Art & Culture

Published on janvier 13th, 2015 | by Pascal Ordonneau

0

« Industry» – Une exposition de Yves Marchant et Romain Meffre à la Polka Gallery

12 Rue Saint-Gilles, 75003 Paris, jusqu’au 15 janvier.

La galerie dans l’immense cour offre ses cimaises à deux photographes français, très jeunes, Yves Marchand et Romain Meffre. Très grandes photos en couleurs comme il se doit. Monumentales. Le titre de l’exposition est « industry ». L’anglais est incontournable : « Industrie » n’aurait pas été aussi explicite ! Avec cette nuance qu’il s’agit là d’une industrie morte, vieilles usines abandonnées, faute de rentabilité, obsolescentes, antiques selon les standards d’une modernité qui avance au pas de course. En Russie, Ukraine, Allemagne, Etats-Unis, un peu partout où dans des lieux désertés, des cheminées se dressent encore au-dessus de verrières éclatées, des salles de contrôle affichent des instruments de mesure aux aiguilles paralysées ou manquantes, des machines monstrueuses sont pareilles à des animaux préhistoriques endormis.

MM_Industry_vue4

Photo par Polka Galerie

J’insisterai sur le fait que les deux photographes sont jeunes et que leur maîtrise technique est remarquable. Très beau choix des thèmes et des lieux. Travail de repérage intelligent. Les sujets sont identifiés avec pertinence. Pas d’erreur de casting. Donc, on devrait s’attendre à des commentaires plutôt positifs ! Elles sont bien ces photos, mais, elles trahissent à quel point, dans certains cas, jeunesse des artistes ou faiblesse de leur art, les sujets peuvent prendre possession de leurs photographes. Une vieille expression venue du droit dit « le mort saisit le vif ». C’est probablement ce qu’il y a de plus surprenant dans leur travail : les deux photographes auraient été subjugués par ces lieux abandonnés, oubliés, en voie de destruction lente et pacifique.

Il y a des moments inspirés : je pense à cette gigantesque photo prise à l’intérieur d’une tour de refroidissement étrangement rose. Il y a de la féérie aussi qu’on trouve dans une splendide photo : pendent suspendus à un plafond planant à une hauteur sidérale des centaines de filins équipés de leurs panières. Quelques très belles photos d’appareils industriels d’autrefois, renvoient au travail de la figuration narrative, en particulier Peter Klasen, en restant davantage que celui-ci au ras de la surface des métaux, des robinets et des voyants de compteurs qui imposent leurs formes et interdisent qu’on interprète.

MM_Industry_vue8

Photo par Polka Galerie

S’agit-il finalement de photographie d’architecture ? On en vient à le penser, tant le rendu est conforme à ce qui a été vu, tant les photos sont fidèles et ne prétendent en rien imposer d’autre vision que celle d’architectures délabrées. N’est-ce pas cohérent avec leur talent de Photographes d’architecture pour la Fondation Louis Vuitton que d’avoir choisi les deux photographes pour mettre en image la dernière œuvre de Frank Gehry au bois de Boulogne : respectueux de ce qui se présente au regard, comme le montre bien l’exposition de la galerie Polka, ils ont livré une vision qui est très précisément celle de l’architecte de la fondation Louis Vuitton !

Les deux photographes sont-ils simplement obsédés par les figures d’une architecture qui serait contemporaine ou qui émergerait d’un passé récent. S’agit-il de fabriquer des décors ou des scénographies et de nous faire ressentir des vues étranges et des moments qui marquent. Sont-ils, ces deux artistes, animés par le souci de nous dire l’absurde des sociétés soi-disant développées par le moyen de vieux bâtiments, d’usines décaties, ou d’anciennes centrales nucléaires.

S’agit-il finalement de photographie d’architecture ? On en vient à le penser, tant le rendu est conforme à ce qui a été vu, tant les photos sont fidèles et ne prétendent en rien imposer d’autre vision que celle d’architectures délabrées.

N’est-ce pas cohérent avec leur talent de Photographes d’architecture pour la Fondation Louis Vuitton que d’avoir choisi les deux photographes pour mettre en image la dernière œuvre de Frank Gehry au bois de Boulogne : respectueux de ce qui se présente au regard, comme le montre bien l’exposition de la galerie Polka, ils ont livré une vision qui est très précisément celle de l’architecte de la fondation Louis Vuitton !

How to find remedies online? So it’s no wonder that online pharmacies is becoming more popular over the last years. Few remedies are used to treat impotency. Topics such as “buy sildenafil citrate online” and “sildenafil 50 mg price” are so popular now. This article focuses on the evaluation of erectile dysfunction and “sildenafil citrate side effects“. Of all the matters in the field of healthcare that pique our note most, it’s sexual health problem, notably “undefined”. Low self-esteem, venous leak, some diseases, and certain medicines can reduce your sex drive. Stress affects all sides of breath including sex drive. People must always ask doc for occupational advice about Viagra. Keep in mind online pharmacy which is prepared to sell such medicaments like Viagra without a valid recipe is fraudulent. When you get from an unknown company, you run the risk of getting counterfeit drugs.


About the Author

40 ans de banque chez plusieurs établissements français et anglo-saxons ; il est l’auteur de plusieurs livres sur l’économie et la banque, d’un livre de voyage, d’un roman et d’un livre sur l’Allemagne. Il écrit pour les journaux et la radio, dont les Echos, le Figaro, Huffington Post, Radio France International.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑