Art & Culture

Published on février 19th, 2018 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Le nouveau livre de Christopher Cipollini: «Trifecta-Stories, Sojourns, Words of Life.»

Christopher Cipollini est un écrivain, artiste et poète originaire de Californie. Il a voyagé plusieurs fois à l’étranger et a toujours été profondément influencé par le voyage. Il est auteur à deux reprises et a écrit pour plusieurs publications américaines comme “The Desert Observer”, “Downtown Zen ” et a publié deux livres en prose:” The Musings “et” A Secret Kingdom. ” Dans son deuxième livre, “The Secret Kingdom”, il combine prose et narration lucide. En 2017, Christopher Cipollini publie son troisième tome, une série de vignettes sur l’art, la vie et les passions dans son monde poétique et nous enchante avec son nouveau livre.

Ça signifie quoi être écrivain?

C’est une vaste question! Je pense qu’être écrivain est la plus noble des vocations. Ce sont les écrivains qui forment notre voix en tant que culture. Ce sont des conteurs, des journalistes, des documentaristes et même des iconoclastes. Ils secouent nos croyances et en forment de nouvelles. Ils créent et peuvent également détruire. Les écrivains ont pour responsabilité de partager l’aventure humaine, avec toutes leurs craintes et espoirs et magie et rêves. Donc je suppose que pour moi, être un écrivain c’est être un observateur. Un spectateur. Vous observez, vous rapportez, vous formez et remodelez et vous tissez. C’est ce que ça m’apporte. C’est ma passion.

Certains de nos lecteurs découvriront bientôt votre nouveau livre et ne connaissent pas «Trifecta-Stories, Sojourns, Words of Life.»  Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Eh bien au fond, c’est une lettre d’amour au voyage. J’aime bouger, aller à l’étranger. Cela me nourrit. Ce livre a vraiment commencé en 2009 quand je suis allé à Prague pour aucune autre raison que de voir et observer. J’avais déjà écrit avant, mais sans intention réelle. J’étais assez nonchalant à ce sujet. Pas de flamme ni de passion. Puis, j’ai fait un détour et me suis retrouvé dans un hôtel Art Nouveau d’avant-guerre et toutes mes expériences jusqu’à que point m’ont inondé. C’était comme si un barrage avait éclaté. Je ne pouvais pas m’arrêter. J’étais possédé et c’était merveilleux. A partir de ce moment-là, j’ai écrit. C’étaient des observations, en prose, des méditations et réflexions légères. Quand je suis rentre chez moi, je me suis retrouve au sein d’un groupe de poètes de notre communauté locale, et cela a renforcé ma voix. C’était une période puissante, quoiqu’inattendue et j’ai rencontré beaucoup de gens qui ont contribué à me montrer le chemin, chacun avec une histoire à raconter. Une grande partie de ce livre est tirée de ces moments. Je n’aurais pas pu écrire ce livre, ou les précédents sans cette expérience à Prague ou la foulée que j’ai développée en marchant auprès de mes amis poètes. J’espère que les gens trouveront un peu de leur propre voyage créatif dans les histoires que j’ai à raconter. Je peux vous assurer que c’est unique et traverse l’imagination, l’enfance et la musique du voyage créatif.

… Et donc sur ce que « Trifecta-Stories » est vraiment en fait?

Eh bien, par définition, un tiercé est une unité de trois angles. Quand je faisais ce livre, j’avais conçu à l’origine un livre de poésie. J’aime la poésie, mais je me sentais insatisfait d’être si limité dans mon contexte. J’aime raconter des histoires, un peu comme de courtes entrées de journal et j’ai tendance aussi à me plonger dans ces petites vignettes, qui n’ont vraiment aucune structure, mais se déplacent de leur propre gré. J’ai trouvé mon titre en unissant ces trois concepts. Des histoires, des séjours, des paroles de vie! C’est aussi mon troisième livre, donc je suppose que techniquement cela compte pour quatre, mais passons!

Parlez-nous un peu de votre routine pour écrire. Écrivez-vous tôt le matin, ou toute la nuit ? Stylo ou ordinateur?

J’aimerais pouvoir dire que j’ai l’éthique du travail de Michel-Ange, et que j’écris tous les jours, mais ces derniers temps, je trouve que j’écris quand l’inspiration me frappe. Quand j’écris, je reste collé à un seul endroit. Totalement dévoué à ce moment. Il m’est arrivé de m’assoir pour écrire une phrase qui m’obsédait et je levais les yeux et plusieurs heures s’étaient écoulées. Pour ce qui est du moment de la journée, j’ai tendance à écrire très très tôt le matin. Parfois, j’écris quand j’ai mal dormi et mes rêves sont encore présents dans mon esprit et n’ont pas encore été filtrés par ma conscience. C’est dans ces moments que je me sens le plus spontané et que ma plume avance avec la plus grande facilité. J’ai tendance à utiliser l’écriture courante, parfois des abreviations, si je me sens assez frénétique, et ensuite je transcris sur mon petit ordinateur portable. J’adore les carnets Moleskine, et passerais volontiers le reste de mes jours dans une pièce qui en serait pleine!

Qu-est-ce vous pousse à écrire ?

Le monde autour de moi. Les rêves et l’étonnement. Les choses qui me scandalisent et ma seule arme est ma plume et ma voix. D’autres écrivains. Je trouve que certains écrivains, comme Keats ou Rimbaud, vous font vouloir écrire. Il y a un certain sentiment tangible avec une grande écriture. On en a envie, comme de nourriture et on en veut toujours plus. J’ai une fois entendu quelqu’un dire : « le plus grand cadeau qu’un écrivain puisse offrir à un autre est le désir d’écrire ». Pour ma part je suis entièrement d’accord.

Quels romanciers admirez-vous ?

Récemment, je n’ai pas lu trop de romans, mais je peux citer quelques romanciers que j’apprécie. J’admire beaucoup Susan Sontag. J’ai lu son recueil d’essais, « Reborn » et c’était un émouvant voyage dans son esprit. J’aime beaucoup d’auteurs classiques. J’ai une affinité pour Edgar Allen Poe. J’ai un grand amour pour Keats, Byron et Shelly. Hans Christian Andersen. J’aime les contes de fée et les contes populaires! La confrérie préraphaélite m’a toujours interpelle. J’’aime aussi HP Lovecraft.

Quels poètes admirez-vous ?

Rimbaud. De tous les poètes, il est celui qui m’interpelle le plus. Que dire de plus? Je veux dire, la façon dont il a fait et défait la langue française. Son blasphème mélangé au plus profond respect. Un esprit en avance sur son temps. Son esprit rebelle assoiffé de voyage. C’était un aventurier. Un génie egalement. Je n’utilise pas ce terme légèrement. Je prévois d’aller à Charleville bientôt et voir où sa vie a commencé.

Pour les autres poètes, je dirais beaucoup de ceux près de chez moi. Les poètes ici dans ma propre communauté. J’ai été ému jusqu’aux larmes par beaucoup d’entre eux. C’est un honneur de s’asseoir et de les écouter raconter leurs histoires et c’est quelque chose qui n’est pas toujours facile.

Etes-vous un auteur qui interagit beaucoup avec ses lecteurs ?  

Oh oui ! J’aime savoir ce que pensent les gens et j’aime les commentaires. J’aime lire et donner des lectures. Je pense que l’écriture doit être partagée ouvertement et cela n’a pas toujours besoin d’être confiné dans un coin de café. Cela n’a pas toujours besoin d’être solitaire. Sortez! Partagez! Parlez-en après. C’est ce qui donne la vie au travail de l’écrivain!

Que faites-vous d’autre en connexion avec vos livres ?

J’aime faire ce qui me plait le plus- voyager et partager. Mon rêve actuellement est de retourner en Europe où ma plume se sent la plus vivante. Les villages de France, les ruines d’Italie, les rives de la mer du Nord, tous jouent un rôle dans ma trajectoire mentale. C’est du carburant. Je voudrais y aller et donner des conférences sur l’écriture. J’ai eu la chance l’année dernière de me rendre à une école locale et parler pendant une heure du processus de l’écrivain à certains étudiants et je le refais cette année. C’est toujours un honneur de guider un esprit créatif naissant, comme beaucoup l’ont fait pour moi et mon œuvre. Ça entretient le cerveau!

 

 


About the Author

was born in the royal city of Versailles, France and have lived in the United States since 1996. After earning a Bachelor's degree in History from the University of California Berkeley and studying for a Master program in education at the University of Southern California, she went on to teach French to aspiring UNLV and CSN students in Nevada. When she is not teaching, she is writing, interviewing people in a wide range of circumstances, pitching story ideas to writers and editors, taking pictures, traveling, painting or trying delicious foods.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑