Gastronomie

Published on août 9th, 2015 | by Anne-Fleur Andrle Stephan

0

Bienvenue à Crêpes Canaveral !

L’autre jour, alors que je me baladais sur Internet pendant ma pause déjeuner, je suis tombée sur un article qui citait un de mes endroits préférés à New York. Un lieu authentique et pourtant plein de créativité. Pas vraiment une crêperie comme on l’entend d’habitude, mais plutôt une sorte de comptoir à crêpes. Cet endroit est magique et pourtant si différent.

J’ai pensé à vous présenter ce lieu plus d’une fois, mais je me suis fait devancée par le NY Times. Vous pouvez lire leur article sur ce lien : http://www.nytimes.com/2015/05/27/dining/hungry-city-crepes-canaveral-restaurant-east-village.html

Pierre, un ami de longue date qui vit dans cette rue, est la personne qui m’a présentée pour la première fois à Crêpes Canaveral. « St Marks place » est un petit coin de paradis, blotti entre la 1ère et la 2nde avenue dans le bas de Manhattan. Un véritable havre de paix cassant le rythme effréné de New York. Vous pourrez y trouver un très bon bistro français, qui n’est pour autant pas hors de prix (suffisamment rare pour être noté), « Chez Jules », un resto mexicain avec une super ambiance ; puis, à mesure que vous marchez vers l’Est, vous vous trouverez nez-à-nez avec ce petit « trou dans le mur, » avec le panneau illuminé indiquant tout simplement « Crêpes », où vous serez accueilli par JC (Jean-Christophe). Qui que vous soyez, si vous êtes intéressé par les délicieux mets de JC, celui-ci sera ravi de vous parler de la dernière recette sur laquelle il travaille (et les chances sont grandes pour qu’il vous invite à la goûter et à partager votre opinion). Vous verrez à quel point JC est fier de son travail et à quel point il est passionné. Et croyez-moi, il peut l’être.

Le “Gwenn Ha Du” (drapeau breton) flottant fièrement dans l’air de NY, au dessus du restaurant.
Vous le savez peut-être, je viens de Bretagne, la pointe nord-ouest de la France, et le « pays des crêpes » (entre autres choses). En Bretagne, nous sommes très fiers de nos traditions et les expatriés aiment se réunir pour célébrer celles-ci, aux quatre coins du monde. Il n’y a qu’à voir le nombre de membres actifs de « BZH NY » (une association regroupant les bretons de New York) pour s’en rendre compte.
JC représente avec brio mes racines, et à chacun de mes voyages à New York, environ deux fois par mois, j’ai le plaisir de venir y déguster sa dernière invention du moment : cet endroit me rappelle tant ma Bretagne !

Comme vous le voyez sur mes photos, JC sert ses crêpes à la fenêtre, mais il encourage ses clients gourmands à venir prendre un verre à la taverne « William Barnavie », taverne directement connectée à sa cuisine. Vous y trouverez du bon cidre Kerné, de la musique celtique bien souvent, et surtout des habitués jouant à la coinche ou à la belote.

Très souvent aussi, vous croiserez les acteurs du théâtre voisin qui courent de la scène à leurs loges en traversant le bar. A mon dernier passage, les acteurs travaillaient une scène de plage (si ma mémoire ne me fait pas défaut), et, autant JC que le barman attendaient patiemment le passage des actrices en maillot de bains.

Le bar fait aussi partie du charme indéniable des lieux. Le Theater 80 complète ce triangle amoureux. En sortant, vous tomberez aussi sur le musée du Gangster américain. Si je me souviens bien, les habitués m’ont raconté que ce bar était en fait un speakeasy caché derrière le théâtre pendant la prohibition. La légende dit que Al Capone avait pour habitude d’y tenir ses réunions lorsqu’il était de passage à New York.

Crêpes Canaveral est définitivement sur votre liste d’endroits à ne pas manquer lors de votre prochain passage à New York !

Photo d’entête: Mark Hokoda via www.chow.com


About the Author

Coming from the "Far west" of France, Anne-Fleur grew up in Finistere (Brittany). Currently working in the hightech industry, she represents a French company specialized in smartglasses apps in the US. Engineer by training and based in Boston, she loves to get back to her Briton roots a couple of times a year. After graduating from the Université de Technologie de Compiegne, in France , she decided to pursue her studies in biomedical sciences at the graduate school of the State University of New York (SUNY) in Buffalo, NY. Driven by sciences and her desire to learn, Anne-Fleur hosted a radio show, "les échos de l'innovation" (literally innovation echoes) for a couple of years, offering debates and interviews, aiming to dissect misconceptions in science and technologies for the layman. Always thirsty for discovery, she loves traveling, initiating new projects and exploring the ocean, on a sailing boat or with her snorkel.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


CAPTCHA Image
Reload Image
Back to Top ↑