Histoire

Published on novembre 17th, 2020 | by Delphine Rouleau

0

Se replonger dans l’Age d’Or en visitant la ville de Newport, Rhode Island

Les Etats-Unis ont connu au 19ème siècle une période de croissance économique appelée l’Age d’Or (Gilded Age). Pendant cette période, Newport, Rhode Island, est devenue un lieu de villégiature privilégié des tycoons américains qui y ont construit leurs « cottages » d’été pour échapper à l’agitation de la vie à New York. Toutefois, quand on découvre ces demeures, je vous promets qu’elles sont loin de ressembler à des cottages. Les énormes façades et les intérieurs encore plus somptueux abritaient une classe unique et sélective de magnats et d’héritiers d’affaires. Ils avaient surnommé leurs manoirs « The 400 club » car chaque semaine un gala était organisé dans une demeure dont la salle de bal devait pouvoir abriter 400 invités.

Aujourd’hui, ces manoirs font la renommée de l’histoire de la ville de Newport. À la fin de l’Âge d’Or, de nombreuses fortunes furent perdues mais grâce à Newport Mansions Preservation Society, de nombreuses demeures ont été préservées, protégées et ouvertes au public. 

Je vous propose donc de découvrir ces magnifiques demeures et cette époque exceptionnelle. J’ai eu l’occasion de visiter quatre de ces manoirs.

Le plus célèbre et prestigieux est The Breakers, construit par le riche industriel Cornelius Vanderbilt. The Breakers a été nommé ainsi en raison des vagues qui s’écrasent sur les rochers sous la pelouse arrière.

The Breakers

Le manoir est composé de 70 pièces d’inspiration renaissance italienne de style palazzo. Il a été construit par l’architecte Richard Morris Hunt et décoré par le Français Jules Allard et Fils. On y retrouve ainsi beaucoup de rappel au style Louis XIV et Louis XVI. Par ailleurs il était très moderne pour son époque : électricité, eau chaude et eau salée étaient installées ce qui était exceptionnel pour l’époque. Par ailleurs 40 domestiques étaient au service de la famille Vanderbilt et un chef français composait des menus, en français s’il vous plaît.

The Breakers à Noël

Une grande partie de la beauté de The Breakers réside dans ses détails. Les éléments mythologiques brillent presque partout et des symboles comme les dauphins et les glands (le symbole de la famille Vanderbilt) les accompagnent. De la dorure est présente dans pratiquement toutes les pièces du manoir.

Visiter The Breakers est incontournable lors d’un séjour à Newport. L’audio guide disponible en plusieurs langues dont le français est rempli d’anecdotes et de témoignages de la famille ou des domestiques.

La famille Vanderbilt ne possédait pas seulement The Breakers, elle était également propriétaire d’une autre demeure nommée Marble House, construite par le même architecte et inspiré quant à lui par le Petit Trianon de Versailles. Au fond du jardin de ce « cottage » d’été (oui encore un « petit » cottage) a été construit par la maîtresse des lieux, Ava Vanderbilt, un salon de thé japonais. Marble House comme son nom l’indique est construit en marbre blanc. C’est encore Jules Allard et Fils qui fût chargé de la décoration. On retrouve de nombreuses inspirations et répliques architecturale française telles que les cheminées du Salon d’Hercule à Versailles ou de la maison Jacques Cœur à Bourges.

Marble House

Marble House a d’ailleurs servi de décor notamment pour les films Gasby le Magnifique ou 27 Dresses.

L’autre manoir le plus populaire de Newport après The Breakers est The Elms. Il propose un « Servants’ Life Tour » pour montrer le côté moins connu de la vie des manoirs de Newport. Il était la résidence d’été d’Edward et Hermione Berwind, qui ont fait leur fortune dans l’industrie du charbon.

The Elms

La demeure est inspirée du Château D’Asnières et les intérieurs et le mobilier, également conçus par Allard et Fils de Paris, ont servi de cadre à la collection de céramiques Renaissance des Berwinds, aux peintures françaises et vénitiennes du XVIIIe siècle et aux jades orientaux.

Enfin le manoir Rosecliff est un vaste pavillon français en forme de H conçu spécialement pour le divertissement. Tessie Oelrichs, une héritière et son mari Hermann Oelrichs, un magnat des navires à vapeur de la marine marchande, ont racheté la maison qui a toujours été utilisé pour les fêtes somptueuses. Aujourd’hui encore, Rosecliff est l’un des lieux les plus populaires de Newport pour les mariages et les événements. L’ancien propriétaire, amateur d’horticulture, a fait pousser des milliers de roses à Rosecliff et ses jardins le long du Cliff Walk (sentier aux vues époustouflantes à parcourir au bord de la falaise) sont célèbres.

Rosecliff – Photo Crédit : https://www.flickr.com/photos/wallyg/1244097614

Des scènes de plusieurs films ont été tournées à Rosecliff, dont Gasby le Magnifique, True Lies, Amistad et 27 Dresses. C’est là qu’a eu lieu l’une des fêtes les plus célèbres de l’Age d’Or à Newport, le « Bal Blanc », en 1904. Mme Oelrichs a veillé à ce que l’événement soit à la hauteur de son nom.

Newport, bien avant qu’elle ne soit découverte par les plus riches d’Amérique dans les années 1800, était une ville d’une économie industrielle en plein essor. Elle est restée préservée et authentique pour notre plus grand plaisir. La ville a également longtemps abrité les régates de la Coupe de l’America.

Comptez une heure pour visiter chaque manoir et je peux vous assurer que chacun vaut la peine d’être visité.


About the Author

mm

est française et a déménagé au Rhode Island avec sa famille en 2012. Avocate au Québec puis juriste d'entreprise en France pendant 10 ans, elle a dû se reconvertir et a créé un blog pour faire connaître ce tout petit état qu'est le Rhode Island. Elle est également l'auteur d'un guide de voyage sur le sud de la Nouvelle Angleterre. Son blog : http://www.livefromrhodeisland.com Son guide Entre Boston et New-York - Guide découverte du Sud de la Nouvelle Angleterre : https://gumroad.com/l/entrebostonetnewyork



Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑