Gastronomie

Published on janvier 21st, 2021 | by Annabel Perrigueur

0

La Galette des Rois : Histoire et Tradition

Deux semaines seulement après les Fêtes de Noël, la nouvelle année fait place à une nouvelle célébration incontournable aux yeux des Français : celle de déguster et de partager en famille ou entre amis la traditionnelle galette des rois, le 1er dimanche du mois de janvier à l’occasion de l’Épiphanie.

Découvrons ensemble les origines et traditions qui ont rendue cette galette dorée si célèbre !   

L’Épiphanie, une fête catholique

Outre la connotation dégustative qu’on lui prête, l’Épiphanie reste avant tout une fête religieuse. Elle tient ses origines du mot grec Epiphanéia qui signifie «apparition ou avènement» car  peu de temps après la naissance de Jésus, les rois mages seraient  venus lui remettre des offrandes en guise d’adoration.

Jusqu’à la fin du IVe siècle, le 6 janvier demeure l’unique fête célébrant la manifestation du Christ au monde. La fête de la Nativité, le 25 décembre est ensuite introduite dans le calendrier chrétien.

Et ce n’est qu’à partir du Concile du Vatican II (1962-1965), que l’église décide de célébrer l’Épiphanie le premier dimanche de janvier.  

La galette des rois, une tradition de l’Antiquité

La tradition veut que l’on partage une gâteau dans lequel se cache une fève le jour de l’Épiphanie. Une coutume qui daterait de l’antiquité lorsque les romains se réunissaient pour célébrer la fin du Soltice d’hiver et honorer le Dieu Saturne. Durant ces sept jours de fêtes païennes, les Romains désignaient un esclave comme «roi d’un jour». Ce dernier pouvait alors, exaucer tous ses désirs avant d’être mis à mort ou retourner à sa vie servile.

Il faut remonter au Moyen âge, au XVIe siècle exactement, pour constater que les maîtres avaient les mêmes pratiques que les Romains. Ils utilisaient en effet, la fève comme bulletin de vote pour nommer les domestiques «rois du festin» le temps d’une journée.

La fève, l’élément incontournable de la galette des rois

La galette ne jouirait pas d’une telle popularité sans la présence de sa fève, indispensable «au tirage des rois» !

Comme nous l’avons vu précédemment, La fève tient ses origines de l’antiquité : déjà au IVe siècle pour célébrer la venue de Jésus avec l’adoration des mages puis suivie des Romains et maintenue au Moyen-Age permettant aux maîtres et aux domestiques d’inverser les rôles sociaux.

Jusqu’au XIXe siècle, la fève était un haricot. Ce choix de légume était symbolique car première graine comestible à pousser au printemps, elle représentait la fécondité et la renaissance. Elle fut ensuite remplacée par de la porcelaine de saxe évitant ainsi aux rois de l’époque, de s’étouffer.

Aujourd’hui, fabriquée en porcelaine ou en plastique, la fève est devenue un véritable objet de collection et est tout aussi culte que la galette !

La tradition dans sa composition

La recette de la galette des rois se veut simple et savoureuse : un feuilletage croustillant au beurre sous lequel se cache une crème d’amande mélangée à une crème pâtissière appelée couramment frangipane.

Cet article a été traduit en anglais par John Wilmot.


About the Author

mm

est une artiste peintre plasticienne résidant à Philadelphie. Elle propose un travail avant-gardiste en mixant ses peintures à des matériaux inattendus tels que capsules Nespresso, maquillage ou encore strass Swarovski. Elle collabore avec diverses institutions (musées, écoles)et sociétés et produit des pièces sur-mesure pour ses clients. Sa passion pour l’Art, la mode et la gastronomie, l’a conduite tout naturellement à rejoindre l'équipe du FQM. www.atelier-annabel.com https://instagram.com/annabelperri_studio?r=nametag



Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑