J’aime les thrillers de James Patterson dans lesquels l’adrénaline, l’angoisse et le machiavélisme atteignent leur paroxysme au moment où le lecteur s’y attend le moins.
J’admire Danielle Steel et Jude Devereaux pour leurs carrières spectaculaires et leur inspiration inépuisable.
Philippe Djian, Marguerite Duras et Françoise Sagan sont mes auteurs français favoris. Dans leurs romans, tous trois font montre d’un goût pour le scandale et la subversion qui impacte radicalement l’esprit du lecteur.

Que faites-vous d’autre en connexion avec l’écriture ?

J’ai en permanence besoin d’effectuer des recherches historiques avant de donner vie à mes personnages dans des décors réalistes. Je travaille souvent en collaboration avec des historiens. La création des dialogues de « LUNE POURPRE » a été un véritable casse-tête, dans la mesure où l’intrigue se noue au XVIème siècle. Je me suis évertuée à éviter toute forme d’anachronisme linguistique. Parallèlement à cela, je tenais à écrire les dialogues dans un style agréable et fluide.
Je suis par ailleurs membre du P.E.N. CLUB de la Principauté de Monaco.
Je suis également membre de la Société des Gens de Lettres de France.

Où pouvons-nous trouver votre livre ?

LUNE POURPRE peut être commandé dans n’importe quelle librairie des États-Unis.
Mon roman est également disponible sur amazon.fr ou sur renaud-bray.com qui est le plus grand réseau de librairies au Canada.
Si vous vous rendez en France de temps en temps, vous pouvez vous le procurer à la Fnac, chez Cultura ou dans tout autre librairie.


About the Author

est originaire de Versailles. Elle a toujours voulu découvrir le monde, ce qu'elle a fait à partir de 17 ans lorsqu'elle a eu la chance d'étudier à l'étranger à Rhonda, en Espagne. Elle a parcouru le monde de Hong Kong à Taiwan, de l'Irlande à l'Autriche, en passant par le Luxembourg, le Liechtenstein et Monaco, et a découvert l'ensemble des pays de l'Italie et du Maroc. Elle se sent réellement citoyenne du monde. Elle s'est enfin installée plusieurs années à Los Angeles où elle a travaillé au Consulat de France à Los Angeles. Passionnée par les arts et l'histoire, elle a obtenu une Licence en histoire de l'Université de Californie à Berkeley et a étudié un programme de maîtrise en éducation à l'Université de Californie du Sud. Elle a enseigné le français à UNLV et CSN au Nevada. Elle est la fondatrice et la rédactrice en chef du French Quarter Magazine, dans lequel elle écrit, interviewe des personnes dans des domaines très variés, propose des idées d'écriture aux écrivains et aux journalistes, prend des photos et écrit actuellement son premier livre traduit sur la vie de Coco Chanel qui est remplie d'aventures, d'intrigues, d'histoire et d'amour.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑