Art & Culture

Published on février 10th, 2021 | by Christopher Cipollini

0

“Glitter Gulch :” Une interview de Jonathan Jossel au Plaza Hotel de Las Vegas

Dans la vaste trajectoire de l’iconographie de Las Vegas, de nombreuses images se démarquent : le signe “Bienvenue” (“Welcome”) de Las Vegas, Le signe de cow-boy Vegas Vic, le casino “The Mint,” le Atomic Testing et les showgirls. Cependant, pour vraiment découvrir Las Vegas dans toute sa splendeur, il faut commencer par Fremont Street, une avenue de casinos illuminés de néons dont la débauche éhontée et les caractéristiques extravagantes relèveraient le défi de Bourbon Street. Au point de départ de cette profusion de lumières et d’éblouissements se trouve l’un des établissements les plus emblématiques de la ville. Niché sur l’avenue 1th Street et Main Street, l’hôtel Plaza possède une distinction unique par son ancrage à l’ endroit exact où la ville a commencé il y a plus de 100 ans. Du passage des lumières en cascade sur sa façade, l’hôtel est représenté dans de nombreux films allant du James Bond “Diamonds are Forever” au “Cool World” de Ralph Bashki, au film de Julia Roberts, “The Mexican,” ainsi qu’à la romance d’Helen Hunt “Pay it Forward,” également sur des cartes postales et des images à travers les décennies, une histoire indélébile.

Ce terrain a été mis aux enchères en 1906, puis devenu  “la gare Union Pacific,” un chef-d’oeuvre d’Art déco considérée comme l’une des beautés architecturales de l’époque. La gare a été rasée et remplacée par le “Plaza Union hôtel” en 1971. Le mot “Union” est un hommage subtil et généreux à la vie passée de la nouvelle station en tant que gare.

Au cours des années suivantes, The Plaza a eu une riche histoire. Remanié en 1982, affichant un nouveau logo et ajoutant une nouvelle tour de luxe, ainsi qu’un symbole dans de nombreux films et vidéoclips, l’hôtel est devenu emblématique non seulement pour son emplacement, mais aussi pour Las Vegas elle-même. Le nouvel agencement comporterait l’ajout du restaurant “Backstage” sur le thème de l’Art nouveau, qui devint plus tard le “Center Stage, ” un édifice en forme de dôme de verre comprenant le Fremont Street offrant une vue imprenable sur les quelques bacchanales de néons. En 1992, l’hôtel appartiendra au pionnier du jeu de Las Vegas Jackie Gaughan et deviendra le “Jackie Gaughan’s Plaza.” Cependant, en 2005, le groupe Tamares acheta la propriété, et avec lui se constituera une richesse non seulement historique mais également une caractéristique unique et merveilleusement kitsch que seul Las Vegas peut créer. Maintenant appelé simplement, “The Plaza,” l’hôtel a trouvé sa place et les gens peuvent profiter du faste d’un Las Vegas apparemment connu depuis longtemps. Avec son showroom vintage élaboré, un emplacement enviable, une signalétique de signature reconnue dans le monde entier et surtout, son histoire – près de 50 ans de création – c’est là que Las Vegas a fait ses débuts. Un fait dont sa nouvelle direction est bien consciente.  

En tant qu’écrivain de French Quarter Magazine, j’ai eu le plaisir de rencontrer le nouveau PDG du Plaza Hotel, Jonathan Jossel, pour une conversation accompagné d’un café.

Crédit Photo : The Plaza Hotel.


Lorsque nous nous sommes entretenus, vous m’avez dit que vous étiez originaire d’Afrique du Sud, puis de Londres. Pouvez-vous dire aux lecteurs de French Quarter Magazine comment votre voyage vous a conduit à travers l’océan jusqu’à l’hôtel Plaza ?

J’avais rédigé ma thèse à l’Université de Birmingham (Angleterre), sur «La prolifération de l’industrie du jeu au Royaume-Uni» et j’ai toujours été intéressé par l’industrie du jeu. En 2007, mon mentor, Poju Zabludowicz, le président de Tamares, m’a demandé de quitter Londres pour superviser les actifs immobiliers de la société à Las Vegas, qui comprenait le Plaza Hotel & Casino. Poju était convaincu que le centre-ville de Las Vegas subirait un imminent changement. Au cours de la décennie qui a suivi, il a été étonné d’assister en premier lieu à la revitalisation du centre-ville qui en est devenue une destination pour les touristes et les habitants.

Étiez-vous au courant de l’histoire unique de l’hôtel lorsque vous êtes venu ici ?

Oui, j’étais au courant de la riche histoire de la propriété – depuis sa construction sur le dépôt de train de la ville où les premiers colons de Las Vegas sont arrivés à son ouverture il y a près de 50 ans à l’époque emblématique du groupe des Rat Pack. Le Plaza représente l’expérience vintage classique de Las Vegas.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans votre rôle de PDG du Plaza ?

J’adore l’interaction que j’ai chaque jour avec nos employés et nos clients. Je suis fier du fait que nous avons des employés qui sont ici depuis 20 ou 30 ans. J’apprécie leurs idées, car à la fin de la journée, nous voulons tous offrir la meilleure expérience possible aux clients. Nos clients sont très sympathiques. J’aime me promener dans l’hôtel et apprendre à connaître chaque prénom de nos clients.

Que cherchez-vous à apporter à cette propriété ainsi qu’à ses environs ? Avez-vous une vision particulière qui vous distingue de vos prédécesseurs ? 

J’ai toujours cru que Main Street était le cœur du centre-ville de Las Vegas. Après tout, c’est là que la ville a vu le jour il y a tant d’années. J’ai hâte d’améliorer l’ambiance le long de notre emplacement sur la rue Main en réaménageant le terminal de bus Greyhound en une destination dynamique qui fera de la rue Main une promenade plus accessible à pied du quartier des arts en pleine croissance jusqu’au Plaza et à la Fremont Street Experience et notre nouveau voisin, l’hôtel Circa. Et alors que Symphony Park continue de croître de l’autre côté de la voie ferrée, nous sommes dans une position unique pour aider à connecter leurs nouvelles offres commerciales et culturelles avec le reste du centre-ville via un autre pont piétonnier et un sentier. Nos efforts pour améliorer davantage le centre-ville en tant que destination complètent notre engagement continu à améliorer l’expérience des clients au Plaza.

Crédit Photo : The Plaza Hotel.

Quelle est votre object ou autre chose préférée en relation avec cette propriété ? Un vestige particulier de son passé que vous trouvez intéressant ?

Je n’ai vraiment aucune chose en particulier. J’adore l’ambiance du steakhouse d’Oscar, la convivialité que vous trouvez à l’étage du casino, les incroyables peintures murales sur 21 étages que des artistes renommés ont ajoutées à la tour nord et l’ambiance relaxante que nous avons créée autour de la piscine sur le toit. J’aime aussi l’histoire que dégage toute la propriété – des photos en noir et blanc dans les chambres célébrant le centre-ville historique de Las Vegas à la peinture murale de notre Real Results Gym qui commémore le fait qu’une gare Amtrak et des guichets étaient connectés à l’hôtel jusqu’en 1997, ce qui lui donne la particularité d’être la seule gare américaine située dans un casino. Nous sommes fiers de notre histoire, mais nous sommes encore plus fiers de la façon dont nous faisons du Plaza le meilleur endroit où séjourner et s’amuser au centre-ville de Las Vegas en 2021.

Crédit Photo : The Plaza Hotel.

Crédit Photo : The Plaza Hotel.

Enfin, quels sont vos projets pour l’avenir de l’hôtel ?

En 2021, notre plus gros projet est le réaménagement de la gare Greyhound. C’est un emplacement privilégié pour de nouveaux restaurants, divertissements ou commerces de détail qui transformeront le quartier, encourageant ainsi les visiteurs à marcher de long en large sur la Main Street et à découvrir tout ce qu’elle a à offrir. Nous continuerons également d’évaluer les projets à l’hôtel Plaza qui continuent d’améliorer le confort de nos clients, y compris l’hébergement, les nouvelles options de restauration et les divertissements. Nous attendons également avec impatience que les gens reviennent à Las Vegas lorsque les inquiétudes concernant la pandémie finiront par se dissiper. Nous espérons que le déploiement des nouveaux vaccins assurera aux gens la tranquillité d’esprit pour voyager à nouveau et aussi pour revigorer notre économie locale. Lorsque les gens seront prêts à se rendre à Las Vegas, nous serons prêts à les accueillir avec toute l’attention qu’ils méritent. 


About the Author

est né aux États-Unis mais son cœur appartient à la culture parisienne. Sa passion est née de l'étude autodidacte d'artistes allant de Degas à Lautrec et d'écrivains comme Genet et Rimbaud. Son grand amour de la culture française est la poésie symbolique et le cinéma français ainsi que l’histoire. Auteur à deux reprises, il a écrit pour plusieurs publications américaines "The Desert Observer", "Downtown Zen" et a publié deux ouvrages en prose: "The Musings" et "A Secret Kingdom". Il vit à Las Vegas.



Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑