Histoire

Published on mai 9th, 2015 | by Anne-Fleur Andrle Stephan

0

Nous sommes Charlie…

Les 7, 8 et 9 janvier dernier, Paris, en France, et le monde en général ont été frappés par des attaques d’une violence inouïe. Des victimes journalistes, policiers, psychologue, voire même simples passants étant véritablement au mauvais endroit au mauvais moment. 17 morts en 3 jours. Aucune logique derrière une telle barbarie.

Le 7 janvier, les dessinateurs et autres membres de la rédaction de Charlie Hebdo étaient décimés par des personnes revendiquant leur appartenance à une religion pourtant pacifique et cherchant à faire taire des hommes et femmes se battant pour la liberté d’expression. La France, l’Europe et le Monde entier est sous le choc. Sous le choc devant de telles horreurs, sous le choc devant la violence, sous le choc devant la bêtise…

Nous sommes Charlie

Place de la République, par Valentina Cala. Photo: https://www.flickr.com/photos/valentinacala/

Je suis Française et je veux dire que je suis plus que jamais fière de mes origines. Depuis plusieurs années, la morosité ambiante ronge tel un mal lancinant le moral des Français. Moi-même, je suis la première à dire que je me trouvais bien aux Etats-Unis et que ” dans la situation actuelle “, je n’étais nullement intéressée par un retour permanent au pays de Voltaire. Mais ça, c’était avant cette semaine d’horreurs.

Nous ne sommes pas restés tristes spectateurs impuissants devant l’intensité et l’atrocité des évènements. À peine quelques heures après les premières attaques, les parisiens ont ressenti le besoin de se rassembler, de se retrouver tous ensemble malgré leurs différences, pour faire front, comme les enfants de la République touchés par la lâcheté des attaques contre leur mère, des enfants perdus voulant montrer que l’union fait la force. Des rassemblements spontanés place de la République à Paris mais aussi aux quatre coins du monde ce soir-là, cette semaine-là, ce mois-là. A Boston, à New York, à Los Angeles, à Washington, à Las Vegas… Les américains et français expatriés ont eux aussi réagi. J’étais personnellement au rassemblement de Boston, par -22 degrés Celsius en température ressentie. Quelques personnes ont imprimés des panneaux ” Je suis Charlie “, ” Boston is Charlie “, ” #Notafraid ” et en distribue aux nombreuses personnes venues se recueillir. La télévision locale est sur place et le journaliste cherche désespérément un organisateur, il nous est difficile de lui expliquer et de lui faire comprendre que personne n’a spécifiquement organisé ce rassemblement. Sur les réseaux sociaux, on s’est dit qu’on avait besoin de se retrouver, même en étant loin de l’épicentre de ce mouvement. Outre le monde (et le froid !), je crois que ce qui m’a le plus marquée dans ce rassemblement c’est le silence total de l’assemblée et ce recueillement … Vraiment impressionnant et, ” rassurant ” car en étant loin de ses racines, nous avions besoin d’être ensemble, même si nous ne nous connaissions pas et de montrer que nous non plus ne nous laisserons pas faire, que nous non plus nous ne nous tairons pas.

La marche historique qui suivra cette triste semaine fut un bel exemple de l’élan de solidarité et de la cohésion internationale qui suivra ces évènements eux-aussi, malheureusement, historiques.

Je suis rentrée en France, pour la première fois depuis ces attentats, il y a quelques semaines. J’ai été frappée par la mobilisation toujours aussi forte, la place de la République toujours recouverte, même si dans une moindre mesure, de mots, de bougies, de … crayons… le siège de Charlie Hebdo dans le 11ème arrondissement parisien couvert de fleurs mais aussi ce tristement célèbre Hypercasher.

En flânant dans Paris, je suis alors tombée sur un livre de poche qui a retenu mon attention. ” Nous sommes Charlie “. Ce petit livre, coûtant 5 euros et dont tous les bénéfices sont et seront reversés à Charlie Hebdo, propose un recueil de textes, de longueurs complètement inégales (allant de quelques lignes à plusieurs pages) d’auteurs contemporains et plus classiques. Les critiques étaient assez mitigées sur ce petit ouvrage de poche : une vraie bonne idée dont le résultat n’avait pas suivi, un tantinet bâclé à cause des délais très court d’écriture, de bouclage, etc. Je décidais d’ignorer celles-ci, pour le moment du moins.

Nous sommes Charlie 2

Couverture du livre « Nous sommes Charlie », Livre de Poche, 5 euros.

J’achetais donc ce petit livre et le lisait d’une traite dans l’avion en rentrant à Boston. Effectivement, on y retrouve des auteurs contemporains (Frédéric Beigbeder, Delphine Coulin, Katherine Pancol) mais aussi des auteurs plus classiques, à la base des textes fondateurs de notre société libre, parmi lesquels – bien-entendu- Voltaire et son fameux traité sur la tolérance.

Au final, oui … non … ce n’est peut-être pas le plus grand livre de tous les temps. Il n’empêche que ce n’est pas pour ça que je l’ai acheté. Pourquoi ai-je décidé d’acheter cet ouvrage me direz-vous ? Je crois que dans un monde où tout va si vite ou l’actualité est bombardée en permanence par les télés/radios/journaux, où l’on cherche toujours plus sensationnel et choquant, toujours plus vite, où l’on passe ” à autre chose ” très vite… Dans ce monde changeant, j’avais en fait besoin d’être sûre de prendre le temps de réfléchir à ce qui vient de nous arriver à tous, j’avais besoin d’être sûre de ne pas oublier (si tant est que cela fusse possible), j’avais besoin d’essayer de comprendre, d’essayer de penser le futur de notre société. En cela, je trouve que ce petit ouvrage, durement jugé par la critique, rempli complètement sa mission. Il m’a apporté de nouvelles pistes de réflexion sans faire la leçon. Il fait réfléchir sur la liberté d’expression certes, mais également sur la liberté en général, sa définition, son étendue. Enfin, il se tourne vers le futur, sur l’après janvier 2015, et sur le vivre ensemble. Un beau message de paix, bien loin d’être naïf, très réaliste, que je vous recommande vivement.


About the Author

Coming from the "Far west" of France, Anne-Fleur grew up in Finistere (Brittany). Currently working in the hightech industry, she represents a French company specialized in smartglasses apps in the US. Engineer by training and based in Boston, she loves to get back to her Briton roots a couple of times a year. After graduating from the Université de Technologie de Compiegne, in France , she decided to pursue her studies in biomedical sciences at the graduate school of the State University of New York (SUNY) in Buffalo, NY. Driven by sciences and her desire to learn, Anne-Fleur hosted a radio show, "les échos de l'innovation" (literally innovation echoes) for a couple of years, offering debates and interviews, aiming to dissect misconceptions in science and technologies for the layman. Always thirsty for discovery, she loves traveling, initiating new projects and exploring the ocean, on a sailing boat or with her snorkel.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑