Art & Culture

Published on avril 20th, 2021 | by Laurence de Valmy

0

Quint Gallery, un joyau de La Jolla

Avec sa magnifique cĂ´te et sa vibrante vie artistique, La Jolla mĂ©rite bien son nom de joyaux. La Quint Gallery, qui cĂ©lèbre son 40e anniversaire, est l’une des principales galeries d’art contemporain de la rĂ©gion.

Nous avons eu la chance de rencontrer Ingrid Westlake, curatrice et directrice de ONE, un espace satellite de Quint Gallery. Elle nous parle de la scène artistique de la Californie du sud, de la Quint Gallery et de l’exposition actuelle avec l’artiste français Adrien Couvrat.

Photo Quint Gallery: oeuvres de Mara de Luca, Kim MacConnel, Manny Farber et Anne Mudge.

Bonjour Ingrid Westlake, La Jolla abrite de nombreuses galeries d’art. Comment dĂ©cririez-vous la scène artistique de la Californie du sud ? 

Il existe une offre très diversifiĂ©e en matière de galeries d’art : La Jolla abrite une quinzaine de galeries d’art, et peut-ĂŞtre la mĂŞme chose Ă  San Diego. La Jolla est l’endroit oĂą se trouve le prestigieux musĂ©e d’art contemporain (MCASD), de sorte qu’une variĂ©tĂ© de galeries d’art se sont Ă©tablies pour servir les collectionneurs locaux ainsi que les visiteurs du joyau de San Diego.

Alors que Los Angeles a Ă©videmment beaucoup Ă  offrir avec de nombreux musĂ©es de renommĂ©e mondiale tels que The Getty, LACMA et The Broad, j’aime Ă  penser que San Diego, et Quint Gallery en particulier, a mis en avant une offre visuelle très distinctive qui a contribuĂ© Ă  la longĂ©vitĂ© de la galerie. Quint Gallery est un joyau Ă  l’intĂ©rieur d’un joyau. 🙂 

Ingrid Westlake devant les oeuvres de Adrien Couvrat – Photo: Quint Gallery

Pouvez-vous nous parler de votre parcours qui vous a conduit Ă  devenir directrice de la Quint Gallery ?

J’ai fait la connaissance de la Quint Gallery en tant que collectionneuse d’art lorsque j’ai dĂ©mĂ©nagĂ© Ă  San Diego il y a près de 10 ans. DĂ©couvrir les Ĺ“uvres incroyablement intelligentes de Kelsey Brookes et d’Adam Belt a Ă©tĂ© une rĂ©vĂ©lation. D’autres conversations et mes Ă©crits sur certains artistes de Quint ont conduit Mark Quint et son Ă©quipe Ă  me proposer de gĂ©rer des expositions pour Further, un espace satellite qu’ils commençaient en janvier 2020.

Ce projet Ă©tait une collaboration avec SixteenFifty, une agence crĂ©ative de La Jolla. Avec la Covid-19, il s’est rapidement avĂ©rĂ© impossible d’amener les visiteurs dans un espace de travail, donc mon exposition 20/20 Vision: Further a Ă©tĂ© de courte durĂ©e.

Mark Quint a toujours rĂŞvĂ© d’un espace conceptuel de slow art qui ne montrerait qu’une seule Ĺ“uvre d’art Ă  la fois. Cela s’est avĂ©rĂ© le timing parfait et nous avons ouvert ONE en juillet 2020.

Pouvez-vous partager l’histoire de la Galerie et son programme ?

Lorsque Mark Quint a crĂ©Ă© sa galerie il y a 40 ans, il a choisi d’ĂŞtre le champion des artistes du mouvement Light and Space (Robert Irwin, Peter Alexander, Mary Corse, Larry Bell…), un mouvement dĂ©sormais reconnu comme essentiel de l’art californien. Ces artistes et peintres emblĂ©matiques Ă  la sensibilitĂ© minimaliste ou conceptuelle ont Ă©tĂ© exposĂ©s très tĂ´t Ă  la Quint Gallery, transformant tous la qualitĂ© unique de la lumière californienne en une source d’inspiration sans fin.

Alors que Quint continue d’exposer des Ĺ“uvres de ces artistes phares, une attention particulière doit ĂŞtre portĂ©e Ă  la jeune gĂ©nĂ©ration d’artistes de ce mouvement : Adam Belt et Mara de Luca. 

Un autre trait très distinctif de la plupart des artistes Quint est la façon dont ils embrassent la couleur dans toutes ses variations. Les œuvres de Manny Farber en sont un bon exemple.

Dans un style plus abstrait, les oeuvres de nos artistes Kim MacConnel et Kelsey Brookes sont Ă  la fois Ă©lĂ©gantes et intelligentes : MacConnel revisite l’histoire de l’art en se concentrant sur les motifs et la dĂ©coration tandis que l’art de Kelsey Brookes est enracinĂ© dans la science molĂ©culaire et la perception du cerveau.

Je voudrais Ă©galement souligner l’aspect gĂ©opolitique de la culture transfrontalière de San Diego. C’est un marqueur visuel important qui influence de nombreux artistes des deux cĂ´tĂ©s de la frontière. La Quint Gallery a choisi d’ouvrir un tout nouvel espace en mars dernier en montrant une installation significative de l’artiste chilien Alfredo Jaar dans laquelle une sĂ©rie de boĂ®tes lumineuses et de miroirs plongent les spectateurs dans le voyage d’un demandeur d’asile traversant le Rio Grande depuis le Mexique. aux États-Unis.

La plupart des artistes sont amĂ©ricains et relativement locaux mais mon expĂ©rience europĂ©enne a dĂ©jĂ  conduit Ă  montrer des artistes europĂ©ens que je crois que les collectionneurs amĂ©ricains seront reconnaissants d’accueillir dans leurs collections.

Oeuvres de Kelsey Brookes, Adrien Couvrat, Manny Farber, Gary Lang, Ryan McGinness- Photo: Quint Gallery

Comment la galerie s’est-elle adaptĂ©e Ă  la situation actuelle ? 

Je pense en fait qu’après le choc initial, Quint Gallery a Ă©tĂ© incroyablement rapide pour saisir l’opportunitĂ© d’un modèle sur rendez-vous. Notre approche personnalisĂ©e a permis de meilleures interactions avec nos clients et collectionneurs qui se sont mobilisĂ©s pour soutenir la galerie puisque nous n’avons jamais cessĂ© de proposer des expositions d’art de qualitĂ© lorsque tous les musĂ©es Ă©taient fermĂ©s.

Notre concept de slow art avec ONE a fourni un moment artistique unique et beaucoup de personnes ont exprimĂ© Ă  quel point elles Ă©taient reconnaissantes pour ce moment si nĂ©cessaire. Avec autant de temps passĂ© Ă  la maison, de nombreuses personnes ont choisi d’investir dans les Ĺ“uvres d’art. Il y a donc eu certains aspects positifs malgrĂ© tout et nous avons saisi l’opportunitĂ© d’ouvrir un deuxième espace d’exposition en mars 2021 pour cĂ©lĂ©brer le 40e anniversaire de la Quint Gallery.

Quelles sont les expositions en cours et Ă  venir ?

Nous prĂ©sentons actuellement (jusqu’au 15 mai) l’artiste français Adrien Couvrat Ă  ONE avec une installation monumentale de ses fascinantes peintures optiques qui changent de couleur au fur et Ă  mesure que le spectateur se dĂ©place devant elles. Une magie optique pure et jouant avec la lumière et l’espace, le tout avec une touche française. 

Walking on Water, d’Alfredo Jaar restera Ă  l’affiche Ă  la Galerie puisque cette installation de près de 30 ans sur l’immigration est toujours très pertinente Ă©tant donnĂ© l’actualitĂ© et la situation des enfants mineurs qui traversent la frontière par leurs propres moyens. 

À la mi-mai, la Galerie effectuera une rétrospective de mi-carrière pour notre artiste Kelsey Brookes.

Walking on Water, d’Alfredo Jaar – Photo : Quint Gallery


About the Author

est une artiste française qui vit et travaille à San Diego. Elle est artiste peintre créatrice de la série POST, revisitant l'histoire de l'art a travers des Instagram peints. Son travail est exposé en galeries et foires d'art. Elle rédige le blog "The Curious Frenchy". https://www.instagram.com/laurencedevalmy/



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Back to Top ↑