Ce n’es..." /> Une Interview Exclusive avec Elisabeth Holder Raberin : Le Macaron, Une Gourmandise adulée du Tout-Paris et du Monde Entier – French Quarter Magazine

Gastronomie

Published on octobre 15th, 2021 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Une Interview Exclusive avec Elisabeth Holder Raberin : Le Macaron, Une Gourmandise adulée du Tout-Paris et du Monde Entier

Ce n’est que vers 1830 que le macaron s’est fait connaître dans la région parisienne. Les premiers pâtissiers ont eu l’ingénieuse idée d’assembler par deux les coques veloutées et de les remplir d’une ganache. La Maison Ladurée l’a ensuite popularisé, l’appelant ainsi le Macaron Parisien.

French Quarter Magazine a eu le plaisir d’interviewer récemment la co-présidente de Ladurée U.S., Elisabeth Holder Raberin qui nous parle de sa vie New Yorkaise, de ses collaborations avec des chefs qui ont rejoint le groupe et aussi de ces adorables coffrets Ladurée. 

La Co-Présidente de Ladurée U.S., Elisabeth Holder Raberin.
Crédit Photo : Archives de Ladurée

Comment êtes-vous devenue parisienne à New York ?  

Il y a 11 ans, ma famille et moi avons déménagé aux Etats-Unis pour lancer l’entreprise familiale Ladurée, spécialisée dans les macarons et en ouvrant un magasin à la fois, en commençant par notre boutique à Madison et en la développant à l’échelle nationale. J’ai toujours voulu vivre à New York. J’ai toujours rêvé de vivre à New York depuis que j’ai visité le pays lors d’un stage chez Ralph Lauren quand j’avais 20 ans ! 

Qu’est-ce qui vous manque à Paris ? Qu’est-ce que vous aimez à New York ?

Je retournais à Paris tous les mois donc je n’avais pas cette impression de manque. Mon planning horaire de travail était intense. Maintenant, avec les restrictions de voyages et la pandémie, je ne suis pas allée en France depuis très longtemps et tout me manque – principalement ma famille, les cafés et leurs terrasses, le pain, les marchés, les expositions, la French attitude – tout ce que l’on peut citer lorsque l’on pense à Paris ! 

Ce que j’aime à New York, c’est son efficacité, l’esprit incroyable des New-Yorkais – leur mentalité « nous allons survivre » – la façon dont ils s’adaptent à tout si rapidement. C’est une ville tellement incroyable.

J’aime les gens que je rencontre ici, l’état d’esprit des entrepreneurs et le fait d’avoir pu élever mes enfants à New York. Pour tout ça, ils ont beaucoup de chance !  

Quel est selon vous l’atout d’avoir un nouveau chef pâtissier, le très côté Julien Alvarez, qui a rejoint le groupe Ladurée en tant que responsable de la création en mai dernier ? 

Ladurée est une maison très établie, mais nous sommes toujours à la recherche de nouvelles créativités – à l’image d’une maison de couture, d’un nouveau créateur – le monde de la pâtisserie connaît son heure, une renaissance pour ainsi dire. Mais aussi, nous réalisons des créations et des collections qui ressemblent à la rencontre de l’ART et de la pâtisserie, à l’image de la nature morte du 17ème siècle. La beauté des pièces est aussi importante que le goût.  Julien est l’incarnation parfaite de ce mouvement, sa nouvelle collection est PRESQUE trop belle pour être mangée. PRESQUE.

Théière design.
Crédit Photo : Archives de Ladurée

Pourquoi pensez-vous que Ladurée parle aux gens ? Comment adaptez-vous vos menus salés et sucrés à la culture américaine ? Qu’est-ce qui distingue vos macarons et vos douceurs des autres établissements ?  

Ladurée et ses macarons ont été les premiers au monde avec le salon de thé de Paris. Les macarons et nos pâtisseries sont les vedettes de l’industrie alimentaire et, à l’ère d’Instagram, il n’est que normal d’atteindre la sensibilité et le sens de l’esthétique de notre public. 

Intérieurs et nourriture au nouveau salon de thé et restaurant phare de New York Ladurée à Soho.
Crédit Photo : Archives de Ladurée

La carte du menu américain propose des classiques américains tels qu’une salade de chou kale (nourriture pour les lapins comme dirait notre chef français), une omelette aux blancs d’œufs, un toast à l’avocat, un matcha latte – des basiques pour cette partie du monde qui sont en fait devenus des basiques pour le reste du monde également ! 

Et, bien sûr, nos options végétaliennes créées par le chef Matthew Keeney sont incroyables.

Pouvez-vous nous parler de vos « collaborations box » ? Les gens les collectionnent, je les collectionne aussi. Vous avez travaillé avec plusieurs créateurs de mode, les plus récents des coffrets sont avec Antoinette Poisson et LA DOUBLE J (plus récemment).   

Ladurée fonctionne comme une maison de couture avec des collections et des créateurs. Nous avons toujours des collaborations créatives avec des designers, des artistes et d’autres chefs pour surprendre et enthousiasmer année après année. La dernière collaboration était avec LA DOUBLE J qui propose des boîtes de collection spéciales et un service à thé dans l’incroyable design « arbre de vie. » Nous avons toujours une manière organique de collaborer… Pendant les fêtes, nous aurons des coffrets de collection inspirés du célèbre créateur de bijoux MALLARIO – (le nom établi sur la Place Vendôme), et bien sûr, l’année 2022, tout cela sera très excitant.

Collaborations Box.
Crédit Photo : Archives de Ladurée

Sur une note plus personnelle, quels sont vos talents ou loisirs cachés ? 

Je suis une chanteuse d’opéra de formation – je ne plaisante pas ! Ah, ce serait chouette si j’en était une… En fait, si cela peut être considéré comme un talent/passe-temps, j’adore L’Art de Recevoir, pas la cuisine mais la mise en scène mettant l’ambiance pour partager le meilleur moment avec des amis. J’adore “chiner” la vaisselle vintage. J’aime aussi l’Art en général et je cherche toujours une belle galerie ou une exposition à visiter et à découvrir.  


About the Author

est originaire de Versailles. Elle a toujours voulu découvrir le monde, ce qu'elle a fait à partir de 17 ans lorsqu'elle a eu la chance d'étudier à l'étranger à Rhonda, en Espagne. Elle a parcouru le monde de Hong Kong à Taiwan, de l'Irlande à l'Autriche, en passant par le Luxembourg, le Liechtenstein et Monaco, et a découvert l'ensemble des pays de l'Italie et du Maroc. Elle se sent réellement citoyenne du monde. Elle s'est enfin installée plusieurs années à Los Angeles où elle a travaillé au Consulat de France à Los Angeles. Passionnée par les arts et l'histoire, elle a obtenu une Licence en histoire de l'Université de Californie à Berkeley et a étudié un programme de maîtrise en éducation à l'Université de Californie du Sud. Elle a enseigné le français à UNLV et CSN au Nevada. Elle est la fondatrice et la rédactrice en chef du French Quarter Magazine, dans lequel elle écrit, interviewe des personnes dans des domaines très variés, propose des idées d'écriture aux écrivains et aux journalistes, prend des photos et écrit actuellement son premier livre traduit sur la vie de Coco Chanel qui est remplie d'aventures, d'intrigues, d'histoire et d'amour.



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑