Film & Musique

Published on août 19th, 2016 | by Tyson Thompson

0

« MIDNIGHT SPECIAL » : écrit et réalisé par Jeff Nichols

Notre fascination à découvrir d’ « autres formes de vie » est la force motrice de ce film de Science Fiction au centre duquel se trouve une énigme rare… que nous ne pourrons jamais approcher autant que nous le voudrions.

Film-MidnightSpecial

Michael Shannon (au-dessus) et Jaeden Lieberher gardent la tête haute durant un intense thriller. Photo par Google images.

Avant de réaliser l’ampleur des pouvoirs spéciaux d’Alton, 8 ans, (Jaeden Libeberher) nous comprenons que les enjeux les plus graves en dépendent. Roy Tomlin aux yeux d’acier (Michael Shannon) est son père hyper-protecteur. Il recrute un ami, Lucas, incarné avec grinçant par Joel Edgerton, pour les protéger sur leur route, tandis qu’ils cheminent d’un motel miteux à un autre.

Ce qui démarre à la façon d’un thriller typique évolue en quelque chose de plus poétique, bien qu’à certains moments l’intrigue paraisse un peu malaisée. Les capacités surhumaines du garçon attirent vite l’attention des forces de l’ordre, d’une agence très secrète du gouvernement, et même d’un culte retiré du monde. La musique d’ambiance de David Wingo qui suit le rythme du pouls humain, aide à décrire un monde dont toutes les issues semblent se fermer. ET de Spielberg et Rencontres du Troisième Type sont des influences évidentes, mais le metteur en scène Jeff Nichols (Mud) prend bien soin de donner à son film une forme linéaire et bien plus prosaïque.

maxresdefault-4

Photo par Google Images.

Nous voyons des aperçus du don d’Alton et de sa malédiction, mais Nichols se garde de créer un simple spectacle de Science Fiction de plus. Le thème du film reste le désespoir humain. Ce film dans toute sa beauté ethéreale montre aussi son efficacité avec des dialogues directs et le suspense par excellence des courses poursuites. Toutefois, je trouve que ce qui manque à Midnight Special est la profondeur ; le film est aussi incapable de frapper un grand coup. C’est presque comme si Nichols sentait la pression de créer quelque chose à la même échelle que Spielberg sans vouloir complètement y céder. Nous pouvons cependant apprécier les idées ambitieuses que l’histoire essaie d’incarner.

midnight_special____le_retour_surprenant_de_kirsten_dunst_au_cin__ma_8449

Kirsten Dunst est l’actrice féminine dans le coeur du film. Photo par Google Images.

Bien que ce soit probablement délibéré, le film n’offre aucune histoire préalable des personnages que nous suivons, ce qui nous les rend moins attachants. Tandis que la paranoïa grandit et que la santé d’Alton se détériore, la voix stable de la raison semble être celle de sa mère Sarah (Kirsten Dunst), bannie de la vie du garçon depuis deux ans.

Elle communique de façon poignante avec Roy et Lucas pour trouver la meilleure façon d’agir et elle seule est capable de déchiffrer le comportement du culte qui à présent aide les forces de l’ordre à suivre les déplacements d’Alton. Un coup de théâtre survient quand un des agents, joué avec solennité par Adam Driver, semble sympathiser avec cette famille d’exclus en fuite. En peu de temps, une incroyable chaine d’événements va être mise en mouvement.

Alors que nous suivons les aventures périlleuses de ce jeune garçon troublé, ce que nous ne faisons qu’apercevoir semble finalement s’effondrer sous son propre poids. Nichols joue à ce jeu aussi longtemps que le script le lui permet, nous préparant pour une fin rien moins qu’inspirante.

La photographie du film – des paysages superbes – est visuellement l’épine dorsale de l’œuvre mais quelques effets spéciaux impressionnants ne peuvent remplir le vide d’un mystère qui ne semble jamais se révéler et ne fait que s’épaissir. Midnight Special réussit sur beaucoup de plans mais nous laisse sur notre faim, rêvant à quelque chose de vraiment grandiose. B –

Cet article a été traduit en français par Anne-Cécile Baer Porter.


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑