Art & Culture

Published on mai 6th, 2018 | by Laurence de Valmy

0

StrosbergMandel: une collaboration artistique franco-americaine

David Mandel(gauche) et Serge Strosberg (droite) et leur oeuvre inspirée par Cher

L’artiste français Serge Strosberg et le créateur de bijoux new-yorkais David Mandel se sont rencontrés en 2016 et ont rapidement su qu’ils souhaitaient travailler ensemble d’ou la naissance de leur duo StrosbergMandel. Ensemble, ils créent une série d’œuvres combinant le portrait à l’huile et à l’émail avec un assemblage de matériaux soigneusement choisis et des collages en 3D utilisant des cristaux, des plumes, du métal et des tissus luxueux. Ils sont amis et ils se complètent artistiquement: Strosberg est un peintre reconnu pour sa capacité à capturer l’essence et le caractère de ses sujets dans son travail ; Mandel et sa vaste collection de bijoux fantaisie vintage apporte une nouvelle profondeur au portrait intime de Serge Strosberg. Leur travail est influencé par celui de peintres flamands tels que Jan Van Eyck et Hans Holbein, où la représentation de la beauté et de la richesse cache une sombre réalité spirituelle et la fragilité de la vie. Les œuvres de StrosbergMandel seront exposées du 16 au 28 mai à The White Room Gallery de Bridgehampton, NY.

Parlez-nous de votre duo artistique: comment avez-vous commencé à travailler ensemble?

portrait 3D – StrosbergMandel

Serge: Nous nous sommes rencontrés au printemps 2016 via un curateur. Je produisais une exposition solo sur le sujet controversé du féminisme et des films pour adultes à la galerie Studio 26: «GirlsGirlsGirls» et j’ai engagé David pour créer des enseignes néon pour l’expo. J’ai trouvé qu’il était très facile de travailler avec en plus d’être un créateur de bijoux talentueux. Mon travail pour mes portraits qui ont été exposés aux côtés du peintre Lucian Freud dans des expositions en musée a reçu des critiques très positives et j’ai de nombreux collectionneurs privés en Europe mais à New York, je trouve difficile de percer du au manque d’intérêt envers l’histoire de l’art des dealers et des collectionneurs. La plupart semblent se concentrer sur ce qui se vend et à quelle vitesse. Combien de jeunes collectionneurs et marchands connaissent aujourd’hui: Freud, Balthus, Soutine, Holbein, un portraitiste de la renaissance allemande qui est devenu notre principale source d’inspiration pour nos créations en duo … Je voulais créer quelque chose de nouveau, une forme de portrait et de nature morte qui n’avait pas été faite auparavant, en 3 D, en utilisant des matériaux contemporains ainsi que des compétences de la mode ancienne (a la main) pour garder le contact humain. Ma capacité à capturer l’essence des gens dans les portraits et une utilisation délicate de la couleur combinée à la capacité de David Mandel d’ajouter de la dimension avec sa collection de pierres, tissus et objets trouvés sont ce qui rend le duo Strosberg-Mandel beau et unique.

David: Inspiré par le travail du peintre Holbein, Serge m’a parlé d’apporter ces œuvres incroyables dans le présent tout en lui rendant hommage. J’ai plus de 30 ans d’expérience en tant que créateur de bijoux ; Je suis également prêt à élargir mon parcours artistique en «peignant avec des pierres», qui proviennent toutes d’une vaste collection de matériaux, des cristaux Swarovski Vintage aux perles les plus minuscules. Je suis très reconnaissant de ma carrière de créateur et c’est une transition naturelle pour mon art. Bien sur, je continue à créer les bijoux Mandel. En plus de gagner un partenaire artistique, j’ai trouvé un nouvel ami et un frère. Après notre première rencontre et nous étions tous les deux prêts à “faire grandir” notre nouveau travail, mon instinct m’a dit que notre rencontre n’était pas due au hasard.

Comment équilibrez-vous vos créations personnelles et les créations en duo?

Serge: Quand un client me commande un portrait ou des bijoux de David, nous faisons une pause pour ces commissions à moins que Strosberg-Mandel n’ait une date a venir pour une exposition ou une commission. Avec nos créations en duo, nous attirons de nouveaux acheteurs, généralement de jeunes collectionneurs qui recherchent quelque chose de nouveau et d’unique.

David: Pour moi, comme pour beaucoup, je trouve que l’”équilibre” est un mot difficile. Lorsque nous avons commencé à travailler ensemble, il est devenu évident que nous aurions besoin de travailler ensemble tous les jours pour réaliser notre travail. Quand notre parcours en duo est né, mon attention s’est déplacée de la mienne à la nôtre. Bien sûr, je continue à recevoir des commandes de bijoux dont je suis très reconnaissant. Le travail de bijoux est maintenant devenu une partie importante de nos travaux collaboratifs.

Vous avez des antécédents très différents ; comment vos différences alimentent elles votre travail?

Serge: Il peut sembler que nous venions d’horizons très différents (européens versus américains) et pourtant, nous partageons des valeurs et une éthique familiales similaires à cause de nos origines juives ashkénazes. En tant qu’individus et artistes, nous sommes attirés par les «autres» et partageons des valeurs humanistes. Beaucoup de nos sujets proviennent de groupes qui auraient pu souffrir de persécution ou d’abus: Afro-Américains, transgenres, femmes, etc.

David: j’étais enfant au début des années soixante, grandissant dans la ville industrielle d’Elizabeth, New Jersey, je ne pouvais que rêver de l’Europe, pensant à la vie qui je l’imaginais m’attendait là bas un jour. Souvent je me rends compte que j’ai utilisé une expression américaine et Serge me demande ce que cela signifie. Cela nous a conduit à mettre en place un tableau où toutes ces expressions sont listées. Ainsi que beaucoup d’euphémismes que nous ne notons pas mais qui après explication peuvent finir par alimenter notre travail. En retour, j’ai appris tellement sur l’Europe ; ce qui a beaucoup élargi mon point de vue. Serge apporte la base classique sur laquelle il continue à repousser les limites de sa peinture et j’apporte les capacités d’assemblage tridimensionnel à notre collaboration.

Qui sont chacun de vos artistes préférés?

David: Tony Duquette, Dali, Rauschenberg, Van Gogh, le groupe surréaliste et les artistes Dada. Cindy Sherman et ses transformations. Honnêtement, il y en a trop pour tous les nommer. Je suis influencé d’une manière ou d’une autre par tous les autres artistes. Même si leur travail ne me plaît pas; Je vais généralement trouver quelque chose qui m’inspire d’une certaine façon. Nous sommes également inspirés par différentes périodes et l’histoire. Ainsi, beaucoup de ces chefs-d’œuvre antiques par des artisans inconnus doivent également être considérés comme des influenceurs.

Serge: Pour en nommer quelques uns: Soutine, Rembrandt, Lucian Freud, Holbein, Balthus, Tony Duquette, Liberace, Schiaparelli, Magritte, Dali.

Prince – StrosbergMandel

Quelles sont vos inspirations pour vos nouvelles créations?

David: Serge et moi sommes très motivés et engagés dans notre collaboration. Nous essayons de travailler sur une image ou un sujet en lui donnant le plus de dimension possible. Nous avons aussi différentes séries auxquelles nous pensons en plus des portraits.

Serge: Des images que l’on voit sur internet, des sujets inhabituels, des portraits, des paysages, des animaux qui se prêtent au travail dimensionnel

Avez-vous une anecdote que vous aimeriez partager?

David: Notre première œuvre achevée ensemble, le portrait de Prince, a été complètement terminée le jour même de la naissance des jumeaux de Serge. 

Quel est le projet de vos rêves?

David: Serge et moi sommes impatients de faire des installations. Une de nos autres séries intitulée “Grade A” est basée sur la viande rouge qui est faite à partir de “la vie”. Nous créerions un environnement complet en utilisant différents tableaux dans un casier à viande industriel. Nous aimerions incorporer de la musique et l’affichage d’objets ménagers qui serviraient de meubles entre autres choses.

Serge: et un one man show au Kristall Welt de Swarovski en Autriche!

Reef – StrosbergMandel

Quels sont vos projets au cours des prochains mois?

Serge: Du 16 au 28 mai, nous présentons 5 portraits d’icônes de la musique (David Bowie, Cher, Elvis, Tom Petty et Prince) à la White Room Gallery de Bridgehampton, NY. Simultanément, nous avons commencé à travailler sur une série de 10 petites œuvres inspirées d’images vintage de Miami et du sud de la Floride et de petits portraits plus intimes toujours en 3D bien sûr.

David: Il y a d’autres musiciens et stars de Hollywood que nous ajouterons à la série “Troubadours of Eternity”. Nous allons également travailler sur des portraits commandés qui intègrent les souvenirs et les vêtements de la personne parmi d’autres matériaux.

strosbergmandel.com

Facebook.com/StrosbergMandel

instagram.com/strosbergmandel

Contact :

strosbergmandel@gmail.com

info@strosbergmandel.com

 


About the Author

is a French born artist, who lives and works in New York area. She is a painter working with acrylics for the wide possibility of this medium. She has followed art classes both in France and the USA and was awarded an Artist Residency by the Eileen Kaminsky Foundation (ESKFF) at Mana Contemporary,NJ in 2017. She created the blog "The Curious Frenchy" and is a now contributor to French Quarter Magazine. https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑