Gastronomie

Published on septembre 6th, 2020 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

A Peek Inside Ladurée, la Maison Française des Macarons avec Elisabeth Holder Raberin

Après des mois de fermeture les restaurants accueillent à nouveau leur clientèle et French Quarter Magazine salue l’une des maisons de fabrication de macarons les plus célèbres de France, Ladurée, qui apporte excellence et perfectionnisme à leur légendaire entreprise familiale depuis plus de 5 générations.

Elisabeth Holder. Crédit Photo : Ladurée

Elisabeth Holder Raberin, la Présidente de Ladurée – Amérique du Nord, a rejoint l’entreprise familiale en 2004. Elle est responsable en tant que Brand Director aux côtés de son mari, Pierre-Antoine Raberin. Elle vit désormais à New York avec sa famille depuis 2011 afin de superviser l’ouverture de la première boutique Ladurée sur Madison Avenue. En 2014, Ladurée a ouvert un restaurant à service complet et un salon de thé et depuis, la marque n’a cessé de s’étendre de Los Angeles à New York et Washington D.C. jusqu’à Miami.

Un Question-Réponse avec Elisabeth entame la conversation à propos de la réouverture des boutiques Ladurée.

Quel est votre état d’esprit depuis la réouverture de vos boutiques Ladurée dans le monde ?

C’est au jour le jour.  Notre priorité en ce moment est la sécurité de notre équipe et de nos clients. Nous essayons d’offrir à nos clients un certain confort avec les meilleurs produits et un service de première classe. Comme toujours, nous sommes heureux de les revoir, mais il faudra un peu de temps pour que la vie reprenne son cours.

Vous avez plusieurs boutiques aux États-Unis. Ont-elles été réouvertes en même temps ? Quel message d’accueil souhaitez-vous communiquer à vos clients habituels et aux nouveaux clients souhaitant découvrir la boutique de luxe française Ladurée ?

Nous avons des boutiques à Miami, Washington D.C., Los Angeles et New York. Nous avons ouvert chaque emplacement lorsqu'il a été officiellement communiqué qu'il était sécurisé. Washington D.C. ouvre ses portes la semaine prochaine et Miami mi-septembre.

La façade de Ladurée à Beverly Hills. Crédit Photo : Ladurée

Pendant la période où nous étions fermés, nous avons travaillé à distance avec nos chefs pour offrir un large assortiment de plats “à emporter.”  Nous avons également lancé  des macarons végétaliens. Nous avons réfléchi à notre commerce électronique et à l’expédition à travers le pays de nos “douceurs” Ladurée.

Collection Ladurée. Crédit Photo : Ladurée

Je dirais que notre objectif est de garder le rêve de nos clients de voyager à Paris afin d’y retrouver  la meilleure qualité de nos produits et services.

Nous suivons des directives strictes en matière de santé et de sécurité. Notre objectif est que les clients se sentent à l’aise dans un environnement sûr, se détendent et profitent de leur expérience culinaire.

Les implantations de Ladurée aux États-Unis se sont concentrées sur l’activité e-commerce. Continuez-vous à proposer un menu «À emporter» sur votre plateforme e-commerce ainsi qu’ une nouvelle carte estivale,  de plats salés et de desserts de saison à emporter ?

Notre e-commerce est définitivement la priorité pour proposer une large gamme de plats salés et sucrés – pour les nouveaux clients comme pour nos fidèles locaux. Nous travaillons sur de nouvelles options “To go” qui sont saisonnières. Cet automne, nous avons une collaboration passionnante avec le célèbre restaurant français Bagatelle. Nous organiserons un pop-up dans le jardin magique Soho de Ladurée. Il ne sera ouvert que pour le dîner à partir du week-end de la fête du Travail.

Jardin Ladurée Soho. Crédit Photo : Ladurée
Salon de thé et restaurant Ladurée à Soho. Crédit Photo : Ladurée

Selon vous, les acteurs de l’agroalimentaire doivent rester vigilants et privilégier les produits faits maison, les produits locaux et ceux des petits producteurs pour qu’ils puissent vivre et pouvoir sortir de la crise ?

C’est très important pour Ladurée. Soutenir la communauté fait partie de notre philosophie de marque. C’était notre mission AC (avant COVID), et elle se poursuivra dans le futur.

Quelle est la leçon la plus significative que vous ayez tirée de cette situation malheureuse qu’est la crise sanitaire que nous traversons ?

La leçon la plus significative pour moi est qu’il est essentiel d’être agile, de s’adapter rapidement pour gérer les difficultés. Le travail d’équipe et la positivité sont également les clés du succès. L’unité est une chose puissante.


About the Author

est originaire de Versailles. Elle a toujours voulu découvrir le monde, ce qu'elle a fait à partir de 17 ans lorsqu'elle a eu la chance d'étudier à l'étranger à Rhonda, en Espagne. Elle a parcouru le monde de Hong Kong à Taiwan, de l'Irlande à l'Autriche, en passant par le Luxembourg, le Liechtenstein et Monaco, et a découvert l'ensemble des pays de l'Italie et du Maroc. Elle se sent réellement citoyenne du monde. Elle s'est enfin installée plusieurs années à Los Angeles où elle a travaillé au Consulat de France à Los Angeles. Passionnée par les arts et l'histoire, elle a obtenu une Licence en histoire de l'Université de Californie à Berkeley et a étudié un programme de maîtrise en éducation à l'Université de Californie du Sud. Elle a enseigné le français à UNLV et CSN au Nevada. Elle est la fondatrice et la rédactrice en chef du French Quarter Magazine, dans lequel elle écrit, interviewe des personnes dans des domaines très variés, propose des idées d'écriture aux écrivains et aux journalistes, prend des photos et écrit actuellement son premier livre traduit sur la vie de Coco Chanel qui est remplie d'aventures, d'intrigues, d'histoire et d'amour.



Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑