Interviews

Published on mai 6th, 2018 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Interview avec l’écrivaine Sandrine Mehrez Kukurudz…

French Quarter Magazine : Ça signifie quoi être écrivain?

Sandrine Mehrez Kukurudz : C’est un rêve d’enfant qui se concrétise. J’écris depuis mon plus jeune âge. Des poèmes dès 9 ans et des débuts de roman vers 15 ans. J’ai toujours trouvé dans l’écriture un soulagement, une bouée de sauvetage et parfois les réponses à mes questionnements intérieurs. Il aura fallu attendre 50 ans et les encouragements de mes proches pour que j’achève enfin un livre. Mon mari, ma sœur et ma mère ont lu et relu ce livre. Mais aussi des quasi inconnus, à qui j’ai parlé de mon rêve, et qui m’ont encouragé à aller jusqu’au bout. J’éspère que ce premier roman sera le début d’une longue aventure littéraire. Car j’ai un plaisir fou à écrire, et à partager ce plaisir.

French Quarter Magazine : Certains de nos lecteurs découvriront bientôt votre premier livre et ne connaissent pas “La Valise Noire à Noeuds Roses.” Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Sandrine M.K. : Laure n’avait pas vu son revu son frère depuis soixante-dix ans. En quittant New York pour Paris, à la recherche de ce frère disparu, elle ne se doutait pas qu’une rencontre imprévue allait mettre sur son chemin – et son enquête- cinq femmes

Cinq femmes, cinq personnalités et une histoire qui se déroule au rythme d’un polar, pleine de rebondissements, de personnages attachants et d’émotion.

C’est l’histoire d’une valise noire à nœuds roses qui bouleverse les destins et signe le départ d’une aventure humaine.

On me demande depuis quelques jours d’où me vient ce titre étrange J

En 2012, j’effectue un voyage Miami-New york avec cette drôle de valise noire à noeuds roses. “Une valise impossible à rater à la livraison des bagages”, me suis-je dis en la choisissant.

Devant le tapis des bagages, j’aperçois au loin ma valise. Je me précipite, la tire hors du tapis…Et la trouve bien légère. Je jette un oeil et m’aperçois que le cadenas n’est plus là.
“Mince ! On me l’a ouverte ! “. je la mets à terre, l’ouvre et y trouve entre autre : une maquette de bateau en bois, un tee shirt vaguement propre et une multitude de choses ne m’appartenant pas.
Bref. Sur ce vol Miami-New York, il y a avait une seconde valise noire à noeuds roses !
Si cette histoire est véridique, les composants de mon roman ne le sont pas. Mais ce quiproquo m’est revenu en mémoire quand il a fallu affronter la page blanche et je me suis dit…Que c’était un joli début !

French Quarter Magazine : Parlez-nous un peu de votre routine pour écrire. Écrivez-vous tôt le matin, ou toute la nuit ? Stylo ou ordinateur?

Sandrine M.K. : J’ai écrit ce livre en 3 semaines. Je me suis levée un matin un 5 heures et j’ai su qu’il était temps que j’aille enfin au bout de cette promesse de jeunesse. Pendant 3 semaines je me levais à 5 heures dans une maison endormie et j’écrivais pendant 5 heures sans lever la tête de mon ordinateur. J’étais comme possédée. Je n’ai fait aucun plan, aucun “scenario”, l’histoire venait à moi au fil de l’écriture.

Après ces 3 semaines, j’ai fait relire….Et puis ma carrière m’a fait mettre de côté ce roman pendant près de 3 ans. Jusqu’au jour ou certaines rencontres et la pression de mon mari, m’ont fait reprendre ce roman pour enfin l’éditer.

Je suis très papier. J’ai toujours un agenda, je ne lis les livres qu’en version imprimée, et moi si respectueuse de l’environnement, j’imprime pourtant tout. Si j’ai longtemps écrit à la main jeune, j’ai écrit ce livre sur mon ordinateur. Avec le loisir de corriger dix fois s’il le fallait une phrase qui me dérangeait.

French Quarter Magazine : Qu-est-ce vous pousse à écrire ?

Sandrine M.K. : Un vrai bonheur d’ecrire ! Et le bonheur de le partager aussi ! ça va de pair me semble-t-il. Un bonheur et un besoin. Ecrire est jubilatoire !

French Quarter Magazine : Quels romanciers admirez-vous ?

Sandrine M.K. : Vaste question J

Quelques livres que j’ai aimé, lu et relu :

– Le village de l’Allemand de Boualem Sansal
– L’incroyable trilogie d’Agota Kristof
– J’aime la littérature de Yasmina Khadra avec en tête “ce que le jour doit à la nuit”
– J’ai relu avec bonheur La promesse de l’aube de Romain Gary
– J’aime la littérature de Khaled Hosseini et la poesie très dur de “1000 soleils splendides”
– J’aime Douglas Kennedy et sa vision de l’Amerique , j’ai aimé les premiers Paolo Coelho
– et tant d’autres !

French Quarter Magazine : Que faites-vous d’autre en connexion avec vos livres ?

Sandrine M.K. : J’ai un vrai métier tres prenant qui ne me laisse pas le loisir d’écrire. Mais j’aime aussi mon métier. Depuis 25 ans j’organise des événements et fait ce qu’on appelle du marketing experientiel. Pendant 15 ans en France puis depuis 11 ans aux USA. A New York, nous organisons et produisons des événements de promotion de l’excellence française aux USA et de l’amitié franco-américaine. Nous avons signé par exemple BEST OF France, à Times Square en réunissant ½ million de visiteurs en deux jours, avons laché 1 million de pétales au dessus de la statue de la Liberté pour les 70 ans de D-day, organisé la plus grande commémoration des 10 ans de 9/11 en dehors de NY…Entre autre. Certains de ces événements ont eté réalisés pour une belle association The French Will Never Forget. D’ailleurs mon prochain livre parlera de l’envers du décor de ces grands événements. Détails croustillants promis !

 

Cet article a été traduit en anglais par John Wilmot.


About the Author

was born in the royal city of Versailles, France and have lived in the United States since 1996. After earning a Bachelor's degree in History from the University of California Berkeley and studying for a Master program in education at the University of Southern California, she went on to teach French to aspiring UNLV and CSN students in Nevada. When she is not teaching, she is writing, interviewing people in a wide range of circumstances, pitching story ideas to writers and editors, taking pictures, traveling, painting or trying delicious foods.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑