Art & Culture

Published on novembre 22nd, 2020 | by Laurence de Valmy

1

A la rencontre de Dora Maar avec Brigitte Benkemoun

Le nom de Dora Maar évoque pour la plupart d’entre nous, la muse de Picasso. Il l’a en effet rendue célèbre grâce aux toiles à son effigie qui sont parmi ses plus célèbres. 

Pourtant Dora Maar était plus qu’une simple muse : artiste, photographe et peintre elle influence et conseille Picasso. Mais son travail est resté dans l’ombre de son illustre amant. Il est aujourd’hui redécouvert avec notamment une rétrospective tout d’abord au Centre Pompidou, puis la Tate Modern Londres et enfin le Getty Center à Los Angeles (date à confirmer).

Dora Maar est également le sujet du dernier livre de la journaliste et auteure française Brigitte Benkemoun qui a publié Je suis le carnet de Dora Maar, désormais disponible en anglais Finding Dora Maar traduit par Jody Gladding et illustré par Roxane Lagache.

Ce livre, qui est un véritable coup de cœur, est né d’une coïncidence extraordinaire. 

Brigitte Benkemoun achète sur ebay un agenda vintage de 1951 et découvre un carnet d’adresses avec des noms illustres tels Aragon, Cocteau ou Lacan. Son enquête la mène à Dora Maar. 

“Avant même d’identifier la propriétaire du carnet d’adresse,  j’ai su qu’il serait le sujet d’un livre. Le monde qui tenait dans ces 20 pages est si fascinant que j’étais certaine de tenir un sujet incroyable. J’avais même en tête la structure du livre, et la certitude que le carnet devait en être la colonne vertébrale,” confie Brigitte Benkemoun. 

Le livre démarre donc par le récit de cette enquête pour identifier le ou la propriétaire du carnet.

“Quand j’ai découvert son identité, j’ai cherché sur Internet pour lire le plus de choses possible sur elle. Et très vite je suis tombée sur cette phrase hallucinante : elle fut l’amante et la muse de Pablo Picasso, rôle qui a éclipsé l’ensemble de son œuvre.”

C’est tellement injuste d’être ainsi écrasée par Picasso jusque dans la postérité, que bien sûr, oui, j’ai vraiment eu envie de la sortir de cette ornière.

Brigitte Benkemoun

Forte de cette motivation, l’auteure va enquêter pendant 3 ans et le livre se construit autour des personnes présentes dans le carnet. Nouvelle coïncidence extraordinaire, elle apprend peu de temps avant la sortie de son livre, que l’artiste fera l’objet d’une rétrospective.   

Un voyage dans le Paris des années 30 à 50 à la découverte de Dora Maar

Avec ce livre, Brigitte Benkemoun nous fait voyager dans le temps, nous amenant dans le Paris des années 30 à 50 et nous plonge dans l’intimité de Dora Maar. L’artiste Franco-croatienne a 28 ans quand elle provoque sa rencontre avec Picasso qui en a 54. Il est alors marié avec Olga Khokhlova et sa maîtresse Marie Thérèse Walter vient de lui donner une fille Maya. Dora est une photographe reconnue pour son talent et une femme qui brille tant par son esprit que son apparence. Picasso est séduit. 

L’auteure indique qu’elle a “découvert une jeune photographe audacieuse, affranchie, culottée, belle, talentueuse. Elle n’a pas 30 ans au début des années 30 et elle part seule en reportage à travers l’Europe. Elle s’installe dans des quartiers les plus déshérités de Barcelone ou Londres pour témoigner des effets désastreux de la crise de 29. Et elle n’a peur de rien.”

Une femme aux multiples visages

Dora Maar est aussi une femme “soumise et tourmentée avec Picasso.” Sa relation avec Picasso durera presque 10 ans. Il la quittera pour Françoise Gilot et Dora Maar fera une dépression dont elle se relèvera partiellement. La femme bascule et elle qui etait une “jeune femme très engagée à gauche, militante anti fasciste, proche des surréalistes, devient plus tard une vieille bigote, proche des milieux intégristes, et sans doute antisémite puisqu’on a retrouvé Mein Kampf dans sa bibliothèque.” 

Ces contrastes ont motivé Brigitte Benkemoun deja creuser pour mieux la comprendre et au delà de l’artiste, on découvre une femme aux multiples facettes qui croise les destins d’autres personnages certains tout aussi fascinants, et d’autres plus simples. 

Le livre rencontre un fort succès et est nominé au Prix Renaudot en 2019. Puis les Getty Publications rachètent les droits pour la parution aux USA et Canada qui a eu lieu en mai 2020. Une publication également soutenue par le ministère français des affaires étrangères et le service culturel de l’ambassade de France à New York qui soutiennent les auteurs français et participent parfois aux frais de traduction.

En plus de son travail d’écriture, Brigitte Benkemoun est la propriétaire de la Villa Benkemoun, à Arles, qui a pour mission d’être un lieu de rencontres artistiques. 

Une maison de famille construite par l’architecte Emile Sala, classée au patrimoine du XXe siècle, emblématique des années années 70. “Elle est à l’image de ces années pop, libres, joyeuses et optimistes. Je crois qu’il n’y a pas un seul mur droit ou alors il faut vraiment le chercher au milieu des courbes de béton et des volumes excentriques,” indique sa propriétaire.

Son objectif est d’en faire un lieu de rencontres et d’échanges multidisciplinaires en accueillant des expositions en lien avec l’histoire de la maison et de sa location. “Arles étant la ville de la photographie, J’aimerais ainsi organiser des Rencontres entre photographes et écrivains, ou accueillir des photographes en résidence. Tout est une question de rencontres et de coups de cœur.”

Tout comme l’écriture de ce livre, né d’une synchronicité et de la rencontre entre Dora Maar et l’auteure.


About the Author

est une artiste française qui vit et travaille à Philadelphie. Elle est artiste peintre créatrice de la série POST, revisitant l'histoire de l'art a travers des Instagram peints. Son travail est exposé en galeries et foires d'art. Elle rédige le blog "The Curious Frenchy" et collabore au French Quarter Magazine. https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



One Response to A la rencontre de Dora Maar avec Brigitte Benkemoun

  1. Mariaud dit :

    jolis article et portrait

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑