Art & Culture

Published on juillet 17th, 2022 | by Isabelle Karamooz, Founder of FQM

0

Urban POP : une exposition présente Niki de St Phalle parmi 25 artistes internationaux

Le public aime l’art urbain et pop et ces œuvres ne cessent d’établir des records d’enchères avec des artistes comme Andy Warhol, Jean Michel Basquiat, Banksy et Plastic Jesus pour n’en nommer que quelques-uns. Ces artistes qui captent les tendances de notre société sont collectionnés et recherchés dans les galeries et les musées. 

Du 29 juillet au 10 septembre 2022, l’exposition Urban POP, présentée au Bountiful Davis Art Center à Bountiful, aux portes de Salt Lake City (UT), est une excellente occasion de voir et de découvrir les œuvres de plusieurs artistes reconnus à l’échelle internationale.

Nous avons rencontré le conservateur d’art Todd Marshall, qui a réuni 25 artistes du monde entier qui se concentrent sur le Pop et street art. L’exposition comprend des stars telles que Niki De Saint Phalle, Jasper Johns, Kehinde Wiley ou KAWS ainsi que des artistes établis et émergents.

Exposition d’art urbain POP organisée par Todd Marshall au Bountiful Davis Art Center Bountiful, Utah, du 29 juillet au 10 septembre 2022.
Crédit photo : R. Avery Marshall @averyinfocus

Bonjour Todd, pouvez-vous nous parler de votre parcours en tant que conservateur ?

Quand j’étais à l’école d’art, j’avais l’habitude de vendre de l’art à des designers. Cela m’a amené à ouvrir la Marshall Arts Gallery à Scottsdale, AZ avec un ancien client, DeeAn Gillespie Strubb, après avoir sélectionné la collection de son cabinet d’avocats. J’ai commencé à organiser des expositions pour la galerie ; J’ai organisé de nombreuses expositions collectives avec des artistes de la galerie et j’ai également inclus des expositions nationales. Pendant mon séjour à Scottsdale, j’ai rencontré et travaillé avec l’artiste/sculpteur et galeriste Bijan Bahar. Bijan vendait des artistes majeurs dits « blue chips » et du pop art quelques rues plus loin dans sa galerie située dans le quartier des restaurants. Il était ouvert tard le soir quand les gens profitaient des zones piétonnes et des bars. Bijan connaissait ses clients. Sa galerie était une invitation à entrer et à regarder. Il me racontait des histoires du temps où il traînait avec Roy Lichtenstein, puis il me montrait la chemise qui était signée dans une vitrine par Roy. “Vous ne croiriez jamais comment c’était dans les années 80 de vendre de l’art sur Rodeo Drive. Les parties ! L’art !” Il donnait l’impression que c’était tellement cool.

Au bout d’un an, je suis devenu le directeur de la galerie d’Asietique, une galerie d’antiquités asiatiques qui s’intéressait à l’art. J’ai joué un rôle déterminant dans la transition d’Asietique vers Calvin Charles, devenant le plus grand marchand d’art contemporain et d’antiquités asiatiques de Scottsdale. À cette époque, j’ai eu l’opportunité de travailler directement à la vente de la collection Horowitch et en 2001, je suis allé à Art Chicago où j’ai rencontré de grandes galeries à travers le pays, sélectionnant des artistes et nouant des liens durables. J’ai organisé une exposition incroyable : 20th Century Masters works on paper qui comprenait des œuvres de Picasso, DeKooning, Motherwell, Indiana, Rivers, Rosenquist et bien d’autres. C’était tellement excitant de travailler avec de si grands noms et d’exposer ces grands artistes dans ma galerie. J’ai beaucoup voyagé au cours des 10 dernières années et j’ai pu construire un large réseau d’artistes, ainsi que des galeries et des centres d’art avec lesquels j’aime travailler.

Qu’est-ce qui vous a inspiré pour organiser l’exposition Urban Pop ?

En 2018, j’ai imprimé une édition pour le street artiste espagnol Okuda San Miguel. J’ai voyagé à SCOPE Miami où il était l’artiste star en tête d’affiche de l’événement. Nous nous sommes rencontrés à la toute première URBAN ARTS FAIR à quelques pâtés de maisons et avons signé les tirages lors de l’événement. J’ai pu voir les meilleurs artistes Urban Pop du monde entier, dont Ron English, Ruben Rojas, Callen Schaub, The Most Famous Artist, Sergio Garcia, Denial, Greg Mike, Aholsniffsglue, Spok Brillor et bien d’autres. Au cours des deux dernières années, bon nombre de ces artistes sont devenus très collectionnables et vendus de manière respectable par des galeries et des marchands à des prix incroyables. L’art urbain et pop est énorme ! Les musées exposent désormais les œuvres de nombre de ces artistes et les maisons de vente aux enchères établissent des records.  

Mais comment savoir dans quel artiste investir ? L’art pop et urbain peut être complexe. Avec cette exposition, je voulais aussi éduquer, pour que les gens puissent comprendre et expérimenter ce genre artistique et collectionner en toute confiance.

Pouvez-vous nous parler des artistes exposés et des œuvres exposées ?

De nombreuses œuvres de l’exposition sont des pièces que j’ai sélectionnées dans des collections privées. J’ai également sélectionné un groupe d’artistes qui définissent Urban POP. Chacun à différentes étapes de sa carrière, avec une grande variété de médiums représentés. 

L’un des points forts de l’exposition est la toile de plus de six pieds “Liberation” de Mike Dargas. Mettant en scène un homme d’affaires avec un tatouage, ce n’est pas un Dargas typique, et pouvoir voir cette toile de près est tellement cool.  

Ruben Rojas a deux peintures originales en aérosol sur toile de sa série “Rainbow” LOVE qui n’ont jamais été exposées dans l’Utah.  

Un lien unique fait à travers l’exposition est l’une des peintures de Laurence De Valmy, « Niki’s inflatable nanas » et les deux œuvres de Niki de Saint Phalle. L’autre toile de De Valmy est “Keith’s wave from Heaven” faisant référence au regretté Keith Haring et à son impact sur le pop art. 

Niki de St Phalle — Urban Pop

J’ai sélectionné une peinture originale “Cryptotweens” de Lori Nelson “Stay Positive” qui brille sous son vernis de résine. Brian Dean Christensen montre une céramique géante présentant une bombe de peinture. Denial est un artiste de rue de Windsor, au Canada, qui a une pièce provocante intitulée “Billions served.” C’est une arme à feu dans un étui à frites McDonald’s.  

BILLIONS SERVED ART
Aérosol sur Laser Cut Custom Frame & Assemblage Exposition d’art urbain POP organisée par Todd Marshall
au Bountiful Davis Art Center Bountiful, Utah

Voir ci-dessous une liste complète des 25 artistes inclus dans l’exposition.

Pour ceux qui ne peuvent pas visiter l’espace, que conseillez-vous pour voir l’exposition ?

Bountiful Davis Art Center aura un lien sur son site Web pour l’exposition, 

https://www.bdac.org/urban-pop

mais si vous souhaitez voir l’intégralité de l’exposition en ligne après son ouverture, rendez-vous sur mes médias sociaux.
https://www.instagram.com/toddmarshallcontemporary/

https://www.facebook.com/ToddMarshallContemporary

www.creekroadstudios.com

Quels sont vos prochains projets ?

Je suis très heureux de travailler sur un film documentaire sur cette exposition et les artistes, définissant ce mouvement, Urban POP. Je travaille également sur un projet web sur ce mouvement artistique que j’annoncerai l’année prochaine.

Liste complète des 25 artistes inclus dans l’exposition Urban POP.

François Bel (France), John Bell (USA), Kym Bloom (USA), Brandon Boulton (USA), Brian Dean Christensen (USA), Jared Lindsay Clark (USA), Mike Dargas (Allemagne), Denial (Canada), Michael Dr. MUND (Belgique), Jacob Haupt (USA), Camomile Hixon (USA), Sam Hon (USA), Nicolás Maximillion Jimenez (USA), Jasper Johns (USA), KAWS (USA), Jonas Leriche (Belgique), Lori Nelson (USA), Ruben Rojas (USA), Niki de Saint Phalle (Fr/USA), Okuda San Miguel (Espagne), Matthew Sketch (USA), Roland Thompson (USA), Laurence de Valmy (Fr/USA), Kehinde Wiley (États-Unis), Mönsr Yusef (États-Unis).

“Record Tape Disk” de Roland Thompson acrylique sur aluminium, 26″x 27″, 2022. Todd Marshall Contemporary Urban POP Exposition d’art Urban POP organisée par Todd Marshall au Bountiful Davis Art Center Bountiful, Utah

 


About the Author

est originaire de Versailles. Elle a toujours voulu découvrir le monde, ce qu'elle a fait à partir de 17 ans lorsqu'elle a eu la chance d'étudier à l'étranger à Rhonda, en Espagne. Elle a parcouru le monde de Hong Kong à Taiwan, de l'Irlande à l'Autriche, en passant par le Luxembourg, le Liechtenstein et Monaco, et a découvert l'ensemble des pays de l'Italie et du Maroc. Elle se sent réellement citoyenne du monde. Elle s'est enfin installée plusieurs années à Los Angeles où elle a travaillé au Consulat de France à Los Angeles. Passionnée par les arts et l'histoire, elle a obtenu une Licence en histoire de l'Université de Californie à Berkeley et a étudié un programme de maîtrise en éducation à l'Université de Californie du Sud. Elle a enseigné le français à UNLV et CSN au Nevada. Elle est la fondatrice et la rédactrice en chef du French Quarter Magazine, dans lequel elle écrit, interviewe des personnes dans des domaines très variés, propose des idées d'écriture aux écrivains et aux journalistes, prend des photos et écrit actuellement son premier livre traduit sur la vie de Coco Chanel qui est remplie d'aventures, d'intrigues, d'histoire et d'amour.



Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Back to Top ↑