Interviews

Published on octobre 17th, 2016 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Interview d’Isabelle Leroux, Présidente de l’Alliance Française à Los Angeles

Interview d’Isabelle Leroux, Présidente de l’Alliance Française de Los Angeles : « Certes, nous ne sommes pas les seuls à enseigner le Français à Los Angeles mais nous sommes les seuls à n’enseigner que le français en accompagnement d’un programme culturel riche. Notre Alliance qui a fêté ses 30 ans est un gage de qualité. »

French Quarter Magazine : Pouvez-vous nous parler de votre parcours et de votre rapport aux Etats-Unis ?

Isabelle Leroux : Je suis originaire de la région parisienne où j’ai passé un bac philosophie à Versailles au lycée La Bruyère. Ensuite, j’ai poursuivi avec une Maîtrise en Communication et Relations Publiques et je suis rentrée assez vite en agence de presse où j’ai travaillé jusqu’à mon départ pour les Etats-Unis. Ce départ a été provoqué par une opportunité professionnelle pour mon mari. Nous avons décidé de partir d’un commun accord. C’était une belle aventure à tenter. Nous partions pour 3 ans, cela fait déjà 16 ans ! Los Angeles restait une ville attractive. Je m’y suis plu assez vite même si la ville était grande et que c’était un peu compliqué, il fallait beaucoup conduire. Honnêtement, ça m’a séduit malgré tout.
Ce qui fut plus difficile, c’était l’aspect professionnel. Pendant les trois premières années, je n’avais pas de visa de travail, seulement un visa d’accompagnant. Ensuite, j’ai eu ce qu’ils appelaient une « autorisation de travail, » qui me permettait de travailler uniquement quelques heures par semaine. Après le délai de trois ans, nous avons décidé de continuer l’aventure. Cela voulait dire changement de visa puis Green Card donc possibilité de travailler. Ce dont je suis convaincue, c’est que lorsqu’on part à deux, l’un part pour son travail mais pour l’autre, c’est plus compliqué car il doit se réinventer une vie. Il n’a pas forcément les diplômes équivalents aux Etats-Unis et la maîtrise de la langue.
Cela veut dire qu’il y avait beaucoup de choses à mettre au point pour moi et en premier lieu acquérir un niveau correct d’anglais. Ne pouvant pas exercer mon métier dans lequel je parlais et écrivais beaucoup, j’ai fait des choses très différentes en arrivant aux Etats-Unis grâce à l’aide de l’école et des parents des amis des enfants. Il ne faut pas mal le prendre. Il faut se dire que c’est une autre expérience, c’est aussi l’occasion de découvrir de nouvelles choses. J’ai mis du temps à l’admettre. Avec du recul, mon conseil c’est qu’il faut très vite accepter que l’on est riche d’autre chose et ne pas focaliser ce qu’on aurait peut être fait en restant en France.

French Quarter Magazine : Comment êtes-vous devenue présidente de l’Alliance Française de Los Angeles ?

Isabelle Leroux : Il y a quasiment 5 ans maintenant, Nicole Montgomery, ancienne Présidente et actuelle Présidente du Comité d’Honneur de l’Alliance, est venue me chercher. Elle me connaissait par relation. Elle a su que le travail que j’exerçais précédemment avait pris fin et a souhaité me rencontrer. A ce moment-là, je me sentais plus confiante pour entreprendre quelque chose de diffèrent et de plus proche finalement de ce que je faisais en France. Elle m’a proposé d’intégrer le Conseil d’administration de l’Alliance. Dans un premier temps, comme simple membre puis comme Vice-Présidente. Etre Vice-Présidente voulait dire que l’on s’occupait également du programme culturel.
Nicole qui venait de boucler 4 ans de Présidence, m’a proposé très vite de la remplacer. J’ai été élue au Conseil d’administration et ça fait donc trois ans que je suis Présidente. Je viens d’être réélue en juin dernier pour un an supplémentaire.

French Quarter Magazine : Présentez-nous l’Alliance Française de Los Angeles, son histoire, son contexte et ses enjeux ?

Isabelle Leroux : L’Alliance Française de Los Angeles existe depuis 30 ans. Elle a connu des hauts et des bas dus notamment a des problèmes de gestion. C’est un modèle de business assez particulier donc difficile à gérer. Quand Nicole Montgomery a rejoint l’Alliance il y a près de 10 ans, elle a trouvé une situation financière qui n’était pas forcément très florissante. Dès lors, son équipe a fait un travail extraordinaire. Un effort structurel pour remettre l’Alliance sur les rails avec un bon personnel, une bonne gestion et une bonne communication.
Quand je suis arrivée, c’était déjà les bonnes années et je n’ai eu qu’à prendre le train en marche et à donner de l’élan. On peut se féliciter de 4 ans de grande croissance en ce qui concerne le nombre d’étudiants, les programmes culturels et donc les revenus.
Sinon les enjeux de l’Alliance sont nombreux. Los Angeles est une ville très étendue, le trafic y est, comme dans beaucoup de grandes villes, très dense. Ensuite, comme toutes les Alliances, il faut fidéliser pour garder les étudiants. Certes, nous ne sommes pas les seuls à enseigner le Français à Los Angeles mais nous sommes les seuls à n’enseigner que le français en accompagnement d’un programme culturel riche. Notre Alliance qui a fêté ses 30 ans est un gage de qualité.
Nous proposons un programme unique et de qualité valide par la Fondation Alliance Française à Paris. Nous appartenons à un réseau mondial de 800 Alliances dont 110 aux Etats Unis. En plus d’être un centre de langue, nous sommes également un centre culturel. Nos étudiants peuvent pratiquer leur français en participant aux nombreuses activités culturelles. Cela est exceptionnel.

French Quarter Magazine : Qu’est-ce qui motive vos élèves et vos étudiants à apprendre le français ?

Isabelle Leroux : L’Histoire de France, son influence dans bien des domaines orientent leur choix pour le français. Nous sommes un pays d’histoire et de culture. Nous restons la langue de la diplomatie et des jeux olympiques. Parler français, c’est être cultivé. C’est l’ouverture vers la littérature, l’histoire, l’art, la gastronomie etc. C’est une grande motivation pour eux. D’un point de vue démographique, nous avons dépassé les 1 000 étudiants par an sans compter les camps d’été. Adultes et enfants viennent apprendre ou améliorer leur français. Pour les adultes au niveau déjà avancés nous avons développé des ateliers à thème dont nous sommes à l’origine. Nous proposons l’atelier voyage, philosophie, histoire avec les grands thèmes de l’histoire de France qui ont eu beaucoup de succès. C’est là que nous avons vu qu’il y avait une volonté de vouloir parler, apprendre du vocabulaire sur des sujets spécifiques. Des cours qui marchent extrêmement bien aussi, les cours de littérature, le ciné-club et le club du livre. Chacun lit un livre tous les deux mois et on se réunie pour en parler. Le professeur développe les grands thèmes du livre et les aide à la compréhension. C’est un succès formidable. On vient de donner une valeur ajoutée à ce club de livres. Il m’est venu à l’idée il y a quelques mois d’inviter les auteurs ce qui crée une valeur ajoutée à ce club. Non seulement les étudiants ont lu le livre mais, en plus, ils peuvent en parler avec l’auteur. C’est une expérience enrichissante pour eux.

French Quarter Magazine : En dehors des cours, quel type d’événements organisez-vous ? Pouvez-vous nous parler de votre programmation culturelle pour les mois à venir et la fin de l’année 2016 ?

Isabelle Leroux : Le programme culturel, c’est vraiment l’essor le plus important qu’on ait apporté depuis ces 4 dernières années. Nous avons 50 à 60 événements par an. Nous nous concentrons sur les programmes culturels entre septembre et juin. Nous avons tous les ans, la signature de livres où nous recevons des artistes connus comme précédemment Marc Levy et Douglas Kennedy. En octobre, nous allons recevoir Nelly Alard (11 oct.) qui a écrit « Moment d’un couple » et qui a reçu le Prix Interallié. Nous avons également le café des sciences où nous recevons une scientifique de San Diego qui pratique la Sophrologie (2 nov.) et nous sommes partenaires également de l’American Institute for Levinasssian Studies qui organise un cycle de Conférence sur le thème de l’Ethique.
Nous aurons notre grand Gala le 25 octobre. C’est le plus important événement « fundraising » de l’année. Nous n’en avons pas parlé mais nos revenus proviennent de l’école, des abonnements, des dons et des levées de fonds. Il est important de le dire, nous sommes une organisation à but non lucratif et financièrement totalement indépendante. Nous sommes constitués d’un Conseil d’administration de 8 personnes: une directrice exécutive, un directeur de l’éducation, deux stagiaires et 20 à 23 professeurs (cela dépend de l’intensité des cours et tout le programme culturel qui est fait en partenariat avec le Conseil). Voilà comment nous fonctionnons.
Revenons au Gala qui a toujours existé à l’Alliance Française. Il a pris toute son ampleur depuis 5 ans. Nous avons démarré dans une Résidence privée puis à la Résidence de France et depuis 3 ans au Bel-Air Bay Club. C’est un lieu formidable. Notre Gala du 25 octobre est un Gala sur le thème du Champagne sponsorisée par Taittinger. Plus de 150 personnes peuvent y être accueillies pour le dîner.

French Quarter Magazine : Comment et qui peuvent s’inscrire au Gala du 25 octobre, 2016 ?

Isabelle Leroux : Le Gala n’est pas réservé seulement à nos membres, toute personne intéressée par l’Alliance est la bienvenue. Toutes les informations concernant le Gala sont en ligne sur notre site www.afdela.org. Très belle soirée avec « silent auction » et levée de fonds. Ces fonds servent à enrichir nos programmes tant dans le domaine de l’éducation que la culture. Nous voulons le meilleur pour nos étudiants notamment en termes de technologie et vous imaginez combien faire venir des artistes de France et des musiciens coûtent très cher (le billet d’avion, le séjour etc…). Nos donateurs savent que les fonds seront utilisés à bon escient.
A cette occasion, nous pourrons également célébrer le partenariat avec French Quarter Magazine et nous sommes ravis d’être nouveaux partenaires et ainsi collaborer ensemble à l’année. C’est bien qu’il y ait des magazines comme le vôtre et des gens comme vous qui relayent ce qui se passe dans la culture française et qui sont un lien avec la France et surtout qui proposent des articles de fond. Cela nous manquait et nous sommes ravis d’être partenaires avec vous.
Il faut savoir que nous sommes également très proches de nos partenaires aussi bien les services culturels du Consulat que le Théâtre Raymond Kabbaz ou la Chambre de Commerce avec lesquels nous avons d’excellents rapports.
Je n’oublie pas nos amis francophones. Nous relayons toutes les informations du Consulat de Belgique, de la Suisse, du Québec, et nous n’hésitons pas à faire des choses ensemble quand ils ont un événement qui ont un lien direct avec la francophonie.

French Quarter Magazine : Des Français peuvent également venir à l’Alliance ?

Isabelle Leroux : Oui, absolument. L’Alliance c’est le point de rencontre entre les Français et les Américains intéressés par notre culture et notre langue. C’est 50/50.

French Quarter Magazine : Où se trouve l’Alliance Française à Los Angeles ?

Isabelle Leroux : Nous sommes à Century City, dans le même bâtiment que le Consulat de France. Century City est un quartier en plein développement et facilement accessible.
Nous sommes au rez-de-chaussée où nous avons une salle de conférence qui peut accueillir 50 à 60 personnes. La salle est équipée d’un grand écran et c’est là qu’a lieu le ciné-club. Nous avons environ une dizaine de classes de différentes tailles, une réception, une administration, une petite cafétéria et une grande bibliothèque pour adultes et une autre pour enfants. Nous diffusons TV5 toute la journée ainsi que notre nouveau partenaire France 24.

French Quarter Magazine : Combien y a-t-il d’Alliances aux Etats-Unis ? Où vous situez-vous par rapport aux autres Alliances ?

Isabelle Leroux : Comme je l’ai dit précédemment il y environ une centaine d’Alliances aux Etats-Unis. Les Alliances de la Côte Est sont les plus importantes avec New York bien sûr mais aussi Boston ou Washington, Chicago, Denver et San Francisco pour la Cote Ouest. Nous sommes définitivement dans le peloton des 10 plus grandes aux Etats-Unis.

French Quarter Magazine : Quand vous rencontrez-vous avec toutes les autres Alliances ?

Isabelle Leroux : Pour les Etats-Unis, il y a deux rendez-vous annuels qui ont lieu à l’automne et au printemps. L’année dernière, c’était à San Francisco et à la Nouvelle-Orléans. Cette année, ce sera à Minneapolis. Nous avons aussi une réunion tous les 18 mois à Paris avec les Alliances du monde entier organisée par la Fondation Alliance Française.

French Quarter Magazine : Est-ce pour cela que vous êtes à Paris aujourd’hui ?

Isabelle Leroux: Non, en fait, la Fondation Alliance Française, rue Raspail est en complète rénovation donc elle est fermée. Comme elle a lieu tous les 18 mois, c’est une fois l’été, une fois l’hiver. Cette année, la réunion n’a pas eu lieu en hiver à cause de cette rénovation. Ils ont refait à neuf l’amphithéâtre et c’est magnifique.

Cet article a été traduit en anglais par Anne-Cécile Baer Porter.

picture-4_fotor

Salle de conférence à l’Alliance Française. Photo par l’Alliance Française de Los Angeles.

pictures-25_fotor

Réception de l’Administration. Photo par l’Alliance Française de Los Angeles.

pictures-13_fotor

Banderole de l’Alliance Française. Photo par l’Alliance Française de Los Angeles.

pictures-21_fotor

Bibliothèque pour enfants à l’Alliance Française de LA. Photo par l’Alliance Française de Los Angeles.

picture-1_fotor

Réception suivant un événement culturel. Photo par l’Alliance Française de Los Angeles.


About the Author

was born in the royal city of Versailles, France and have lived in the United States since 1996. After earning a Bachelor's degree in History from the University of California Berkeley and studying for a Master program in education at the University of Southern California, she went on to teach French to aspiring UNLV and CSN students in Nevada. When she is not teaching, she is writing, interviewing people in a wide range of circumstances, pitching story ideas to writers and editors, taking pictures, traveling, painting or trying delicious foods.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑